ExoLung : l’innovation qui fournit une quantité d’air “illimitée” aux plongeurs

Avis aux amateurs de plongée sous-marine : vous allez être ravis d’apprendre qu’un nouvel appareil respiratoire dédié à la pratique vient d’être annoncé. En effet, celui-ci est censé fournir des réserves d’air illimitées. Vous êtes curieux de savoir comment ça marche ? Et bien, ExoLung n’utilise pas de batterie ou autres réservoirs d’air comprimé car l’innovation traduit vos mouvements de nage en mouvement d’air pour permettre de vous “ventiler” aussi longtemps que vous le voulez. La seule condition : continuer de nager pour respirer ! C’est le designer Jörg Tragatschnig qui est à l’origine du dispositif insolite. Dites adieu aux équipements encombrants et trop lourds, car ExoLung est léger comme une plume. Comment ? Et bien, il dispose d’un système de cloche à air, qui se porte à l’avant du torse.

En d’autres termes plus compliqués (accrochez-vous), la cloche à air contient une sorte de “vessie d’eau” pliable, attachée à des sangles de jambes. Celles-ci se fixent autour des pieds, afin de réceptionner les mouvements. Puis, le tout est relié par tuyau à une bouée flottante, qui sert de sécurité et d’admission d’air. Comme on vous l’a expliqué, l’ExoLung utilise les mouvements de votre corps lorsque vous nagez, afin de pouvoir respirer en continu. Quand vos jambes bougent, les sangles autour de vos pieds tirent sur la “vessie”, y aspirant l’air lorsque l’eau est expulsée. Enfin, lorsque vous repliez vos gambettes, les sangles se relâchent. Résultat : l’air est comprimé pour l’inhalation lorsque la “vessie” se retrouve remplie d’eau. Conclusion : n’arrêtez pas de nager si vous voulez survivre.

D’ailleurs, n’ayez crainte. Le tuyau qui relie la bouée et l’ExoLung mesure un peu plus de 5 mètres. Une longueur suffisante pour admirer les fonds marins, colorés et majestueux. Malheureusement, c’est bien beau tout ça, mais l’ExoLung n’est qu’au stade de simple prototype. Alors, avant de pouvoir en profiter, il faudra être patient. Pour le moment, le designer envisage 4 versions du dispositif, qui s’adaptent aux diverses activités en mer.

On vous voit venir : combien coûte l’ExoLung ? Préparez vos portefeuilles, car il devrait vous coûter entre 300 et 500 euros. Affaire à suivre, donc. Vous pouvez toujours visiter le site du projet pour plus d’informations. Et si le sujet vous passionne, alors jetez un coup d’œil aux plus belles photos sous-marines de 2018 selon le Scuba Diving Magazine.

Crédits : ExoLung
Crédits : ExoLung
Crédits : ExoLung
Crédits : ExoLung
Crédits : ExoLung

Avec plus de 4 millions d’abonnés sur les réseaux sociaux et 3 millions de visiteurs uniques par mois, Creapills est le site francophone de référence sur la créativité.

Pour tout savoir sur nos services d’accompagnements créatifs dédiés aux professionnels (veilles personnalisées, benchmarks, activations marketing, …), rendez-vous sur notre espace Creapills Pro.