8 œuvres provocatrices de Maurizio Cattelan : l’artiste derrière la banane à 120 000 dollars

Rendez votre marque créative avec Creapills Lab. Découvrez nos solutions pour les entreprises en quête de créativité dans leur stratégie de communication & marketing. cliquez ici

Son nom a défrayé la chronique il y a quelques jours et a scandalisé bon nombre d’internautes. Maurizio Cattelan, l’artiste qui a vendu une banane scotchée à un mur pour 120 000 dollars (108 000 euros) n’en est pas à son coup d’essai.

Issu d’un milieu très populaire, cet Italien de 59 ans qui vit et travaille à New York a démarré sa carrière dans l’art à la fin des années 1980. Il est aujourd’hui une personnalité dans le monde de l’art et c’est notamment un des artistes contemporains les plus collectionnés par les milliardaires de son vivant. Son succès, il le doit au ton provocateur de ses créations qui sont souvent qualifiées “d’opérations irrévérencieuses contre l’art et les institutions”.

En vous partageant son dernier coup médiatique baptisé “The Comedian” (la banane scotchée à un mur), on s’est intéressé de plus près à cet artiste que certains de ses pairs désignent comme “l’idiot du village” ou encore comme le “Buster Keaton de l’art contemporain”.

Vous allez découvrir le monde étrange de l’art contemporain ; cet univers très fermé qui dépasse les limites de l’entendement, mais dont certaines des créations peuvent nous amener à réfléchir. Car n’oublions pas que cet art, qui dans l’excès devient un business (et un formidable placement pour les grandes fortunes), a pour but premier de nous pousser à la réflexion avec des projections imagées.

Ci-dessous, nous avons sélectionné 8 œuvres de Maurizio Cattelan que nous vous présentons avec des photographies et quelques explications.

Him (2001)

C’est sans aucun doute la plus célèbre création de l’artiste. Dévoilée en 2001, cette statue en cire et en résine de polyester représente Adolf Hitler en costume gris. À genoux et les mains croisées, il semble demander pardon. La statue a notamment été installée dans l’ancien ghetto de Varsovie en 2012, les visiteurs découvraient de loin un homme agenouillé et devaient contourner le bâtiment pour deviner le visage du dictateur, créant ainsi un effet de surprise (voir 3ème photographie). Him a été vendu aux enchères chez Christie’s à New York le 8 mai 2016 pour plus de 15 millions d’euros. Il appartient au milliardaire français François Pinault.

Crédits : Maurizio Cattelan
Crédits : Maurizio Cattelan
Crédits : Maciej Szczepańczyk

Charlie Don’t Surf (1997)

Cette sculpture représente un enfant dont les mains sont fixées à une table d’écolier par des crayons qui les transpercent. Maurizio Cattelan fait référence ici à son expérience de l’école qui est selon lui un “apprentissage de l’échec” là ou l’art crée confiance et engagement. Elle est exposée à Paris à la Fondation Louis Vuitton.

Crédits : Fondation Louis Vuitton

America (2016)

Appartenant au musée Solomon R. Guggenheim (New York), America représente des toilettes en or massif de 18 carats. Les toilettes sont reliées à la plomberie du bâtiment et peuvent être utilisées par les visiteurs. L’œuvre est présentée comme une satyre des excès de richesses aux États-Unis. Présentée au palais de Blenheim au Royaume-Uni en 2019, les toilettes ont été dérobées et n’ont jamais été retrouvées. Un vol estimé à plus de 3 millions d’euros, une fois l’or fondu.

Crédits : publicdelivery.org
Crédits : stu_spivack (Wikipedia)

La Nona Ora (1999)

Cette sculpture grandeur nature représente le pape Jean-Paul II. Habillé de manière traditionnelle avec sa célèbre soutane, la férule à la main, le souverain pontife est écrasé par une météorite. Le titre “La Nona Ora” (La Neuvième Heure) fait référence à l’heure de la mort du Christ sur la croix. Vendue près de 2 millions de dollars, l’œuvre appartient à François Pinault.

Crédits : Chesnot / Getty Images

L.O.V.E. (2010)

Si vous êtes déjà allé à Milan, vous avez peut-être été surpris de voir un immense doigt d’honneur se tenant en plein milieu de la Piazza Affari. Posée face à la Bourse de Milan, cette main dont tous les doigts sont coupés à l’exception du majeur dressé vers le haut a été sculptée dans du marbre de Carrare. Elle pèse 6 tonnes et mesure 11 mètres de haut avec le socle. Sans doute un petit message adressé au monde de la finance.

Crédits : catawelt.com
Crédits : Juan Llanos (Flickr)

A perfect Day (1999)

Aimant visiblement jouer avec ses galeristes, Maurizio Cattelan a littéralement scotché au mur le marchand d’art Massimo De Carlo lors d’un vernissage. Quelques années auparavant, il s’était attaqué au galeriste parisien Emmanuel Perrotin en le déguisant pendant un mois en lapin phallique rose (Errotin le Vrai Lapin). C’est sans doute de cette installation que lui provient l’idée de la banane “The Comedian”.

Crédits : Massimo De Carlo

Maintenant (2004)

Réalisée en collaboration avec le sculpteur Daniel Druet (qui a travaillé 10 ans pour le Musée Grévin), cette sculpture représente John Fitzgerald Kennedy allongé dans son cercueil. Une provocation de plus alors que les autorités américaines n’avaient autorisé aucune photo de la dépouille du président. “Maintenant” a été présenté en 2004 dans la chapelle des Petits-Augustins aux Beaux-Arts à Paris.

Crédits : Perrotin

Mère (1999)

L’artiste italien a ici travaillé avec un fakir pour un happening insolite présenté à la Biennale de Venise. 4 fois par jour à raison d’une heure par performance, le fakir était enfoui sous le sable seule ses mains jointes étaient en vue.

Crédits : Perrotin
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires