En matière d’animation, les Gobelins est sans aucun doute l’une des écoles françaises qui peut compter sur l’un des meilleurs viviers. Aujourd’hui, nous empruntons notre machine à retourner le temps pour revenir en 2010 et vous faire découvrir (ou redécouvrir) “Le Royaume”, un magnifique court-métrage d’animation réalisé par sept étudiants alors en formation aux Gobelins : Nuno Alves-Rodrigues, Oussama Bouacheria, Julien Chheng, Aymeric Kevin, Sébastien Hary, Franck Monier et Ulysse Malassagne.

“Le Royaume” nous raconte l’histoire d’un roi fou et cupide qui fait la rencontre d’un castor. Il va alors lui confier une hache et ce dernier va se mettre à détruire la forêt pour lui construire un château. La suite, on vous laisse la découvrir en vidéo…

Ce court-métrage très réussi cache, vous vous en doutez, un message de sensibilisation extrêmement puissant. Et le message est même double : en premier lieu, les réalisateurs ont souhaité mettre en avant la folie de l’Homme qui le pousse à vouloir toujours plus jusqu’à arriver au drame. Le second message, qui est lié, cherche à mettre en avant l’impact de l’Homme sur la Nature, qui va la détruire pour parvenir à ses fins. Ici, ce message est symbolisé par ce roi manipulateur qui pousse ses sujets à détruire leur propre environnement pour son bien-être.

Les sept étudiants des Gobelins nous offrent ici une superbe vidéo d’animation qui n’est pas sans nous rappeler les réalisations d’Hayao Miyazaki du type “Mon Voisin Totoro”. Dans le même esprit, on vous propose de découvrir “Un  Conte”, un autre court-métrage percutant imaginé par Guillaume Arantes, également étudiant aux Gobelins. Nos Français ont du talent !

Crédits : Les Gobelins

Crédits : Les Gobelins

Crédits : Les Gobelins

Crédits : Les Gobelins

Crédits : Les Gobelins

Crédits : Les Gobelins

Crédits : Les Gobelins

Crédits : Les Gobelins

Crédits : Les Gobelins

Crédits : Les Gobelins

Crédits : Les Gobelins

Imaginé par : Nuno Alves-Rodrigues, Oussama Bouacheria, Julien Chheng, Aymeric Kevin, Sébastien Hary, Franck Monier et Ulysse Malassagne
Source : youtube.com