Des “mots mutilés” pour sensibiliser aux mutilations génitales féminines

Rendez votre marque créative avec Creapills Lab. Découvrez nos solutions pour les entreprises en quête de créativité dans leur stratégie de communication & marketing. cliquez ici

Depuis 2010, l’association 28 Too Many lutte pour mettre fin aux mutilations génitales féminines dans les pays d’Afrique. Et pour sensibiliser envers ce fléau qui touche des milliers de jeunes filles chaque année, elle s’est rapprochée de l’agence Impact BBDO Dubaï pour développer une idée créative et touchante.

Cette campagne de sensibilisation intitulée “Mots mutilés”, met en évidence plusieurs mots écrits minutieusement en calligraphie arabe qui définissent les violences physiques et psychologiques que provoquent les mutilations.

Ces mots ont été imprimés sur un papier résistant dont la couleur et la texture ressemblent à celles de la peau. Le papier a ensuite été plié et cousu a un endroit précis du mot. En tirant le fil la personne libère alors le mot mutilé et celui-ci change de sens : de cette façon, le mot inhumain devient humain, douleur devient rêve ou encore désespoir devient joie comme vous le verrez dans la vidéo ci-dessous.

Dévoilée lors de la Journée internationale de la tolérance zéro à l’égard des mutilations génitales féminines (chaque 6 février), cette campagne a pour objectif de sensibiliser et d’éduquer sur des pratiques encore réalisées dans 29 pays d’Afrique et du Moyen–Orient. Elle a notamment été diffusée dans des hôpitaux et des cliniques offrant un support créatif et interactif pour mieux comprendre les terribles conséquences des mutilations.

Visuels de l’opération

Crédits : 28 Too Many
Crédits : 28 Too Many
Crédits : 28 Too Many

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires