Monoprix continue de surfer sur le succès de sa publicité (près de 3 millions de vues rien que sur Creapills) et de leurs jeux de mots avec des fins alternatives à l’histoire. Toujours accompagnée par son agence Rosapark, elle a mis au point 13 mini-films qui jouent avec d’autres jeux de mots, tels que : “Tu peux me faire le mayo ?“, “Sauce qui peut” ou encore “Mais thé t’es où ?“.

[mks_button size=”medium” title=”Cliquez ici pour voir les suites” style=”squared” url=”http://laitdrolelavie.monoprix.fr/” target=”_self” bg_color=”#c33431″ txt_color=”#FFFFFF” icon=”” icon_type=”” nofollow=”0″]

Car Monoprix a réussi un bel exploit avec sa dernière publicité #laitdrolelavie. Vous l’avez sans doute déjà vue, mais on vous en refait le scénario : c’est important pour comprendre la suite. Un jeune garçon, fou amoureux découpe les packagings Monoprix contenant des jeux de mots lui permettant de déclarer sa flamme en toute discrétion. Mais il se retrouve bien seul le jour où sa dulcinée semble avoir changé d’école. Des années plus tard, il la retrouve par hasard et finalise sa drague par un message mignon qu’il a découpé sur un packaging de lait : Lait Drôle La Vie.

Une suite totalement décalée qui va plaire aux amateurs des jeux de mots Monoprix et qui reste en parfaite adéquation avec l’ADN de la marque. Alors que beaucoup de marques se seraient arrêtées sur le succès d’un premier spot, Monoprix joue la carte de l’impertinence en prolongeant l’expérience sur le digital… Il fallait y penser ! 👌

Imaginé par : Monoprix et l’agence Rosapark
Source : monoprix.fr

Vous aimerez aussi

Plus d’idées dans Les idées