Une marque française reconstitue un parfum égyptien vieux de 3500 ans

Les passionnés d’histoire (et de parfumerie) devraient être “envoûtés” par la récente création de la marque française Astier de Villatte. En effet, elle est parvenue à reconstituer le plus ancien parfum du monde grâce à une recette découverte sur un papyrus.

Baptisé “Le Dieu Bleu”, le parfum trouverait ses origines dans le monde Antique, ce qui n’a rien d’étonnant en sachant que les égyptiens étaient considérés comme de véritables virtuoses de la parfumerie. Pour reproduire le plus fidèlement possible la recette inscrite sur le papyrus datant de la XVIIIe dynastie égyptienne, les fondateurs Ivan Pericoli et Benoît Astier de Villatte ont fait appel à l’historienne Annick Le Guérer et au parfumeur Dominique Ropion.

Ainsi ils ont allié les ingrédients indiqués sur le papier ancien aux normes actuelles de la parfumerie pour créer un mélange parfumé aux effluves de bois et de genêt avec un soupçon de miel. Pour l’anedocte, le parfum plus connu sous le nom de kyphi était considéré comme l’un des plus célèbres de l’Égypte antique pour honorer les dieux. Il va s’en dire qu’il n’a rien perdu de son prestige !

Le parfum Le Dieu Bleu devrait être commercialisé à partir du mois de novembre au prix de 155 euros pour 30 mL. Pour en savoir plus, vous pouvez vous rendre sur le site astierdevillatte.com. Et dans un esprit similaire, nous vous invitons à (re)découvrir Eau de Space, un parfum inspiré par la NASA qui sent l’Espace mais aussi Eau de Brennus, le premier parfum du Top 14 pour les fans de rugby.

Crédits : Astier de Villatte
Crédits : Astier de Villatte
S’abonner
Notifier de
guest

0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires