Au Japon, il existe un “hôpital pour peluches” qui redonne vie à vos vieux doudous

Si vous êtes jeunes parents, vous avez sans doute une petite quantité de peluches à disposition. Si ce n’est pas le cas, il vous reste peut-être dans vos placards le vieux doudou que vous chérissiez quand vous étiez petit. Mais avec le temps, ces peluches se détériorent et les réparer n’est pas toujours évident. C’est pourquoi au Japon s’est créé l’hôpital Nuigurumi : le premier centre de soins intensifs pour les doudous blessés.

Un concept insolite qui, vous allez le voir, est très bien marketé. C’est notamment sur Twitter, que cet étrange hôpital fait parler de lui. Déjà suivi par plus de 72 000 internautes, on y découvre des photos amusantes de peluches docteurs et infirmières qui prennent soin de leurs semblables, tout en dévoilant les photos avant/après du processus de guérison.

Les promesses de l’hôpital ? La qualité (avec la technologie utilisée pour réparer les peluches), le soin et la bonne humeur. Sur le site, on peut lire que les docteurs mettent un point d’honneur à traiter même les patients les plus endommagés. Et pour qu’ils ne sentent pas seuls et abandonnés, les doudous sont accompagnés et chouchoutés : ils peuvent même profiter de bains chauds.

Décidément, on peut dire que l’établissement prend très au sérieux les bobos des peluches. Une initiative inspirante et décalée mais qui n’est pas très surprenante pour le Japon. En effet, le pays est connu pour sa culture kawaii : terme qui désigne à la fois un personnage mignon mais aussi des comportements infantiles d’adultes qui montrent des signes d’innocence propres à l’enfance. Un véritable phénomène au pays du soleil levant qui peut surprendre les non initiés.

Pour en savoir plus sur l’hôpital Nuigurumi, rendez-vous sur leur site officiel ou suivez les aventures des patients sur Twitter. Et si les initiatives créatives avec des peluches vous plaisent, vous allez aimer cette autre idée d’une jeune américaine qui a créé un ours en peluche pour vaincre sa peur des perfusions.

Crédits : cocoro_bz (Twitter)
Crédits : cocoro_bz (Twitter)
Crédits : cocoro_bz (Twitter)
Crédits : cocoro_bz (Twitter)
Crédits : cocoro_bz (Twitter)
Crédits : cocoro_bz (Twitter)
Crédits : cocoro_bz (Twitter)
Crédits : cocoro_bz (Twitter)
Crédits : cocoro_bz (Twitter)
Crédits : cocoro_bz (Twitter)
Crédits : cocoro_bz (Twitter)
Crédits : cocoro_bz (Twitter)
Crédits : cocoro_bz (Twitter)
Crédits : cocoro_bz (Twitter)
Crédits : cocoro_bz (Twitter)
Crédits : cocoro_bz (Twitter)
Crédits : cocoro_bz (Twitter)
Crédits : cocoro_bz (Twitter)
Crédits : cocoro_bz (Twitter)
Crédits : cocoro_bz (Twitter)
Crédits : cocoro_bz (Twitter)
Crédits : cocoro_bz (Twitter)
Crédits : cocoro_bz (Twitter)
Crédits : cocoro_bz (Twitter)
Crédits : cocoro_bz (Twitter)
Crédits : cocoro_bz (Twitter)
Crédits : cocoro_bz (Twitter)
Crédits : cocoro_bz (Twitter)
Crédits : cocoro_bz (Twitter)

Avec plus de 4 millions d’abonnés sur les réseaux sociaux et 3 millions de visiteurs uniques par mois, Creapills est le site francophone de référence sur la créativité.

Pour tout savoir sur nos services d’accompagnements créatifs dédiés aux professionnels (veilles personnalisées, benchmarks, activations marketing, …), rendez-vous sur notre espace Creapills Pro.