LEGO commercialise une reproduction du Titanic dans un set de 9090 pièces

Rendez votre marque créative avec Creapills Lab. Découvrez nos solutions pour les entreprises en quête de créativité dans leur stratégie de communication & marketing. cliquez ici

Si les fans de LEGO pensaient avoir tout vu et assemblé les kits les plus longs et complexes, la réplique authentique du célèbre Titanic va sans doute leur donner des sueurs froides.

A l’approche du 110ème anniversaire du navire, LEGO a décidé de lui rendre hommage en dévoilant une réplique de 9090 pièces. Connu notamment pour son impressionnante taille et sa vitesse pour l’époque, le Titanic a été reproduit de manière fidèle dans cette maquette d’1m35 : le plus grand set jamais commercialisé par la firme danoise.

D’extérieur, le paquebot est le plus fidèle possible à la réalité avec ses grandes cheminées et sa promenade. Quant à l’intérieur, il se divise en 3 parties avec une reproduction du grand escalier de la 1ère classe s’étendant sur 6 ponts, la salle à manger datant de l’époque jacobine mais aussi une réplique de la salle des machines.

Cette incroyable réplique a été réalisée à l’aide de plans anciens du Titanic et serait l’une des constructions les plus difficiles à élaborer selon Mike Psiaki, maître de conception du groupe LEGO. Ce nouveau kit est disponible dès maintenant en précommande sur le site officiel lego.com (il vous sera livré à partir du 29 novembre) et commercialisé au prix 629,99 €. Un beau cadeau de Noël pour être le roi du monde !

Et si vous butez un peu sur le prix, ce qu’on peut comprendre, on vous parlait il y a quelques jours d’un autre set LEGO très original avec cette reproduction insolite de la maison de la famille McCallister du film “Maman, j’ai raté l’avion !”.

LEGO Titanic
Crédits : LEGO
Crédits : LEGO
Crédits : LEGO
Crédits : LEGO
Crédits : LEGO
Crédits : LEGO
Crédits : LEGO
Crédits : LEGO
Crédits : LEGO

S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
Newest
Oldest Most Voted
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
trackback

[…] LIRE LA SUITE ICI […]