Après avoir été abandonné accidentellement, ce nounours se retrouve kidnappé puis disséqué pour des expérimentations. Ce spot de 90 secondes adoucit le sujet épineux des tests sur animaux. Sans aucun contenu graphique, c’est une première pour l’association PETA.

Il est vrai que nous sommes tous un peu “habitués” aux vidéos explicites, gores et choquantes de PETA, la célèbre association américaine pour la défense des animaux. Un mal pour un bien, certes ; mais leur contenu dérangeant est souvent censuré, montré du doigt, alors qu’il s’agit d’une description exacte de ce qui se passe réellement dans les abattoirs.

Cependant, il semblerait que PETA ait changé son angle d’attaque. Afin de sensibiliser différemment, l’association préfère la subtilité aux images crues. Ici, la violence de ce spot réside dans l’analogie inconsciente que l’on fait immédiatement entre le nounours et un véritable animal.

Un petit ours en peluche qui symbolise le sort dramatique de millions d’animaux 🐻

C’est VMLY&R, une agence toute jeune descendante de la prestigieuse Young & Rubicam, qui eu l’idée de contrer la censure par cette vidéo. Associée à PETA, cette agence les a aidés à démontrer avec justesse la torture à laquelle sont exposés ces animaux ; tout en ne repoussant pas automatiquement la plupart des spectateurs par des visions de pure horreur. Comme le déclare Christian Carl, le directeur de création de VMLY&R :

Nous voulions créer un petit film qui provoquerait beaucoup de réflexion, qui ferait que les gens se posent et se questionnent ; plutôt que de se sentir jugés. Le nounours retient l’attention des gens et leur fait ressentir quelque chose, sans pour autant les choquer avec des cris et du sang. Cet objet inanimé montre comment sont traités ces animaux – comme s’ils n’étaient que des choses sans vie, qui ne ressentent rien.

Le subterfuge marche plutôt bien, et rend la chose plus “supportable” à regarder. Malheureusement, l’histoire de ce nounours abandonné est une réalité … Même encore aujourd’hui, à travers tout le pays, des millions de souris, de rats, de lapins, de primates, de chats, de chiens et d’autres animaux sont enfermés dans des cages de laboratoires.

Grâce à ce spot de sensibilisation, on nous fait vraiment prendre conscience de ce grave problème, qu’il faudrait résoudre au plus vite. Car quand on y pense, et selon l’association : “Les expérimentations sur animaux sont aussi utiles que des tests sur des nounours.”

Crédits : PETA

Crédits : PETA

Crédits : PETA

Crédits : PETA

Crédits : PETA

Crédits : PETA

Crédits : PETA

Imaginé par : PETA et l’agence VMLY&R
Source : youtube.com

Vous aimerez aussi

Plus d’idées dans Les idées