Peut-être avez-vous déjà pris du Viagra ? Ces petites pilules bleues fêtaient leurs 20 ans l’année dernière et ses 65 millions d’ordonnances. Mais accepteriez-vous d’en prendre si votre maire vous en offrait ? C’est l’idée de Jean Debouzy, maire de la commune de Montereau, dans le Loiret. La démarche peut faire sourire mais il s’agit bien là d’un coup de communication pour faire parler de l’école de son village. L’objectif : éviter la fermeture du groupe scolaire mis en place avec la commune voisine de La Cour-Marigny.

Jeudi dernier, Jean Debouzy a pris un arrêté municipal quelque peu original. Le maire de Montereau a décidé de stimuler la libido des habitants de sa commune en distribuant des pilules de Viagra aux “couples entre 18 et 40 ans afin de leur donner toutes les chances de conception et ainsi préserver les écoles dans deux communes“.

Ça fait parler de l’école, ça m’est venu comme ça. Vous savez ce que c’est les petites pilules bleues… Je ne vais pas vous expliquer. Il faut avoir de l’humour de temps en temps. Les maires n’en ont pas toujours !

Crédits : France 3 Centre-Val de Loire

La commune de Montereau accueille une trentaine d’enfants de la maternelle au CP tandis que la commune voisine de La Cour-Marigny reçoit une quarantaine d’élèves du CE1 au CM2. Faute d’effectif, une classe pourrait fermer et le groupe scolaire tout entier serait alors menacé. Suite à une décision de l’inspectrice de l’Éducation nationale, les enfants devraient donc suivre leurs cours dans des écoles plus éloignées de chez eux. Le sort du groupe scolaire sera débattu dans la semaine. Et si vous aimez les manières créatives de protester contre la fermeture des classes, vous risquez d’apprécier l’idée de cette école en Isère où 15 moutons ont été inscrits parmi les nouveaux élèves.

Viagra

Crédits : Wikipédia

Panneau Montereau

Crédits : François Goglins – Wiktionary

Crédits : François Goglins

Montereau Maps

Crédits : Google Maps

Imaginé par : Jean Debouzy
Source : Ladepeche.fr

Vous aimerez aussi