Rien ne se perd, tout se transforme ! Même votre urine peut s’offrir une seconde vie et une réelle utilité. Et si ça peut porter à sourire, l’idée est belle et bien sérieuse et nous vient tout droit d’Afrique du Sud. Suzanne Lambert et Vuketa Mukhari, deux étudiants en génie civil, ont mis au point la première brique écologique créée… à partir d’urine humaine.

Grâce à l’aide de Dyllon Randall, professeur à l’Université de Capte Town, ces deux étudiants ont donc mis au point la première brique 100% biologique qui combine urine humaine, sable et bactéries. Tout ça c’est bien beau, mais comment ça fonctionne dans la réalité ?

Quand votre urine devient un véritable matériau de construction 🚽

C’est tout simplement le fruit d’une réaction chimique parfaitement orchestrée. Les bactéries vont coloniser le sable et vont réagir au contact de l’urine en produisant du carbonate de calcium. Le sable va alors se durcir dans la forme choisie à l’origine. Il devient alors un véritable matériau solide qui peut prendre la forme que l’on souhaite, comme celle d’une brique par exemple. Le professeur Dyllon Randall s’exprime au sujet de ce procédé chimique :

Le procédé est similaire à celui qui entraîne la formation des coquillages. La solidité du matériau obtenu va en réalité dépendre du temps que nous laissons aux bactéries pour le consolider.

Une magnifique découverte qui pourrait bel et bien révolutionner le monde de la construction. Cette brique produite à partir de l’urine humaine ne nécessite pas d’être cuite, ce qui entraîne quasiment zéro déchet carbone. De plus, le potassium et l’azote créés en sous-produits de cette brique peuvent être capturés pour être utilisés dans la fabrication d’engrais.

Une formidable démonstration de recyclage en faveur du développement durable… qui n’est pas sans nous rappeler une autre initiative aussi farfelue : l’idée de ce brasseur danois qui recycle l’urine de festivaliers pour produire de la bière !

Crédits : Dr. Dyllon Randall, Suzanne Lambert et Vukheta Mukhari

Crédits : Dr. Dyllon Randall, Suzanne Lambert et Vukheta Mukhari

Crédits : Dr. Dyllon Randall, Suzanne Lambert et Vukheta Mukhari

Crédits : Dr. Dyllon Randall, Suzanne Lambert et Vukheta Mukhari

Crédits : Dr. Dyllon Randall, Suzanne Lambert et Vukheta Mukhari

Imaginé par : Dr. Dyllon Randall, Suzanne Lambert et Vukheta Mukhari
Source : news.uct.ac.za

Vous aimerez aussi

Plus d’idées dans Les idées