La Fondation de la Mer détourne les JO de Paris 2024 dans une campagne percutante

En vue des Jeux de Paris 2024, la Fondation de la Mer déploie une campagne de sensibilisation audacieuse et percutante. Tirant parti de l’énorme visibilité de cet événement mondial, qui va attirer tous les regards et l’intérêt de tous les médias, la campagne surfe sur des punchlines chocs issues du lexique sportif, le tout avec les couleurs des JO, pour attirer l’attention sur la protection des océans.

Mais avant de vous présenter la campagne, il convient d’en dire plus sur cette organisation dédiée à la protection et à la préservation des océans. Lancée en 2015, la Fondation de la Mer mène des actions concrètes pour réduire la pollution marine, promouvoir la biodiversité et sensibiliser le public aux enjeux environnementaux marins. Elle travaille en collaboration avec des scientifiques, des entreprises et des institutions pour mettre en place des initiatives durables qui incluent la recherche, l’éducation et la mobilisation citoyenne pour protéger les écosystèmes marins et garantir un avenir durable pour les océans.

Pour faire connaître son action et sensibiliser au mieux tous les publics, elle a donc détourné le sport et les Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024 à travers une campagne d’accroches créatives conçue par l’agence créative The Pill by Creapills. Parmi ces punchlines, on retrouve : “Il y a des records qu’on ne devrait jamais battre”, “1 cm pour un record c’est peu, pour l’océan c’est trop”, “Parfois, avoir la médaille d’or c’est la honte” ou encore un détournement de la célèbre phrase de Pierre de Coubertin “L’important c’est de participer” en “L’important n’est plus de participer, mais d’agir”.

Crédits : Fondation de la Mer

Tout l’objectif de cette campagne, qui sera visible en affichage dans toute la France dès cet été, est de mettre en avant des statistiques et des faits alarmants : chaque année, 8 millions de tonnes de plastiques sont rejetées dans les océans, battant des records de pollution aux particules plastiques. 90 millions de tonnes de poissons, mollusques et crustacés sont pêchés annuellement, conséquence de quoi 34 % des stocks de poissons sont surexploités. Le réchauffement de la mer Méditerranée et de la Manche s’accélère et la montée des océans, mesurée dernièrement à 0,45 cm par an depuis le marégraphe de Marseille, dépasse les prévisions initiales de 0,2 cm par an, signalant l’urgence de la situation.

Car si les rapports et autres alertes des associations sont trop souvent noyés dans le flot d’actualités du quotidien, cette campagne créative, qui bénéficie de relais presse, magazine et affichage en France se positionne avec un message créatif durant le plus grand événement planétaire afin de rappeler l’urgence. On compte sur vous pour faire passer le message ! Message qui se résume en une courte phrase : “Il est temps d’agir”. Alors si vous souhaitez agir, rendez-vous sur fondationdelamer.org.

Crédits : Fondation de la Mer
Crédits : Fondation de la Mer
Crédits : Fondation de la Mer
Crédits : Fondation de la Mer
Crédits : Fondation de la Mer
Crédits : Fondation de la Mer
Crédits : Fondation de la Mer

S’abonner
Notifier de
guest

2 Commentaires
Newest
Oldest Most Voted
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Sandra
Sandra
5 jours il y a

Très bonne idée, histoire de faire réagir un peu!

janon
janon
8 jours il y a

Magnifique idée !!!!!!