Des puces informatiques plus écolos et performantes grâce au miel

Depuis la pandémie, le monde de la tech subit une forte pénurie de certains composants électroniques à cause d’un manque de matières premières, entraînant des ralentissements de production de multiples produits comme les consoles de jeux. Mais des chercheurs américains auraient peut-être trouvé une solution pour y remédier à partir d’un ingrédient surprenant : le miel.

En effet, des ingénieurs de l’université de l’État de Washington aux États-Unis relayé par Euronews ont récemment publié une étude dans laquelle ils affirmaient que le miel pouvait être utilisé pour fabriquer des memristor, des composants électroniques capables de traiter et stocker des données en mémoire.

En se basant sur ce procédé, les équipes de recherche ont ainsi tenté de prouver qu’en collectant et ajoutant des milliards de memristors faits à partir de miel ensemble, il serait possible de créer une puce neuromorphique, soit un système de sauvegarde de données, semblable au cerveau humain et beaucoup plus rapide que les ordinateurs classiques.

En développant un memristor à l’échelle nanométrique, ils ont pu obtenir un filament solide d’une taille finale d’environ 1/1000e de cheveu humain, qu’ils ont ensuite placé entre 2 électrodes métalliques afin d’imiter les synapses humaines. Les ingénieurs ont multiplié les essais à l’aide d’autres sources sucrées comme les feuilles d’aloe vera mais il s’est avéré que le miel est l’une des seules ressources à ne pas se détériorer dans le temps.

Au-delà de ses dimensions biodégradables et renouvelables, les puces à base de miel seraient également plus tolérantes à la chaleur que les ordinateurs ordinaires sans parler de leurs bienfaits sur l’écologie. Ce projet est évidemment toujours à l’étude mais il laisserait tout de même envisager de belles avancées permettant d’allier technologie et écologie.

Crédits : Meggyn Pomerleau
Crédits : Brian Kostiuk
S’abonner
Notifier de
guest

1 Commentaire
Newest
Oldest Most Voted
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Lily
Lily
28 jours il y a

En plus d’être génial d’un point de vue écologique vu que ça remplacerait des matériaux hyper polluant, ça nous obligerait à protéger les abeilles. Dont, je rappelle, nous avons besoin pour la survie de l’espèce humaine.