Un milliard de pailles en plastique sont utilisées chaque jour dans le monde et bien entendu, jetées. Un grand nombre d’entre elles finissent dans les océans et les mers, engendrant les conséquences désastreuses que nous connaissons tous pour les animaux et plus globalement, l’environnement. Car oui, il faut savoir qu’une paille met 400 ans à se décomposer. Un chiffre qui fait froid dans le dos lorsqu’on connaît l’étendue de la production quotidienne de pailles en plastique.

Heureusement, de nombreuses sociétés ont compris l’importance de ne plus utiliser de pailles en plastique et l’ont intégrée dans leur logique industrielle. Et aujourd’hui, nous allons vous parler de Loliware, une startup américaine, qui a eu la bonne idée de créer des pailles biodégradables et comestibles entièrement faites à partir d’algues.

Ces pailles ne contiennent donc aucune trace de plastique et sont à la fois biodégradables et hypercompostables. En clair, si elles terminent accidentellement dans les océans (comme ça arrive tous les jours), elles vont se désagréger rapidement sans impacter les animaux et la flore environnante.

Les pailles Loliware ont la particularité de ressembler aux pailles en plastique classiques. Et si le coeur vous en dit, vous pouvez même les manger après avoir siroté votre cocktail, car elles ne présentent aucun danger. D’ici 2020, la startup espère produire 30 milliards de pailles en algues et entend bien changer les modes de consommation. À noter que les groupes Marriott et Pernod Ricard ont déjà fait le choix d’adopter les pailles Loliware.

Une belle initiative qui prouve, une fois de plus, qu’on peut produire “vert” sans pour autant impacter nos habitudes de consommation. On attend maintenant de voir si l’idée va se démocratiser en France, mais en attendant, on vous invite à vous rendre sur le site de la société Loliware pour en savoir plus. Et dans le même esprit, on vous propose de découvrir l’initiative de la société mexicaine BioFase qui a eu l’idée de produire des couverts biodégradables à partir de noyaux d’avocats. Le recyclage a encore de beaux jours devant lui !

Crédits : Loliware

Crédits : Loliware

Crédits : Loliware

Crédits : Loliware

Crédits : Loliware

Crédits : Loliware

Imaginé par : Loliware
Source : loliware.com