Des dosettes de café conçues à base de plantes qui se décomposent après usage

Chaque jour, ce sont environ 2,25 milliards de tasses de café qui sont bues. Un chiffre colossal plutôt intéressant sachant que la planète recense huit milliards d’individus… Bien qu’il se présente sous différentes formes, les dosettes ont nettement le vent en poupe ces dernières années engendrant de surcroît, une gigantesque production de déchets.

Si nous connaissions déjà les dosettes de café en boules 100% compostables de la société CoffeeB, c’est aujourd’hui de la marque Keurig dont nous allons vous parler. En effet, cette dernière a conçu des dosettes innovantes compostables et fabriquées à base de plantes.

Baptisée K-Rounds, les capsules revêtent un emballage composé de cellulose, de sorbitol, de chlorure de sodium et de dérivés d’algues. Une composition des plus originales aux antipodes des dosettes ordinaires conçues principalement à partir de plastique et d’aluminium. Leur atout ? Elles peuvent se décomposer naturellement dans un compost ou une poubelle une fois qu’elles ont été utilisées et donc minimiser la création de déchets.

Pour le moment, Keurig ne commercialise pas encore les dosettes qui fonctionnent avec une machine spéciale, Alta, qui dispose justement d’un compartiment pour recycler ses capsules. Elle recherche d’ailleurs des bêta testeurs pour envisager un lancement courant 2025. Pour les intéressés, les inscriptions se déroulent actuellement sur le site officiel de Keurig.

Et dans le même esprit, nous vous proposons de (re)découvrir ce vélo imaginé par Nespresso et fabriqué à partir de capsules de cafés recyclées.

Crédits : Keurig
Crédits : Keurig
Crédits : Keurig
Crédits : Keurig
Crédits : Keurig
Crédits : Keurig
Crédits : Keurig
Crédits : Keurig
Crédits : Keurig
Crédits : Keurig

S’abonner
Notifier de
guest

1 Commentaire
Newest
Oldest Most Voted
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Cuisiniste Rouen
21 jours il y a

Enfin! Quelle hérésie ces dosettes. Une pollution créée récemment et de toute pièce.