La Corée lance un appel d’urgence silencieux contre les violences domestiques

Pour lutter contre les violences domestiques et permettre aux personnes qui sont dans l’incapacité de parler de dénoncer leurs bourreaux, l’Agence nationale de la police sud-coréenne a créé un système d’appel d’urgence silencieux avec un numéro spécial et un mode de communication en morse.

Créée en collaboration avec l’agence Cheil Worldwide, la campagne intitulée “Toc Toc” a pour objectif de venir en aide aux victimes de violences en leur permettant d’informer les forces de l’ordre de leur situation sans avoir besoin de parler.

L’initiative a été imaginée après qu’une baisse de 9% des cas de violences domestiques signalés à la police ait été constatée par rapport à 2019. Un chiffre délicat puisqu’il peut également révéler que beaucoup de victimes ne peuvent pas communiquer à cause de la présence de leur agresseur à proximité et d’un manque de contact avec l’extérieur.

Cette solution repose sur le code morse international qui permet de transmettre des informations grâce à une séries de combinaisons courtes ou longues et reposant sur des signes, des gestes ou des sons. Ainsi les personnes en détresse vont pouvoir joindre la police en composant le 112, puis une fois la communication établie, elles seront invitées à appuyer 2 fois sur n’importe quels numéros.

Crédits : Agence nationale de la police sud-coréenne

Le centre d’appel sera alors notifié de l’urgence et enverra à l’interlocuteur un lien cliquable qui enverra sa localisation à la police et déclenchera la caméra du téléphone pour surveiller la situation. Un chat secret entre la police et les victimes a également été créé avec une interface similaire à une page de recherche Google pour faciliter les échanges et ne pas éveiller les soupçons.

Et parmi les initiatives engagées pour lutter contre les violences, souvenez-vous de l’organisation Cruces x Rosas qui soutient les femmes victimes de violences avait créé des savons indélébiles en forme de visage portant des signes de violence.

Crédits : Agence nationale de la police sud-coréenne
Crédits : Agence nationale de la police sud-coréenne
Crédits : Agence nationale de la police sud-coréenne
S’abonner
Notifier de
guest

0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires