On dit que la musique adoucit les moeurs. Désormais, on a également une autre certitude : elle adoucit aussi les meules ! C’est en tout cas ce que tend à prouver une étude très étonnante, baptisée Cheese in Sound et menée pendant plusieurs mois par la Haute École des Arts de Berne, en collaboration avec une cave d’affinage de Berthoud, dans l’ouest de la Suisse.

Un fromager aventureux a tenté une expérience étonnante en faisant écouter plusieurs styles de musiques à différentes meules d’Emmental. L’étude a prouvé que les micro-organismes et les bactéries qui donnent au fromage toute sa saveur et sa texture réagissent à différents types d’ondes sonores. Ainsi, dans le cadre de cette expérience, neuf meules identiques pesant chacune 11 kg ont été placées dans des caisses en bois individuelles.

Le fromager les a alors exposées à différents genres musicaux, à six fréquences différentes, 24 heures par jour pendant six mois. Une des meules a été confinée dans le silence et n’a eu droit à aucun traitement sonore.

Chaque fromage a été assigné à un titre joué en boucle : du classique avec “La Flûte Enchantée” de Mozart, une touche de mélancolie avec “Stairway to Heaven” de Led Zeppelin ou encore un peu de hip hop avec “Jazz (We’ve Got)” de A Tribe Called Quest pour ne citer qu’eux. Et le résultat est sans appel : les fromages exposés à la musique ont une saveur plus douce, et c’est finalement la meule qui a eu le bonheur d’écouter du hip hop pendant six mois qui est la plus fruitée et qui présente une odeur plus prononcée que les autres.

Les différents fromages mélomanes ont été présentées à un jury d’experts qualifiés pour une dégustation à l’aveugle et le résultat est sans appel : c’est l’Emmental “hip hop” qui a fait l’unanimité. Vous savez maintenant quoi faire si vous voulez savourer un fromage encore meilleur. Vous trouverez plus d’informations sur le site de l’opération Cheese in Sound. Enfin, cette expérience étonnante nous rappelle l’initiative du groupe Metallica qui fait vieillir son whisky en lui faisant écouter sa propre musique.

Crédits : cheeseinsound.ch

Crédits : Fabrice Coffrini / AFP

Crédits : Fabrice Coffrini / AFP

Crédits : cheeseinsound.ch

Crédits : cheeseinsound.ch

Crédits : cheeseinsound.ch

Crédits : cheeseinsound.ch

Crédits : cheeseinsound.ch

Crédits : cheeseinsound.ch

Imaginé par : Cheese in Sound
Source : rtl.fr

Vous aimerez aussi