Les peintures d’intérieurs mémorables ont toujours été fascinantes puisqu’elles représentent souvent les conventions stylistiques du passé. Celles-ci nous donnent un aperçu d’une vie dans un autre temps, les tendances en décoration, les modes de vie de la population mais surtout, l’état d’esprit dans lequel l’artiste les a peintes. En bref, une superbe opportunité de replonger dans le passé ! Naturellement, on pourrait penser immédiatement à des classiques de ce genre ; tels que “La chambre à coucher” de Vincent Van Gogh, “The Sun Shine on the Corner” de Grant Wood ou bien même encore “Interior (My Dining Room)” de Kandinsky.

C’est l’agence créative britannique NeoMam qui a décidé de faire revivre ces célèbres chef-d’oeuvres, à l’occasion d’une opération marketing avec leur client Home Advisor. Le concept ? Recréer des intérieurs de peintures connues en véritables intérieurs modernes d’aujourd’hui, à taille réelle.

Cela nous a fait réfléchir, à quoi pouvaient bien ressembler ces fameuses pièces en vrai ? Et si à la place d’une peinture, l’artiste avait plutôt pris une photo ?

Les 6 pièces ont été ramenées à la vie grâce à de véritables professionnels ! Pour réaliser ces créations, l’agence a fait appel à une équipe de spécialistes,  dont Charlie Ashton, chercheur, Jonathan Addy, artiste, Andrey Barinov, designer d’intérieur ou encore Povilas Daknys, directeur artistique.

À noter pour les curieux, que le site HomeAdvisor est un habitué de ce type de marketing. Il s’était notamment amusé à imaginer le salon des Simpson dans 6 styles design différents ainsi que leur maison dans 7 styles architecturaux.

La Chambre de Van Gogh à Arles – Vincent van Gogh (1888)

Cette peinture représente la chambre de Vincent, à Arles. L’artiste lui-même a souvent dit que cette oeuvre lui évoquait la paix et la relaxation. Dans cette chambre, de simples meubles en bois et ses propres peintures sur les murs.

Crédits : Institut d’art de Chicago

Crédits : HomeAdvisor

Interior with restful paintings – Roy Lichtenstein (1991)

L’une des figures emblématiques du mouvement “Pop Art”, Roy Lichtenstein, visualise son salon en toute quiétude. La peinture comporte beaucoup de rayures et de points, des éléments graphiques qui deviendront plus tard sa signature. Le choix du 2D contribue à rappeler l’univers plat d’une bande dessinée.

Crédits : Musée Berardo

Crédits : HomeAdvisor

Interior (My dining room) – Vassily Kandinsky (1909)

Cette peinture à l’huile fait preuve des débuts de la carrière de Kandinsky. En 1909, celui-ci était en train d’évoluer de l’art figuratif à l’art abstrait, et cette oeuvre en est le témoin.

Crédits : Wassily Kandinsky

Crédits : HomeAdvisor

The Sun shine on the Corner – Grant Wood (1928)

L’artiste américain Grant Wood est plus connu pour sa très célèbre peinture American Gothic – vous savez, celle avec un couple de fermiers qui se tiennent devant leur maison de bois en Ioha. Et bien, “‘The Sun Shine on the Corner” possède ce même sentiment de mélancolie rurale et de calme.

Crédits : Grant Wood

Crédits : HomeAdvisor

Interior – Konstantin Korovin (1913)

Cette peinture montre la cuisine de l’artiste, en 1913. En tant que leader des peintres impressionnistes russes, Korovin se focalise plutôt sur la fonction plutôt que la forme et met l’accent sur l’utilisation et la valeur de chaque élément.

Crédits : Konstantin Korovin

Crédits : HomeAdvisor

Empress Alexandra Feodorovna’s Sitting Room – Eduard Petrovich Hau (1855)

Le salon de l’impératrice Alexandra Feodorovna, Cottage Palace, à Saint-Pétersbourg, est une peinture de Petrovich Hau. Dans son tableau, l’artiste décrit un salon assez chic avec beaucoup de détails sur le vitrail, un lustre gothique et des écrans. Cette pièce permettait à la tsarine de « reposer ses yeux de tout cet or ».

Crédits : Cooper–Hewitt

Crédits : HomeAdvisor

Imaginé par : HomeAdvisor
Source : homeadvisor.com

Vous aimerez aussi