Encore trop souvent ignorées, les maladies mentales existent et sont bien réelles. Ce n’est pas parce que le problème n’est pas visible, qu’il n’est pas présent.

Afin de sensibiliser sur le sujet, l’illustrateur Shawn Coss tient à nous faire comprendre ce que peut ressentir un malade. Célèbre pour ses travaux assez sombres, ses dessins reflètent en effet une certaine noirceur. Lors de l’Inktober Challenge 2016, il avait déjà esquissé des monstres effrayants sur son carnet, chacun représentant une maladie en particulier. Mais en 2018, il se surpasse avec cette série de dessins, beaucoup plus aboutis, qui complètent davantage le sujet.

Au rythme d’un croquis par jour, Shawn décrit avec justesse les différents troubles du comportement. Avec ces monstres cauchemardesques, on s’imagine mieux les angoisses vécues au quotidien des personnes atteintes de ces maladies, et c’est encore pire. Et c’est là l’objectif de l’illustrateur, qui retranscrit exactement l’horreur de la chose : tous ces gens, prisonniers de leur propre tête. On ressent de l’empathie, on se met à la place de ces personnes, afin d’essayer de mieux comprendre.

31 maladies mentales illustrées pour mieux les comprendre 💡

Shawn nous éduque donc avec des descriptions précises sous chaque dessin, afin de préciser son propos, et de justifier ses choix créatifs. Avec ces 24 illustrations à vous glacer le sang, on espère que cela vous aidera à mieux cerner ces troubles, encore trop souvent méconnus, qui peuvent toucher n’importe qui. Apprendre à les reconnaître est primordial.

Dépression généralisée

Trouble mental caractérisé par des épisodes de baisse d’humeur (tristesse) accompagnée d’une faible estime de soi et d’une perte de plaisir ou d’intérêt dans des activités habituellement ressenties comme agréables par l’individu.

Crédits : Shawn Coss

Trouble de la personnalité antisociale

Trouble de la personnalité caractérisé par une tendance générale à l’indifférence vis-à-vis des normes sociales, des émotions et/ou des droits d’autrui ainsi que par un comportement impulsif.

Crédits : Shawn Coss

La schizophrénie

Trouble psychique qui s’accompagne d’une perte du contact avec la réalité, de délires ainsi que de modifications de la pensée, du langage et du comportement. La schizophrénie ne doit pas être confondue avec le trouble de la personnalité multiple, lors duquel les patients pensent être une ou plusieurs autres personnes.

Crédits : Shawn Coss

La dermatillomanie

Il s’agit d’un grattage compulsif de la peau provoquant des lésions. L’individu perd toute notion du temps. Ce comportement est lié à des tensions internes.

Crédits : Shawn Coss

Le syndrome de Stockholm

Caractérisé par des sentiments de confiance et/ou d’affection de la victime envers son ravisseur, dans certains cas de kidnappings ou de prises d’otages.

Crédits : Shawn Coss

La dysmorphophobie

Caractérisée par une obsession et des pensées excessives sur un “défaut imaginaire”, souvent physique. Elle induit un stress chez la personne, un retrait social et d’autres troubles (alimentaires, obsessionnels, de l’hygiène, etc).

Crédits : Shawn Coss

Trouble de la personnalité évitante

Caractérisé par un sentiment de mauvaise adaptation, d’une très forte sensibilité aux situations négatives et à l’évitement d’activités ou relations humaines. Les personnes atteintes se considèrent elles-mêmes comme socialement inaptes ou personnellement peu attirantes, et évitent les interactions sociales par peur d’être ridiculisées, humiliées, rejetées ou mal-aimées.

Crédits : Shawn Coss

Trouble de l’anxiété de séparation

Un trouble dans lequel un enfant devient excessivement anxieux, lorsqu’il est séparé de ses parents. L’anxiété de séparation diffère des comportements “collants”, qui sont normaux. Ceux qui en souffrent ne peuvent penser à rien d’autre, à part la peur instantanée de séparation. Ils peuvent avoir des cauchemars, ou des plaintes physiques régulières. De même, ils peuvent être réticents à aller à l’école ou d’autres endroits.

Crédits : Shawn Coss

Trouble bipolaire 1

Trouble associé à des épisodes d’humeurs changeantes, qui vont de l’état dépressif à des pics de manie.

Crédits : Shawn Coss

Trouble Obsessionnel Compulsif (TOC)

Les troubles obsessionnels compulsifs (TOC) sont des comportements répétitifs et irraisonnés mais irrépressibles qui touchent le plus souvent des sujets jeunes, voire des enfants.

Crédits : Shawn Coss

Trouble d’anxiété sociale

Les personnes souffrant de phobie sociale ressentent une peur intense et persistante dans une ou plusieurs situations sociales ou de « performances » telles que manger en groupe, parler à des inconnus, faire un exposé devant un public, parler à des personnes en position d’autorité, etc…

Crédits : Shawn Coss

Trouble de la personnalité dépendante

Caractérisé par l’inhabilité d’être seul. Les personnes atteintes développent beaucoup d’anxiété quand ils ne sont pas en compagnie d’autres gens. Ils comptent sur les autres pour être confortés, rassurés, conseillés et soutenus.

Crédits : Shawn Coss

Trouble de la dépersonnalisation

Ce trouble dissociatif est marqué par des périodes où l’on se sent déconnecté ou détaché de son propre corps, de ses pensées. Il est parfois décrit comme un sentiment d’auto-observation, hors de son corps ou comme dans un rêve. Cependant, il n’y a pas de perte de contact avec la réalité.

Crédits : Shawn Coss

Trouble de l’anxiété

Caractérisé par des sentiments d’inquiétude, d’anxiété ou
peur de ne pas être assez fort pour gérer les activités quotidiennes.

Crédits : Shawn Coss

Trouble de la personnalité histrionique

Trouble de la personnalité caractérisé par un niveau émotionnel et de besoin d’attention exagéré. Le patient est en quête d’attention de la part d’autrui, essaie de se mettre en valeur, de séduire, ou simplement d’attirer le regard ou la compassion.

Crédits : Shawn Coss

Syndrome du masque de sourire (SMS)

Les sujets développent une dépression et une maladie physique à la suite d’un sourire prolongé et non naturel.

Crédits : Shawn Coss

Trouble de la personnalité borderline

Caractérisé par une instabilité de l’humeur, du comportement et des relations. Les symptômes incluent de l’instabilité émotionnelle, des sentiments d’inutilité, d’insécurité, d’impulsivité et des relations sociales altérées.

Crédits : Shawn Coss

Trouble de l’abus de substances

Aussi appelé toxicomanie, il se traduit par l’usage excessif d’une ou plusieurs drogues.

Crédits : Shawn Coss

Le syndrome de Cotard

Il s’agit d’une maladie rare se présentant sous la forme d’un syndrome délirant : la personne peut se croire déjà morte, ou qu’elle n’existe pas, qu’elle est en train de se putréfier, de perdre tout son sang et ses organes.

Crédits : Shawn Coss

Déficit de l’attention avec hyperactivité

Les personnes atteintes d’un trouble de déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH) ont des difficultés à se concentrer, à être attentives et à mener à terme des tâches le moindrement complexes. Elles ont souvent du mal à rester en place, à attendre leur tour et agissent fréquemment de façon impulsive.

Crédits : Shawn Coss

L’auto-mutilation non-suicidaire

Cela réfère à la “destruction” délibérée de la surface de son propre corps, sans intentions suicidaires. Ces comportements incluent des coupures, des brûlures, des morsures, des coups, des grattages compulsifs de la peau, et sont majoritairement infligées pour causer le saignement, la douleur.

Crédits : Shawn Coss

Trouble explosif intermittent

Crises de colère, d’agressivité impulsive récurrente qui ont généralement un début rapide et peu ou pas de signes annonciateurs. Elles durent généralement moins de 30 minutes, sont souvent disproportionnées par rapport au problème et se produisent en réponse à une provocation mineure par une personne proche.

Crédits : Shawn Coss

Le syndrome de PICA

Caractérisé par l’ingestion durable (de plus d’un mois) de substances non nutritives et non comestibles : terre, sable, papier, plastique, cendres, etc. Son nom vient du latin pica, la pie, un oiseau réputé pour avoir ce comportement.

Crédits : Shawn Coss

Trouble de panique

Caractérisé par des attaques de panique récurrentes. Ce sont de soudaines périodes de peur intense, qui peuvent inclure des palpitations, tremblements, difficulté à respirer, ou un sentiment que quelque chose d’horrible va arriver.

Crédits : Shawn Coss

Syllogomanie

C’est le fait d’accumuler de manière excessive des objets (sans les utiliser), indépendamment de leur utilité ou de leur valeur, parfois sans tenir compte de leur dangerosité ou de leur insalubrité.

Crédits : Shawn Coss

Trouble factice

Trouble mental au cours duquel le sujet éprouve le besoin morbide de simuler une maladie en s’imposant des signes ou des symptômes, et en pouvant aller pour cela jusqu’à endommager son propre corps pour y provoquer délibérément des lésions.

Crédits : Shawn Coss

Syndrome confusionnel

C’est un désordre des facultés intellectuelles, caractérisé par l’élaboration d’idées erronées, manquant d’évidence et ne tolérant pas la critique. Un délire peut avoir comme thème la persécution, le mysticisme, la grandeur, la passion, etc.

Crédits : Shawn Coss

Trouble délirant

Trouble mental psychotique qui est caractérisé par un ou plusieurs délires dénués de sens en l’absence de quelques autres psychopathologies significatives. Les délires non-dénués de sens sont basés sur de fausses idées, mais peuvent parfaitement être plausibles, par exemple un individu affirmant être sous surveillance policière.

Crédits : Shawn Coss

Trouble de stress post-traumatique

Trouble anxieux sévère qui se manifeste à la suite d’une expérience vécue comme traumatisante avec une confrontation à des idées de mort.

Crédits : Shawn Coss

Anorexie mentale

Troubles des conduites alimentaires (TCA). Elle se manifeste notamment par une préoccupation très forte de l’apparence, qui entraîne des restrictions alimentaires drastiques. Les sujets qui souffrent de ces troubles sont surtout des adolescentes, même s’il y a de plus en plus de garçons et d’adultes.

Crédits : Shawn Coss

Trouble dissociatif de l’identité

Anciennement connu sous le nom de “trouble de personnalités multiples”, il s’agit, le plus souvent, d’une réaction à un traumatisme ; une manière pour la personne d’éviter les mauvais souvenirs. Caractérisé par la présence de deux identités de personnalités distinctes, ou plus. Chacune peut avoir un nom différent, une histoire personnelle et des caractéristiques.

Crédits : Shawn Coss

Imaginé par : Shawn Coss
Source : instagram.com

Vous aimerez aussi

Plus d’idées dans Les idées