Des maisons innovantes en origamis pensées pour accueillir les réfugiés

Campagne 360, social media, vidéos virales… Découvrez The Pill 💊 : l'agence créative de Creapills qui accompagne les marques dans leur stratégie de communication & marketing. Cliquez ici

De nos jours, certaines personnes souhaitant acquérir un bien n’hésitent pas à se tourner vers des méthodes de construction alternatives souvent moins coûteuses en temps et en argent. Sous ces allures de tiny houses, les maisons pliables, conçues par le cabinet d’architectes iranien Hariri & Hariri Architectures, qui se prédestinaient à une clientèle fortunée pourraient finalement avoir une utilité plus solidaire.

Les deux sœurs à la tête du cabinet, Gisue et Mojgan Hariri, ont imaginé des habitations insolites dotées de structures pliantes ne nécessitant aucune construction. Pour cela, elles se sont inspirées de la technique de l’origami, cet art japonais ancestral qui joue avec le pliage pour reproduire des formes complexes.

Cependant, leur apparence futuriste et sophistiquée est venue entraver le véritable objectif du projet initial. En effet, dans le but d’anticiper une pénurie de logements dans le monde, elles souhaitaient offrir une alternative pour les personnes les plus démunies et les réfugiés.

Elles avaient opté pour une façade composée de panneaux Equitone et de verre, qui sont des matériaux écologiques et à des prix abordables. Les structures sont livrées à plat et peuvent s’assembler rapidement à l’aide d’une grue formant un bâtiment hexagonal.

Crédits : Hariri & Hariri Architectures

Une fois assemblées, les maisons ont une dimension de 46 m² et peuvent accueillir 3 à 4 personnes. Dans le cas où leur utilité dépasserait le simple abri, elles peuvent être modulées et s’imbriquer entre elles pour offrir des surfaces plus importantes. Pour en savoir plus sur le projet, vous pouvez vous rendre sur le site haririandhariri.com.

Et dans une créativité similaire, nous vous proposons de (re)découvrir les maisons pliables qui s’installent en un clin d’œil conçues par la société lettone Brette Haus.

Crédits : Hariri & Hariri Architectures
Crédits : Hariri & Hariri Architectures
Crédits : Hariri & Hariri Architectures
Crédits : Hariri & Hariri Architectures
Crédits : Hariri & Hariri Architectures
Crédits : Hariri & Hariri Architectures
Crédits : Hariri & Hariri Architectures
Crédits : Hariri & Hariri Architectures
Crédits : Hariri & Hariri Architectures
Crédits : Hariri & Hariri Architectures
Crédits : Hariri & Hariri Architectures
Crédits : Hariri & Hariri Architectures
Crédits : Hariri & Hariri Architectures
Crédits : Hariri & Hariri Architectures

S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
Newest
Oldest Most Voted
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Charlene.M
Charlene.M
1 mois il y a

Il n’y a vraiment que moi qui pense que ces constructions ressemble étrangement à des tanks qui porte le symbole Z des chars russes ??!!!