Les pilules qui dopent votre créativité
Banni de l’App Store, Fortnite tacle Apple en parodiant sa plus célèbre des publicités

Banni de l’App Store, Fortnite tacle Apple en parodiant sa plus célèbre des publicités

Les grandes entreprises, quand elles ne sont pas concurrentes, ont souvent de bonnes relations entre elles et n’hésitent pas à nouer des partenariats qui renforcent leur image et leur business. Mais parfois, certains désaccords provoquent des couacs qui tournent au vinaigre, déclenchant des guerres de communication qui peuvent être assez divertissantes pour le grand public.

Hier, c’est l’éditeur de jeux Epic Games (créateur du célèbre Fortnite) qui s’en est pris à Apple de manière créative en détournant la plus célèbre des publicités de la marque à la pomme : celle du lancement du Macintosh en 1984.

Dans cette pub qui s’inspire de l’univers du roman de George Orwell, Apple annonçait la rupture avec l’ancien monde (IBM et Microsoft) et l’émancipation qu’allait procurer le Macintosh. Mais 34 ans plus tard, le message s’est retourné contre Apple en raison d’un conflit qui l’oppose à Epic Games.

La pub originale d’Apple

Le détournement de Fortnite

La raison ? Epic Games a ajouté dans son jeu Fortnite sur iPhone une option de paiement “sans Apple” permettant aux utilisateurs de contourner la taxe de 30% que prend l’App Store sur chaque achat. En guise de punition, Apple a tout simplement supprimé l’application Fortnite (suivi par Google qui a supprimé l’application de son Play Store quelques heures après pour la même raison).

Crédits : Fortnite

Epic Games savait très bien que sa décision allait provoquer une sanction d’Apple et avait déjà prévu son coup avec le détournement de la publicité d’Apple qui a été publié seulement quelques heures après la suppression de l’application. L’objectif de la société est évidemment de fédérer ses fans pour faire peur à Apple. Le mouvement a même été suivi par des entreprises comme Spotify ou Tinder qui ont, elles aussi, dénoncées la politique d’Apple et sa commission de 30%.

Derrière cette guerre de communication, une guerre juridique se prépare doucement et qui est assez inédite dans l’univers des applications. En sachant que le marché des applications mobiles dépasse les 220 milliards de téléchargements dans le monde, on comprend que l’enjeu est de taille.

Idée détectée par
Maxime Delmas
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Suivez Creapills

Comme plus de 3 millions d'internautes, prenez vos pilules de créativité en suivant Creapills sur les réseaux sociaux.

Newsletter créative

Chaque lundi, recevez ma sélection des meilleures idées pour booster votre créativité marketing.

Maxime Delmas

Fondateur de Creapills, j’accompagne les entreprises en quête de créativité marketing avec 3 expertises : inspiration, conception d’activations et médiatisation. Découvrez mes services en cliquant ici.

0
Ajoutez un commentairex
()
x