Cet artiste récupère les étiquettes collées sur les fruits pour reproduire des portraits célèbres

Aujourd’hui, on vous parle de l’invention artistique et complètement insolite d’un artiste nantais. Des œuvres réalisées à partir de l’infiniment petit, en l’occurrence des étiquettes de fruits ! Voilà l’idée surprenante de Chaix et les étiquettes, qui créé notamment des portraits très réalistes avec pour seule technique, le collage sur papier.

Désormais basé à Puteaux, l’artiste récolte ces fameuses petites étiquettes autocollantes colorées pour en faire de véritables chefs d’œuvres. Des tableaux qui ont un franc succès, grâce à une discipline bien spécifique : la légufrulabélosophie, mot dérivé de la légufrulabélophilie, qui désigne les collectionneurs d’étiquettes de fruits et légumes. “Ce que je ne suis absolument pas !” souligne l’artiste. “Pour moi, c’est juste une matière première.”

À 50 ans, cet ancien journaliste se consacre désormais entièrement à sa passion. Il explique : “J’ai débuté avec les étiquettes de mes oranges pressées du matin. Puis, au fur et à mesure, je me suis mis à explorer ce matériau et à créer mes propres outils.” Chaque matin, il fait son marché des étiquettes… au marché ! Afin de pouvoir stocker plus de 500 autocollants, il colle ses trouvailles sur du papier à endives. Puis, il classe ensuite toutes les étiquettes par couleurs et par marques. Le résultat ? Une palette d’artiste, vraiment pas comme les autres.

D’ailleurs, chaque tableau nécessite une quarantaine d’heures de travail et jusqu’à 4000 étiquettes. Il peut aussi lui arriver d’en utiliser beaucoup plus, comme lorsqu’il a conçu une fresque de 21 mètres de long, exposée à la mairie de Puteaux. Des œuvres diverses et variées, qui vont bien au-delà des portraits. Concernant ceux-ci, Chaix fait souvent des petits clins d’œil avec le choix de ces étiquettes pour représenter des personnages célèbres de notre culture. Par exemple, regardez ce qui compose son portrait de Shakespeare… des étiquettes au nom de William !

Ce média artistique est un choix inattendu mais très intéressant, qui sert un peu de témoin de l’évolution du marketing agroalimentaire. En tout cas, on espère pour lui que les fameuses étiquettes subsisteront à la récente chasse au plastique. Sinon, finis les jolis tableaux ! Pour découvrir les autres œuvres de l’artiste (dont des animaux, des motifs et des paysages colorés), cela se passe sur son compte Instagram ou son site officiel.

Crédits : Chaix et les étiquettes
Crédits : Chaix et les étiquettes
Crédits : Chaix et les étiquettes
Crédits : Chaix et les étiquettes
Crédits : Chaix et les étiquettes
Crédits : Chaix et les étiquettes
Crédits : Chaix et les étiquettes
Crédits : Chaix et les étiquettes
Crédits : Chaix et les étiquettes
Crédits : Chaix et les étiquettes
Crédits : Chaix et les étiquettes
Crédits : Chaix et les étiquettes
Crédits : Chaix et les étiquettes
Crédits : Chaix et les étiquettes
Crédits : Chaix et les étiquettes
Crédits : Chaix et les étiquettes
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires