Restons connectés

30 commerçants qui utilisent des jeux de mots décalés pour faire leur pub

Publié il y a

le

Le compte instagram MastersOfNaming met en avant les parodies les plus improbables que l’on retrouve dans les noms de commerces.

Quand on crée une entreprise ou un commerce, une des étapes les plus amusantes est sans doute de trouver un nom. On peut souvent passer des heures et des heures à se creuser la tête car le nom n’est pas quelque chose à prendre à la légère, c’est la carte de visite et la vitrine même de l’entreprise.

Certaines enseignes ne reculent devant rien face à cet exercice et vont même jusqu’à parodier des noms ou des références bien connus dans la culture populaire dans le but de marquer les esprits. Et ces noms parodiés totalement loufoques, Miquel Caimary en a fait un compte Instagram baptisé MastersOfNaming.

Ce compte met donc en scène les noms de commerces les plus fous et insolites trouvés parmi les enseignes tous secteurs confondus. Du restaurant “Stranger Grill” en référence à la série “Stranger Things”, au barbier “Barber Streisand” qui fait écho à la célèbre chanteuse, il y en a pour tous les goûts !

On vous laisse découvrir ci-dessous les différents détournements et on vous invite à vous rendre directement sur le compte Instagram de MastersOfNaming pour en savoir plus. Pensez à partager l’article à vos amis adeptes de jeux de mots de haut niveau ! 😉

Et dans la même idée, on vous propose de découvrir ces 20 publicités surprenantes qui n’ont pas été réfléchies avant d’être posées sur des véhicules.

#1 · Vanity Fair > Vanity Hair

Pour se faire connaître, ce salon de coiffure a eu l’idée d’appeler son magasin “Vanity Hair” en référence au magazine Vanity Fair (“Hair” signifiant “Cheveux” en anglais).

Crédits : MastersOfNaming


#2 · Jim Morrison > Gym Morrison

Cette salle de sport parodie le célèbre chanteur défunt du groupe The Doors en appelant son enseigne “Gym Morrison”… Bien vu !

Crédits : MastersOfNaming


#3 · Stranger Things > Stranger Grill

Ce restaurant-grill s’est inspiré de la série phare de Netflix et a décidé de nommer son enseigne Stranger Grill. Il va même jusqu’à reprendre les codes graphiques du logo de la série !

Crédits : MastersOfNaming


#4 · Jurassic Park > Jurassic Pan

Un grand classique ici aussi avec cette boulangerie qui parodie le nom et le logo du film Jurassic Park. Pour rappel, “Pan” signifie tout simplement “Pain” en espagnol.

Crédits : MastersOfNaming


#5 · Pull & Bear > Pool & Beer

Encore un habile jeu de mots avec cette enseigne de brasserie qui a eu l’idée de détourner le nom de la chaîne de magasins Pull & Bear par “Pool & Beer” (Billard & Bière).

Crédits : MastersOfNaming


#6 · Finding Nemo (Le Monde de Nemo) > Frying Nemo

Référence un peu glauque mais vraiment bien trouvée avec ce restaurant spécialisé dans le fish and chips qui parodie le nom du film “Le Monde de Nemo” (Finding Nemo en Anglais) par “Frying Nemo” (Nemo Frit).

Crédits : MastersOfNaming


#7 · Pearl Harbor > Pearl Hamburg

Encore un jeu de mots bien trouvé avec cette enseigne de fast-food qui parodie le nom la célèbre attaque qui a marqué la Seconde Guerre Mondiale.

Crédits : MastersOfNaming


#8 · Robert Redford > Robert Refor

Tranquillement, cet artisan a eu l’idée de détourner le nom du célèbre acteur Robert Redford pour créer son enseigne…

Crédits : MastersOfNaming


#9 · Kama Sutra > Cava Sutra

Vous reprendrez bien un petit verre de “Cava Sutra” ? Détournement insolite de cette marque de vin qui reprend le nom du très connu Kama Sutra

Crédits : MastersOfNaming


#10 · Guns N’ Roses > Vegan N’ Roses

On aime bien l’idée de cette enseigne de distribution vegan qui a eu l’idée de détourner le nom du groupe de rock Guns N’ Roses.

Crédits : MastersOfNaming


#11 · Terma & Louise > Thelma et Louise

Ces thermes se sont librement inspirés du célèbre film “Thelma et Louise” réalisé en 1991 par Ridley Scott pour un jeu qu’on valide totalement !

Crédits : MastersOfNaming


#12 · Barbra Streisand > Barber Streisand

Ce barbier sait comment attirer l’attention en appelant son enseigne Barber Streisand (en référence bien évidemment à la célèbre chanteuse Barbra Streisand). Bien vu !

Crédits : MastersOfNaming


#13 · Don Limpio (Monsieur Propre) > Dog Limpio

Petite référence amusante vis à vis de la marque “Monsieur Propre” en Espagne, qui se dit “Don Limpio”. Cette enseigne de toilettage canin a eu l’idée de détourner le nom en “Dog Limpio”.

Crédits : MastersOfNaming


#14 · Harry Potter > Harry Plotter

Habile jeu de mots de cette enseigne d’impression nommée “Harry Plotter” (en référence au traceur utilisé en impression) qui fait bien entendu écho au sorcier le plus célèbre du monde.

Crédits : MastersOfNaming


#15 · Facebook > Facelook

Ce salon de coiffure reprend le nom du réseau social le plus célèbre au monde, et va même jusqu’à imiter (approximativement) ses codes graphiques…

Crédits : MastersOfNaming


#16 · Pulp Fiction > Pub Fiction

Habile jeu de mots de ce bar qui parodie le célèbre film de Quentin Tarantino.

Crédits : MastersOfNaming


#17 · The Walking Dead > The Walking Bread

Rassurez-vous, cette enseigne ne commercialise pas de la viande de zombie. Il s’agit tout simplement d’une boulangerie qui a repris le nom de la célèbre série d’AMC (“Bread” signifiant “Pain” en Anglais).

Crédits : MastersOfNaming


#18 · Dalai Lama > Dalai Lomo

Petit détournement bien pensé de cette sandwicherie qui fait référence au célèbre Dalaï Lama. Pour info, le lomo est une charcuterie espagnole.

Crédits : MastersOfNaming


#19 · Jurassic Park > Jurassic Pork

Encore une sandwicherie ambulante qui a eu l’idée de détourner Jurassic Park par Jurassic Pork (vous l’avez compris, “porc” en anglais). Elle pousse même le vice jusqu’à remplacer le dinosaure du logo par un petit cochon.

Crédits : MastersOfNaming


#20 · Dalicatessen > Delicatessen

Ce café-bar à Figueres (Espagne) joue sur le mix entre l’artiste Dalí et le mot delicatessen qui désigne une épicerie fine ou un restaurant-traiteur, essentiellement dans les pays anglo-saxons. Pour information, Figueres est la ville de naissance de Dalí.

Crédits : MastersOfNaming


#21 · La Birra es Bella (La bière est belle) > La vie est belle

Ce bar a détourné le célèbre film “La vie est belle” pour en faire son nom “La bière est belle”. Les deux personnages et le vélo en arrière-plan tirent évidemment inspiration de l’affiche du film.

Crédits : MastersOfNaming


#22 · Naturallica > Metallica

Apparemment cet herboriste est fan du groupe Metallica. On dit ça, on dit rien.

Crédits : MastersOfNaming


#23 · Kung Food > Kung Fu

Ce restaurant chinois fait évidemment référence au célèbre art martial. C’est assez amusant et surtout très facile à mémoriser !

Crédits : MastersOfNaming


#24 · Bar Veider > Dark Vador

Le jeu de mots n’est pas évident au premier abord, mais la police d’écriture et le nom de ce bar font bien référence à “Star Wars” et au célèbre Dark Vador (Darth Vader dans la version originale).

Crédits : MastersOfNaming


#25 · Thai Tanic > Titanic

Ce restaurant Thaï est allé très loin pour se trouver un nom. Tellement loin qu’ils ont décidé de jouer avec le nom de la célèbre catastrophe et du film Titanic.

Crédits : imgur.com


#26 · Florist Gump >Forrest Gump

Ce fleuriste fait évidemment référence au film Forrest Gump avec Tom Hanks. En espérant qu’il offre aussi des boîtes de chocolats en plus des fleurs…

Crédits : imgur.com


#27 · Lord of the Wings > Lord of the Rings (Le Seigneur des Anneaux)

Avec la ressemblance phonétique entre Rings (Anneaux) et Wings (Ailes), ce restaurant de poulet frit n’a pas hésité longtemps avant de s’appeler… Lord of the Wings !

Crédits : imgur.com


#28 · Thorassic Park > Jurassic Park

Encore une référence à Jurassic Park mais cette fois-ci pour un chiropracteur. Thorassic Park (référence au thorax) est un nom plutôt évocateur, avouons-le…

Crédits : imgur.com


#29 · Darth Vaper > Darth Vader (Dark Vador)

Ce vendeur de cigarettes électroniques n’a pas peur. Il a osé s’appeler Darth Vaper en référence évidemment à Dark Vador. On espère pour lui que Disney ne verra jamais sa boutique !

Crédits : imgur.com


#30 · Jabba the Cutt > Jabba the Hutt

On termine enfin par la créativité d’un salon de coiffure qui, fan de l’univers Star Wars a transformé Jabba le Hutt en Jabba the Cutt. Que la Force des ciseaux soit avec lui !

Crédits : imgur.com


Imaginé par : MastersOfNaming
Source : lacriaturacreativa.org

Advertisement

Il crée des sculptures amusantes en jouant avec la peau des Babybel

Publié il y a

le

Idée détectée par

L’artiste italien Gianluca Maruotti excelle dans la sculpture et l’animation de personnages. Son projet “Keep Unwrapping” transforme justement la célèbre peau rouge des Babybel en petits personnages dont il montre l’évolution selon la quantité de fromages qu’il utilise.

La créativité est partout ! Et aujourd’hui, nous allons vous présenter une nouvelle idée qui vient prouver, une fois de plus, que n’importe quel objet du quotidien peut être détourné et adapté à des fins créatives. Il s’appelle Gianluca Maruotti et il nous vient d’Italie. Cet artiste multidisciplinaire excelle dans différents domaines, notamment dans la sculpture où il utilise un matériau assez particulier.

Pour son projet “Keep Unwrapping”, Gianluca Maruotti s’amuse à utiliser la célèbre peau rouge des fromages Babybel pour créer des sculptures étonnantes de précision. Cette peau rouge, qui est faite de cire alimentaire, est en effet extrêmement malléable et permet donc à l’artiste de donner vie à des personnages, un peu comme s’il utilisait de la pâte à modeler.

Dans la vidéo ci-dessous, on peut donc le voir à l’oeuvre en utilisant la peau de différents fromages Babybel pour donner vie à un pirate. Mais sa plus grande particularité, c’est surtout d’illustrer l’évolution de ses personnages en fonction de la quantité de peaux de Babybel qu’il utilise.

Il crée ainsi un kangourou, ou encore un pirate et même si ses sculptures sont toutes de couleur rouge, on ne peut que souligner le travail de précision de l’artiste qui joue avec les formes et les profondeurs pour créer des figurines criblées de détails.

Pour en savoir plus sur l’artiste et son univers très cartoonesque, on vous invite à vous rendre sur son profil Behance. Et dans le même esprit, on vous invite à découvrir le travail étonnant de cet artiste qui crée des figurines de personnages connus à partir de sushis.

Gianluca Maruotti joue avec la peau des Babybel pour faire évoluer des sculptures amusantes

Crédits : Gianluca Maruotti

Gianluca Maruotti joue avec la peau des Babybel pour faire évoluer des sculptures amusantes

Crédits : Gianluca Maruotti

Gianluca Maruotti joue avec la peau des Babybel pour faire évoluer des sculptures amusantes

Crédits : Gianluca Maruotti

Gianluca Maruotti joue avec la peau des Babybel pour faire évoluer des sculptures amusantes

Crédits : Gianluca Maruotti

Gianluca Maruotti joue avec la peau des Babybel pour faire évoluer des sculptures amusantes

Crédits : Gianluca Maruotti

Gianluca Maruotti joue avec la peau des Babybel pour faire évoluer des sculptures amusantes

Crédits : Gianluca Maruotti

Gianluca Maruotti joue avec la peau des Babybel pour faire évoluer des sculptures amusantes

Crédits : Gianluca Maruotti

Gianluca Maruotti joue avec la peau des Babybel pour faire évoluer des sculptures amusantes

Crédits : Gianluca Maruotti

Gianluca Maruotti joue avec la peau des Babybel pour faire évoluer des sculptures amusantes

Crédits : Gianluca Maruotti

Gianluca Maruotti joue avec la peau des Babybel pour faire évoluer des sculptures amusantes

Crédits : Gianluca Maruotti


Imaginé par : Gianluca Maruotti
Source : behance.net

Découvrir cette idée

Deux ados se déguisent en adulte géant pour ne payer qu’un ticket de cinéma

Publié il y a

le

Idée détectée par

Dans la ville de Carson en Californie, deux jeunes ont tenté le coup de se déguiser en adulte géant pour ne payer qu’un ticket de cinéma afin de voir le film Black Panther. En plus d’avoir réussi leur coup, ils ont fait un énorme buzz sur Twitter.

Si vous cherchez des astuces pour faire des économies sur vos places de cinéma, l’idée de ces deux adolescents risque de vous inspirer… ou au moins de vous faire sourire.

Steve (alias @stevelikescups sur Twitter) et un de ses amis sont deux adolescents vivant dans la ville de Carson en Californie. Afin d’assister à une séance du film Black Panther à prix réduit, il se sont lancés un défi amusant.

 

L’idée ? Comme dans les cartoons, un des deux jeunes est monté sur les épaules de l’autre et ils ont revêtu un trench-coat donnant l’illusion d’une seule et même personne. Un résultat très amusant et plutôt réaliste qui donne au final un adulte filiforme qui doit bien mesurer 3m40.

L’histoire aurait pu s’arrêter là, mais non. Après avoir réalisé et partagé la vidéo de leur exploit sur Twitter, celle-ci a été vue plus de 10 millions de fois et retweeté plus de 180 00 fois en seulement 4 jours !

Une idée créative et pleine de malice qui montre encore une fois comment la jeune génération joue avec les réseaux sociaux pour faire parler d’elle de manière amusante… et dans le monde entier. Et si vous aimez ce genre d’initiative, on vous conseille de regarder cette autre astuce en vidéo toute aussi amusante pour gratter une place de cinéma !

Deux ados se déguisent en adulte géant pour ne payer qu'un ticket de cinéma

Crédits : stevelikescups

Deux ados se déguisent en adulte géant pour ne payer qu'un ticket de cinéma

Crédits : stevelikescups


Imaginé par : stevelikescups
Source : laughingsquid.com

Découvrir cette idée

Il crée la plus grande sphère possible avec 42 000 allumettes… et y met le feu

Publié il y a

le

Idée détectée par

L’artiste américain Ben Ahles s’est amusé à coller 42 000 allumettes entres elles dans le but de créer la plus grande sphère possible… avant d’y mettre le feu et de filmer tout ça.

Vous connaissez sûrement notre goût pour les projets artistiques étranges… et celui dont nous allons vous parler aujourd’hui ne manque pas de bizarreries ! L’artiste américain Ben Ahles s’est en effet amusé à jouer avec des allumettes en y apportant une touche créative, démesurée et plutôt satisfaisante.

Si vous avez déjà joué avec des allumettes, vous avez déjà remarqué qu’en les collant les unes aux autres, elles ne se collent pas totalement. La raison : le bout généralement rouge ou vert qui contient le produit chimique inflammable crée un petit décalage. Un détail qui a visiblement intéressé notre artiste qui s’est lancé un défi : coller le plus possible d’allumette entre elles afin… de créer une sphère !

Résultat : après 10 mois de travail, 500 dollars dépensés et 42 000 allumettes collées entre elles, Ben a enfin réussi à créer cette immense sphère et vous vous imaginez bien qu’il y a mis le feu.

Un projet totalement inutile, on en convient, mais qui est assez fou et créatif pour être partagé. Car l’artiste a vraiment pris ce projet au sérieux en développant même un modèle 3D de la sphère, avec nombre de calculs mathématiques, pour estimer le nombre d’allumettes nécessaires avant sa création.

Et puis ce qu’on aime pas dessus tout, c’est l’idée totalement folle de partir d’une observation du quotidien, que les allumettes collées entre elles forment une sphère, pour réellement arriver au résultat final !

Il crée la plus grande sphère possible en collant des allumettes... et y met le feu

Crédits : Ben Ahles

Il crée la plus grande sphère possible en collant des allumettes... et y met le feu

Crédits : Ben Ahles

Il crée la plus grande sphère possible en collant des allumettes... et y met le feu

Crédits : Ben Ahles

Il crée la plus grande sphère possible en collant des allumettes... et y met le feu

Crédits : Ben Ahles

Il crée la plus grande sphère possible en collant des allumettes... et y met le feu

Crédits : Ben Ahles

Il crée la plus grande sphère possible en collant des allumettes... et y met le feu

Crédits : Ben Ahles

Il crée la plus grande sphère possible en collant des allumettes... et y met le feu

Crédits : Ben Ahles

Il crée la plus grande sphère possible en collant des allumettes... et y met le feu

Crédits : Ben Ahles

Il crée la plus grande sphère possible en collant des allumettes... et y met le feu

Crédits : Ben Ahles

Il crée la plus grande sphère possible en collant des allumettes... et y met le feu

Crédits : Ben Ahles

Il crée la plus grande sphère possible en collant des allumettes... et y met le feu

Crédits : Ben Ahles

Il crée la plus grande sphère possible en collant des allumettes... et y met le feu

Crédits : Ben Ahles

Il crée la plus grande sphère possible en collant des allumettes... et y met le feu

Crédits : Ben Ahles

Il crée la plus grande sphère possible en collant des allumettes... et y met le feu

Crédits : Ben Ahles

Il crée la plus grande sphère possible en collant des allumettes... et y met le feu

Crédits : Ben Ahles


Imaginé par : Ben Ahles
Source : youtube.com

Découvrir cette idée