La ville de Paris dévoile sa première statue en l’honneur d’une femme noire

À l’occasion de la Journée nationale des mémoires de la traite, de l’esclavage et de leurs abolitions le 10 mai dernier, la maire de Paris, Anne Hidalgo, a inauguré la sculpture de Solitude, une figure emblématique de la lutte contre l’esclavage en Guadeloupe, en faisant également la première statue représentant une femme noire dans l’espace public parisien.

Pour ceux qui ne connaîtraient pas son histoire : en 1802, Napoléon Bonaparte a missionné ses troupes coloniales de rétablir l’esclavage aux Antilles. La jeune femme à l’esprit rebelle et engagée se battra corps et âme contre cette loi au point de devenir un symbole de la résistance contre l’esclavage. Condamnée pour ses actes de rébellion, elle sera exécutée la même année, le lendemain de son accouchement.

Le sculpteur Didier Audrat, qui a réalisé la statue, a tenu à illustrer son histoire à travers son portrait. Ainsi il l’a représentée avec le poing droit levé, serrant à l’intérieur la déclaration de Louis Delgrès tandis que son autre main est posée sur son ventre rond. La sculpture a été inaugurée dans un jardin portant également son nom situé dans le 17ème arrondissement de Paris.

La Mairie de Paris a précisé que cette initiative ne serait pas la dernière et qu’elle ambitionnait de mettre en lumière d’autres emblèmes féminins d’Outre-Mer qui ont eu un rôle clé dans la lutte en faveur de la liberté et de l’égalité.

Crédits : Mairie de Paris
Crédits : Mairie de Paris
Crédits : Mairie de Paris
Crédits : Mairie de Paris
Crédits : Mairie de Paris

S’abonner
Notifier de
guest

14 Commentaires
Newest
Oldest Most Voted
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Soumaré
4 mois il y a

Depuis 1802, c’est maintenant que vous pensez à Elle ? Elle est qui, vient d’où et comment s’appelle t-elle ?
Un simple statut ne réconcilie pas la France-Afrique.

zoumkone
4 mois il y a
Reply to  Soumaré

Bien vouloir lire l’article avant d’écrire de cette façon. Lisez, lisez, toujours lisez pour sortir de l’ignorance.

Angel's
Angel's
4 mois il y a

La France perd en estime et de l’espace parmi le peuple noir alors il faut bien leur que Paris est leur meilleur ami. La manipulation a plusieurs forme.

Mark Thiry
Mark Thiry
4 mois il y a

N’importe quoi

Houessou
Houessou
4 mois il y a

Belle hypocrisie

Chevalière
Chevalière
4 mois il y a

Et juste un détail : quel est le nom de cette dame ?!?

Kiluua
Kiluua
4 mois il y a
Reply to  Chevalière

Solitude

Kalee
Kalee
4 mois il y a

Le nez de la femme noire est plutôt de type caucasien hein! Pas très africain De qui se moque-t-on?

Georgie
Georgie
4 mois il y a
Reply to  Kalee

Elle était métissée, certainement d’un viol du maître sur son esclave. Donc son nez n’est pas ce qui ne fait pas d’elle une descendance de personnes déportées d’Afrique. Mais vraiment c’est de pas donner son nom, il sera certainement celui du maître esclavagiste. Cette femme a une descendance de cet enfant qu’elle a mis au monde avant son exécution.
Simone Schwarz-Bart a écrit un livre et même plusieurs de cette période de soif de liberté.

Cara
Cara
4 mois il y a

“Une femme noire”, sans prénom et sans nom?

Pourquoi justement omettre de donner ces informations cruciales!

Isabelle
Isabelle
4 mois il y a
Reply to  Cara

Elle s’est elle même nommé: “solitude” pour ne pas être sous le joug de l’esclavagisme, mais porter son propre combat et sa propre identité.

Resarhine
Resarhine
4 mois il y a

Magnifique statut, poignante histoire… le titre de l’article m’a interpellée : première statut d’une femme noire à Paris. Dire qu’il a fallut attendre 2022. Choquant, je trouve !

Vincent
Vincent
4 mois il y a

Bonjour, je ne suis pas d’accord avec votre commentaire sur Napoléon et le rétablissement de l’esclavage, je vous pris donc de le corriger pour rétablir la vérité :
https://www.francetvinfo.fr/culture/patrimoine/bicentenaire-de-la-mort-de-napoleon/napoleon-bonaparte-a-t-il-retabli-l-esclavage_4613259.html

Georgie
Georgie
4 mois il y a
Reply to  Vincent

De plus les parents de Josephine sa femme étaient propriétaires d’esclaves à la Martinique Trois-Ilets, et que leurs commerces étaient entrain de souffrir. Particulièrement le sucre de canne.
Chirac a eu des regrets aussi pour ce qu’ils ont fait à l’Afrique mais ça continue. Hypocrisie et exploitation sont leurs apanages.