Aujourd’hui, les États-Unis célèbrent la Fête des Mères avec un petit peu d’avance par rapport aux Français. Le moment de rappeler à sa maman combien on tient à elle en cette journée très particulière pour la famille. Et à cette occasion, c’est une marque plutôt improbable qui a eu l’idée de s’exprimer sur le sujet.

xHamster, l’un des sites pornographiques les plus populaires au monde, a eu l’idée de communiquer sur l’événement en bloquant pour la Fête des Mères toute sa catégorie “MILF”. Pour les non-initiés, MILF est un terme anglais signifiant “Mother I’d Like to F**k” (littéralement “Mère que j’aimerais bais**”). Concrètement, il s’agit donc de vidéos qui mettent en scène des mères de famille attirantes et pour l’anecdote, il s’agit de la catégorie la plus recherchée sur le web.

En collaboration avec Pancho Cassis (ancien directeur exécutif de l’agence LOLA MullenLowe), xHamster a donc lancé l’opération #MOMSBeforeMILFS. Pendant toute cette journée dédiée à la Fête des Mères, les aficionados du site pornographique ne pourront pas consulter la catégorie “MILF”, l’idée étant de les convaincre de passer du temps avec leur maman plutôt que de fantasmer sur celle des autres. Une idée insolite qui veut valoriser “la famille avant tout” et qui permet, vous l’avez compris, de communiquer de manière insolite à l’occasion de la Fête des Mères.

Un marronnier qui semble d’ailleurs plutôt bien plaire aux sites X puisqu’il y a deux ans, c’était PornHub qui lançait une opération pour l’occasion en offrant aux mamans du porno en réalité virtuelle. Rappelons, en guise de conclusion, les statistiques de visites impressionnantes de xHamster, qui est l’un des portails web les plus importants dédiés à la pornographie. Chaque année, xHamster génère 15 milliards de visites, soit une moyenne de 1,4 milliards par mois. Oui, la flamme du porno sur internet n’est pas prête de s’éteindre…

Crédits : xHamster

Crédits : xHamster

Crédits : xHamster

Crédits : xHamster

Crédits : xHamster

Imaginé par : xHamster et Pancho Cassis
Source : adweek.com

Vous aimerez aussi