Lorsqu’il s’agit de bourrer ses courts-métrages d’émotions, Pixar sait y faire. Chacun de ces petits films qui sort des studios est toujours attendu avec beaucoup d’impatience. Et “Bao”, le petit dernier, ne fait pas exception à la règle ; il a d’ailleurs déjà bien fait parler de lui. À l’occasion de la sortie des Indestructibles 2 au cinéma, celui-ci fût diffusé juste avant la séance, après les publicités habituelles. Néanmoins, “Bao” n’a pas fait l’unanimité partout …

“Bao”, c’est l’histoire d’une mère dont le fils a quitté la maison, et qui se prend d’affection pour un “bao” (un ravioli chinois brioché) devenu vivant. On y suit donc l’évolution de leur relation, on y voit aussi ce petit ravioli grandir … et c’est émouvant. La signification de “Bao”, réalisé par la Canado-chinoise Domee Shi, va parler à tous les parents : la première femme à diriger un film Pixar souhaitait tout simplement rendre hommage à la culture chinoise, tout en abordant la question du “syndrome du nid vide”, ou cette sensation ressentie par des parents quand leurs enfants quittent le foyer.

Un court-métrage dévoilé gratuitement et en intégralité sur le compte Twitter de Disney Pixar le 23 novembre dernier et dont vous trouverez la vidéo ci-dessous.

Malgré une mini-polémique, où certains internautes clamaient ne pas comprendre la morale derrière ce petit film, la majorité des spectateurs  a adoré. Aux États-Unis, le problème relève d’autant plus du savoir-vivre de certains. Ayant entendu des moqueries pendant la diffusion, une internaute s’insurge sur Twitter :

Ça m’énerve vraiment que l’on se moque du film. Non seulement, c’est un manque total de respect, mais ça montre surtout à quel point la culture asiatique n’est pas assez représentée dans les médias américains.

Pourtant, pour la réalisatrice, il est facile de s’identifier dans ce petit conte. “Tout le monde a un parent sur-protecteur qui ne les laisse pas partir. Et ils finissent toujours par se retrouver autour d’un repas”. Polémique à part, il est certain que le petit film ne laisse pas indifférent et que celui-ci respecte toujours la patte des studios qui l’ont créé. À croire que Pixar prend un malin plaisir à jouer avec nos émotions…

En tout cas, cela reste une belle métaphore sur la famille et surtout, une œuvre aussi touchante que réaliste sur les relations parents-enfants. Et vous, n’hésitez pas à nous dire ce que vous en avez pensé ! 😊

Crédits : Pixar

Crédits : Pixar

Crédits : Pixar

Crédits : Pixar

Crédits : Pixar

Crédits : Pixar

Crédits : Pixar

Imaginé par : Disney Pixar
Source : twitter.com

Vous aimerez aussi

Plus d’idées dans Courts-métrages