Ces photos sont pixelisées pour une raison glaçante : un pixel = un animal restant de l’espèce

De nombreuses espèces sont en voie d’extinction, un phénomène qui s’accélère de plus en plus. Devant l’urgence et la gravité de la situation, la WWF avait déjà alarmé le public avec une campagne de sensibilisation brillante. En 2008, les affiches Population by Pixel ont fait surface : une idée de l’agence Hakuhodo C&D / Tokyo.

Fortement inspiré par cette campagne choc, un internaute a pris l’initiative d’approfondir le projet et de “mettre les espèces à jour”. Oui, en à peine 11 ans de temps, la situation ne s’est pas améliorée. Le concept des affiches ? Recomposer l’image d’une espèce en danger, avec le nombre de pixels correspondant à chaque animal restant. Donc : plus l’image est pixellisée, plus l’espèce est en voie de disparition.

Via Imgur, JJSmooth44 a donc continué de produire des affiches similaires, toutes aussi puissantes que les originales. L’internaute les a réalisées en utilisant le langage informatique Python, et s’est basé sur la liste officielle des animaux en danger d’Animal Planet, tout comme l’agence Hakuhodo C&D / Tokyo l’avait fait pour la WWF.

Une très bonne idée : surtout nécessaire pour alerter davantage la population sur les dangers encourus par ces espèces, qui se font de plus en plus rares. Dans le même esprit, allez voir cet article sur le travail de ces étudiants : des animaux en ballons pour sensibiliser à la fragilité des espèces.

Les lycaons (chiens sauvages d’Afrique) :
on estime qu’il en reste entre 3000 et 5500

Crédits : JJSmooth44

Les tigres de Sibérie :
on estime qu’il en reste 450

Crédits : JJSmooth44

Les tigres du Bengale :
on estime qu’il en reste 2500

Crédits : JJSmooth44

Les léopards de l’Amour (Panthères de Chine) :
on estime qu’il en reste 60

Crédits : JJSmooth44

Les putois à pieds noirs :
on estime qu’il en reste 300

Crédits : JJSmooth44

Les éléphants d’Asie :
on estime qu’il en reste entre 40 000 et 50 000

Crédits : JJSmooth44

Les rhinocéros noirs :
on estime qu’il en reste 5000

Crédits : JJSmooth44

Les baleines bleues :
on estime qu’il en reste entre 10 000 et 25 000

Crédits : JJSmooth44

Les bonobos :
on estime qu’il en reste entre 10 000 et 50 000

Crédits : JJSmooth44

Les orang-outans de Bornéo :
on estime qu’il en reste entre 45 000 et 69 000

Crédits : JJSmooth44

Les éléphants de Bornéo :
on estime qu’il en reste 1500

Crédits : JJSmooth44

Les chimpanzés :
on estime qu’il en reste entre 172 700 et 299 700

Crédits : JJSmooth44

Les gorilles des plaines orientales :
on estime qu’il en reste 17 000 

Crédits : JJSmooth44

Le rorqual commun :
on estime qu’il en reste entre 50 000 et 90 000

Crédits : JJSmooth44

Les manchots des Galápagos :
on estime qu’il en reste 2000

Crédits : JJSmooth44

Les pandas géants :
on estime qu’il en reste 1864

Crédits : JJSmooth44

Les tortues vertes :
on estime qu’il en reste entre 3000 et 5500

Crédits : JJSmooth44

Les dauphins de Nouvelle-Zélande :
on estime qu’il en reste 7000

Crédits : JJSmooth44

Les éléphants d’Inde :
on estime qu’il en reste entre 20 000 et 25 000

Crédits : JJSmooth44

Les tigres d’Indochine :
on estime qu’il en reste entre 600 et 650

Crédits : JJSmooth44

Les dauphins du Gange :
on estime qu’il en reste 1100

Crédits : JJSmooth44

Les rhinocéros de Java :
on estime qu’il en reste 60

Crédits : JJSmooth44

Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed

Avec plus de 3 millions d’abonnés sur les réseaux sociaux et 3 millions de visiteurs uniques par mois, Creapills est le site francophone de référence sur la créativité.

Retrouvez chaque jour des idées inspirantes dans tous les domaines : marketing, arts, technologie et social.

Pour nous contacter, en savoir plus sur notre vision et nos services : cliquez ici.