Une sensibilisation contre les violences domestiques qui utilise YouTube

Pour sensibiliser au fléau des violences domestiques au Brésil, le média Brand News et l’agence Ogilvy Brasil ont imaginé une opération très créative et très intelligente que l’on avait envie de vous partager. L’idée ? Jouer avec les caractéristiques de YouTube et notamment avec les raccourcis clavier.

Vous avez sûrement déjà remarqué que les chiffres présents sur votre clavier vous permettent d’avancer ou de reculer dans une vidéo YouTube. Une particularité qui a donné l’idée à l’agence pour créer l’opération “Verdade Escondida(Une Vérité Cachée). Le principe ? Une vidéo montre un couple amoureux ou une famille en apparence heureuse. Ça c’est quand vous regardez la vidéo en mode normal. Pourtant si vous appuyez sur les touches 1-8-0 de votre clavier, le message idyllique se transforme en message de détresse. Voici un exemple ci-dessous. Vous pouvez en voir un autre ici et ici.

Difficile de vous traduire ce qui est exactement dit (les lumières d’un lusophone ne sont pas de refus) mais l’idée est là. L’opération est d’autant plus intelligente que, comme le précise la vidéo, 180 est le numéro vert pour les personnes victimes de violences domestiques.

Bref, une opération intelligente, facile à mettre en place et qui fait toujours son effet. Son seul défaut est sûrement sa faible visibilité de par son côté technique. Tout le monde n’a pas la présence d’esprit d’appuyer sur les chiffres de son clavier et les internautes qui consultent les vidéos sur mobile se retrouvent naturellement exclus du dispositif.

Une sensibilisation contre les violences domestiques qui utilise YouTube Une sensibilisation contre les violences domestiques qui utilise YouTube Une sensibilisation contre les violences domestiques qui utilise YouTube Une sensibilisation contre les violences domestiques qui utilise YouTube Une sensibilisation contre les violences domestiques qui utilise YouTube

Imaginé par : Brand News et Ogilvy Brasil
Source : adnews.com.br

Vous aimerez aussi