À Montréal, des insultes homophobes tirées des réseaux sociaux affichées dans la rue

Encore aujourd’hui, Internet est un endroit d’apprentissage, de partage et de divertissement. Pourtant, même en 2019, les personnes LGBTQ+ sont encore beaucoup prises pour cibles sur ces plateformes numériques. Cette violence, malheureusement encore peu prise au sérieux, a des conséquences réelles et assez néfastes sur les individus.

Étant donné que le harcèlement de ces personnes se déroule en ligne, les intimidateurs ne sont évidemment pas témoins de la douleur qu’ils causent. Par conséquent, il est plus facile pour eux de continuer, voire d’intensifier leurs attaques, ce qu’ils ne feraient peut-être pas s’ils avaient la personne en face. Or, ces insultes, railleries et autres menaces qui circulent sur la toile blessent de véritables personnes.

Pour contrer ce phénomène, la Fondation Émergence a décidé de mettre en place la Journée internationale contre l’homophobie et la transphobie, pour la première fois en 2003. Cette année, pour la 16ème édition, c’est en particulier contre le cyberharcèlement que la fondation a décidé d’agir.

L’expérience « Haine mur-à-mur », réalisée à Montréal et conçue par l’agence Rethink Canada, visait à confronter la population, par rapport au manque d’action concernant les propos homophobes en ligne. Pour ce faire, ils ont donc affiché des publications homophobes issues des réseaux sociaux dans le vrai monde, pour les rendre impossibles à ignorer.

Après seulement 20 minutes, la police a dû intervenir. Les propos haineux ont des conséquences réelles dans la vraie vie, comme en ligne, et la fondation tient à rappeler que nous sommes tous responsables : nous nous devons de signaler l’homophobie et la transphobie pour briser le cycle de la violence.

Selon Patrick Desmarais, un membre du comité LGBTA de la Banque Nationale du Canada : « C’est par l’éducation que nous arriverons un jour à vaincre la cyberintimidation. C’est un enjeu qui touche plus particulièrement les personnes LGBTQ+, mais c’est un défi que nous devons relever tous ensemble, en tant que société. »

Rappelons que 73% des personnes LGBTQ+ ont déclaré avoir déjà été personnellement attaquées ou harcelées en ligne (selon VpnMentor). D’ailleurs, chaque 23 secondes, une remarque homophobe ou transphobe est publiée, sans que personne ne s’en indigne. Le phénomène est en hausse, et rien ne laisse présager que les choses iront en s’améliorant.

On applaudit cette campagne aussi efficace que créative, qui prouve tout de même que les passants réagissent plutôt rapidement à ce genre de propos. Une lueur d’espoir dans un monde où les intolérants persistent encore … Dans le même thème, nous proposons cette expérience sociale qui transpose les messages haineux dans la “vraie” vie.

Affiches homophobes Fondation Émergence
Crédits : Fondation Émergence
Affiches homophobes Fondation Émergence
Crédits : Fondation Émergence
Affiches homophobes Fondation Émergence
Crédits : Fondation Émergence
Affiches homophobes Fondation Émergence
Crédits : Fondation Émergence
Affiches homophobes Fondation Émergence
Crédits : Fondation Émergence
Affiches homophobes Fondation Émergence
Crédits : Fondation Émergence
Affiches homophobes Fondation Émergence
Crédits : Fondation Émergence
Affiches homophobes Fondation Émergence
Crédits : Fondation Émergence
Affiches homophobes Fondation Émergence
Crédits : Fondation Émergence

Imaginé par : Fondation Émergence et l’agence Rethink Canada
Source : fondationemergence.org

Avec plus de 3,7 millions d’abonnés sur les réseaux sociaux et 4 millions de visiteurs uniques par mois, Creapills est le site francophone de référence sur la créativité.

Retrouvez chaque jour des idées inspirantes dans tous les domaines : marketing, arts, technologie et social.

Pour nous contacter, en savoir plus sur notre vision et nos services : cliquez ici.