NZ : elle devient la 1ère présentatrice TV avec un tatouage Maori sur le visage

La Nouvelle-Zélande, ancienne colonie britannique, est un pays aux multiples influences. Mais sa culture autochtone et ses traditions restent fortes et perdurent à l’image des maoris qui représentent 14% de la population néo-zélandaise. Et récemment, c’est la journaliste Oriini Kaipara qui a fait parler d’elle en devenant la première journaliste Maori à présenter les informations nationales en prime time avec un tatouage facial.

C’est en 2017 à l’âge de 32 ans que Oriini s’est fait tatouer sur le bas du visage après que des tests ADN lui ait certifié qu’elle était à 100% maori. Pour toutes les femmes de cette culture, ce tatouage que l’on appelle Tā moko  est un symbole artistique ancien témoignant du passage de l’enfance à l’âge adulte et leur permettant de s’affirmer telles qu’elles sont.

Lorsqu’elle débute sa carrière à la télévision en 2019, la jeune femme était devenue la première femme au monde à présenter une émission avec un moko kauae. Mais si elle n’avait pas eu l’opportunité d’animer des programmes de grande écoute jusqu’à maintenant, c’est le 25 décembre dernier qu’elle est entrée (une nouvelle fois) dans l’histoire en remplaçant une consœur au programme de 18 heures sur Newshub Live.

Très rapidement l’information fut relayée sur les réseaux sociaux faisant d’Oniiri une source d’inspiration pour le peuple maori, la poussant à continuer de faire rayonner sa culture et ses traditions à travers le pays.

Crédits : Oriini Kaipara
Crédits : Oriini Kaipara
Crédits : Oriini Kaipara
Crédits : Oriini Kaipara
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires