Ces mains soutiennent Venise pour sensibiliser au réchauffement climatique

Lutter contre le réchauffement climatique est devenu une priorité pour l’humanité. Les prévisions de l’ONU sont assez alarmantes et prédisent plus de 250 millions de réfugiés climatiques en 2050 : la prise de conscience doit se faire par tous les moyens… même les plus créatifs.

Pour certains, c’est une évidence. Pour d’autres, le réchauffement climatique est une légende sans intérêt… et c’est encore plus grave quand il s’agit du Président des États-Unis. Le monde se réchauffe, les glaces des pôles fondent ce qui va avoir des conséquences dramatiques sur l’humanité.

C’est pourquoi l’artiste italien Lorenzo Quinn a eu l’idée, pour la Biennale de Venise en 2017 de créer une oeuvre artistique très intelligente et très marquante. Deux immenses mains sortent de l’eau et semblent soutenir les murs d’un bâtiment dans la ville de Venise. Car si la Biennale est une fondation qui organise des événements (manifestations d’art contemporain, d’architecture, de cinéma, …) elle n’en est pas moins l’opportunité pour les artistes de faire passer un message.

Venise est une ville menacée par la montée des eaux, conséquence directe du réchauffement climatique. Et si rien n’est fait, cette ville deviendra inhabitable dans quelques décennies. Si bien que les autorités ont lancé le projet MOSE (Module Expérimental Electromécanique) qui a pour ambition de restructurer les fondations principales de la ville. Coût total du projet : 5,5 milliards d’euros.

Des mains qui soutiennent les murs de Venise pour sensibiliser au réchauffement climatique


Imaginé par : Lorenzo Quinn
Source : thisiscolossal.com

Avec plus de 3,7 millions d’abonnés sur les réseaux sociaux et 4 millions de visiteurs uniques par mois, Creapills est le site francophone de référence sur la créativité.

Retrouvez chaque jour des idées inspirantes dans tous les domaines : marketing, arts, technologie et social.

Pour nous contacter, en savoir plus sur notre vision et nos services : cliquez ici.