À Rio de Janeiro, Red Bull dévoile le premier système de planches de surf en libre-service

Rendez votre marque créative avec Creapills Lab. Découvrez nos solutions pour les entreprises en quête de créativité dans leur stratégie de communication & marketing. cliquez ici

Ce 14 février dernier, les surfeurs de Rio au Brésil ont pu découvrir une activation insolite, pensée par Red Bull. En effet, la marque vient de dévoiler le premier service de partage de planches de surf. Une première dans l’histoire, qui s’inspire directement des nombreux vélos et autres trottinettes déjà en libre-service, dans le monde entier.

En se basant sur le concept du partage, Red Bull souhaite donc (via cette installation) motiver les passants à essayer ce sport de glisse national et ce, peu importe leur niveau. De quoi faire découvrir les joies du surf aux débutants, qui n’oseraient peut-être pas se lancer seuls.

Ce stunt marketing a été développé par l’agence brésilienne DPZ&T, pour la marque de boissons énergisantes et pour Grin Scooters. L’installation sera présente sur 4 plages de Rio de Janeiro, jusqu’au 8 mars : Arpoador, Barra da Tijuca, Ipanema, et Leblon. Mais on vous voit venir… Comment ça marche ? Pour louer la planche, rien de plus simple. Le système est le même que pour louer une voiture, un vélo ou une trottinette. Les utilisateurs utilisent une application (ici, Grin) et scannent le QR code sur le verrou. Ensuite, il n’y a plus qu’à s’emparer de la planche et se lancer !

Pour chaque tranche de 20 minutes d’usage, le surfeur paie environ 1 dollar : un prix très abordable. “L’économie du partage et du libre-service est déjà une réalité bien ancrée dans notre monde actuel. Nous avons profité de cette dynamique pour encourager le public à essayer ce sport, qui est parfait pour l’été.” explique Rafael Ziggy, le directeur créatif chez DPZ&T.

En bref, voici encore une activation maligne, qui détourne un service populaire pour en faire une attraction créative, au message important. Enfin, dans la même idée, on vous parle également des bâtons sauteurs, en libre service, pour se déplacer comme un kangourou. Et on vous recommande aussi l’idée de Toulouse, qui compte mettre à disposition des fauteuils roulants électriques en libre-service.

Crédits : Red Bull
Crédits : Surfer Today
Crédits : Red Bull
Crédits : Red Bull
Crédits : Red Bull
Crédits : Red Bull
Crédits : Red Bull
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires