Elle crée un tampon géant pour lutter contre le plastique des protections intimes

Rendez votre marque créative avec Creapills Lab. Découvrez nos solutions pour les entreprises en quête de créativité dans leur stratégie de communication & marketing. cliquez ici

Afin d’attirer l’attention des fabricants de protections intimes, la militante britannique Ella Daish poursuit le mouvement baptisé #EndPeriodPlastic qu’elle a lancé en 2018 avec une nouvelle action qui ne manque pas d’originalité.

Ce lundi 15 novembre, elle s’est rendue à Genève en Suisse devant les bureaux du groupe Procter & Gamble, propriétaire des marques d’hygiène féminine Tampax et Always, avec un tampon géant fabriqué à l’aide de 1200 applicateurs.

Son objectif : les interpeller sur l’utilisation de plastiques dans la conception de leurs protections intimes et surtout les inciter à s’orienter vers des alternatives plus écologiques. Pour cela, elle a fait appel à ses abonnés en leur demandant de lui envoyer des applicateurs et ces derniers ne se sont pas fait attendre pour lui témoigner leur soutien.

Si à ce jour aucun dirigeant de la société n’est venu à sa rencontre, Ella Daish peut toujours compter sur sa communauté qui l’encourage vivement à poursuivre ses engagements. Une initiative qui nous rappelle, dans l’engagement, les robinets géants crachant des détritus imaginés par l’artiviste Benjamin Von Wong pour sensibiliser à notre surconsommation de plastique

Crédits : Ella Daish
Crédits : Ella Daish
Crédits : Ella Daish
Crédits : Ella Daish
Crédits : Ella Daish

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires