Tesco commercialise une gamme de pansements pour les différentes couleurs de peau

Rendez votre marque créative avec Creapills Lab. Découvrez nos solutions pour les entreprises en quête de créativité dans leur stratégie de communication & marketing. cliquez ici

Ça ne vous est peut-être jamais venu à l’esprit, mais oui : trouver des pansements qui correspondent à toutes les couleurs de peau n’est pas une chose facile. Il faut dire que dans les rayons des supermarchés il n’existe qu’une seule version : le pansement de couleur claire.

Cette petite aventure a par ailleurs été vécue par un employé des supermarchés britanniques Tesco pour qui trouver un pansement de couleur noire a été un véritable défi. Une galère qu’il a d’ailleurs illustrée à travers un tweet, partagé en avril 2019, dans lequel il a photographié sa main recouverte d’un petit pansement noir qu’il a malgré tout réussi à se procurer. Un message qui a visiblement trouvé un véritable écho sur les réseaux sociaux puisqu’il a été retweeté 100 000 fois et liké par plus de 538 000 personnes.

Tellement viral qu’il est arrivé aux oreilles de son employeur, Tesco, qui a décidé d’élargir sa gamme de pansements avec deux nouvelles teintes de peau (en plus de la claire) avec un ton medium (pour les peaux mates) et dark (pour les peaux noires). Des produits qui sont aujourd’hui disponibles dans la plupart des magasins Tesco outre-manche.

Une belle histoire qui révèle encore une fois le pouvoir d’influence des réseaux sociaux auprès des marques, ou comment un simple message a touché des milliers de personnes pour au final donner vie à un nouveau produit. Alors on peut se demander pourquoi les marques françaises ne font pas de même. Et bien figurez-vous qu’on s’est renseigné et que les pansements de couleurs ont bel et bien existé.

Pour cela il faut remonter en 2007 et se tourner vers la marque Mercurochrome qui a été une des premières à lancer ce nouveau produit. Un pansement rapidement commercialisé dans certaines grandes et moyennes surfaces, sans que le produit ne trouve réellement son public. Comme l’explique Dorothée Vuibert, responsable de la communication au sein des laboratoires Juva Santé (à qui appartient la marque Mercurochrome) au Nouvel Observateur : “La première année, les enseignes ont acheté à Mercurochrome 25.000 boîtes (du nouveau pansement). C’est très peu, un pansement classique se vend dix fois plus. On a vu que le produit ne fonctionnait pas car l’année suivante, les magasins n’ont plus commandé que 3.700 boîtes, ce qui veut dire qu’il leur restait encore beaucoup de stock à écouler.”

Ce nouveau produit va-t-il trouver son public outre-manche ? Va-t-il arriver en France, soutenu par une communication portée par les réseaux sociaux (chose qui était impossible lors du premier lancement en 2007) ? La loi des réseaux sociaux va-t-elle l’emporter sur la loi du marché ? Seul l’avenir nous le dira. 😉

Crédits : Tesco
Crédits : Tesco
Crédits : Tesco
Crédits : Tesco
Crédits : Tesco
Crédits : Tesco
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires