Ce “filet de pêche” veut éliminer 100 000 kg de plastiques des océans

Le vortex de déchets du Pacifique nord, plus connu sous le nom anglais “Great Pacific Garbage Patch”, est l’une des zones le plus polluées de la planète où s’accumule près de 100 000 kg de déchets plastiques, représentant une superficie trois fois supérieure à celle de la France. Pour combattre ce fléau écologique, The Ocean Cleanup, une ONG d’ingénierie environnementale, a récemment dévoilé un nouveau système de nettoyage artificiel qui permettrait d’éliminer les débris polluants des océans.

Actuellement, l’ONG réalise sa troisième phase de test intitulée System 03. Cette ultime étape repose sur un système de nettoyage s’étendant sur 2500 mètres de long et rattaché à un bateau. Son importante longueur lui permettrait ainsi de capturer davantage de plastique en simultané durant l’opération.

En se basant sur un logiciel de cartographie marine, les équipes sont capables de déterminer les endroits où les déchets s’amassent le plus afin de placer le système de nettoyage aux coordonnées précises. Elles vont ainsi délimiter la zone en formant un demi-cercle, qui va produire des courants d’eau rassemblant les déchets au centre. Les bateaux placés aux extrémités vont ensuite se déplacer pour que le système se remplisse. Une fois plein, le filet est scellé pour être vider à bord des navires.

Grâce à cette innovation prometteuse, The Ocean Cleanup espère éliminer 90% des déchets plastiques flottants dans les océans d’ici 2040. Toutefois, une action collective de la part de tous les pays du monde est nécessaire pour réduire la production de déchets, notamment dans cette partie de la planète où 5 nations seraient majoritairement responsables des dégâts causés.

Et parmi les initiatives engagées en faveur de la cause environnementale, souvenez-vous il y a quelques années lors d’un carnaval en Italie, une baleine grandeur nature flottait dans les airs pour sensibiliser à la pollution plastique.

Aperçu du System 03 déployé par The Ocean Cleanup

Crédits : The Ocean Cleanup
Crédits : The Ocean Cleanup
Crédits : The Ocean Cleanup
Crédits : The Ocean Cleanup
Crédits : The Ocean Cleanup
Crédits : The Ocean Cleanup
Crédits : The Ocean Cleanup
Crédits : The Ocean Cleanup
Crédits : The Ocean Cleanup
Crédits : The Ocean Cleanup
Crédits : The Ocean Cleanup
Crédits : The Ocean Cleanup
Crédits : The Ocean Cleanup
Crédits : The Ocean Cleanup
Crédits : The Ocean Cleanup
Crédits : The Ocean Cleanup
Crédits : The Ocean Cleanup
Crédits : The Ocean Cleanup

S’abonner
Notifier de
guest

9 Commentaires
Newest
Oldest Most Voted
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
COURTOT
COURTOT
10 heures il y a

Trouver des remèdes à un problème n’exclut pas dans une même temps de mettre en place des mesures pour éviter ce problème.
toutes ces initiatives sont louables, et même si elles sont un tant soit peu énergivores ou polluantes, ils faut les encourager car leurs résultats sont forcément positifs au regard des conséquences écologiques de l’inaction!

Yvette
Yvette
2 jours il y a

Et combien de tonnes de CO2 rejetés par les bateaux pour remorquer ce joli filet ?

Christophe
Christophe
3 jours il y a

Initiative louable mais 100 000 kg en combien de temps ?
Quels coûts pour tout cela ?

Alex
Alex
4 jours il y a

Il y a une coquille dans l’article. On parle ici de 100 000 000 kg et non de 100 000 kg.

BORON
BORON
5 jours il y a

Bravo, le projet est magnifique !!!
Mais résout-on vraiment le fond du problème.
Tout cette pollution laisse derrière elle un goût “à mer” pour les générations futures.
Sylvain

Delicourt.pascal
Delicourt.pascal
5 jours il y a

L’homme ne mérite pas de vivre sur cette planète

Fancho76
Fancho76
5 jours il y a

Belle invention, mais ne serait-il pas aussi nécessaire d’arrêter tous les packaging en plastique, qui pour la plupart partent en container d’Europe vers les pays d’Asie… Et finissent à la mer…ramasser 90% des plastiques pour les renvoyer au même endroit n’as pas tellement de sens, tant que les modes de consommation n’auront pas changés cela ne semble que peu efficaces et même si on y met toute la volonté, tant que nos têtes bien pensante n’auront pas comprises le problème la situation perdurera. Au final le problème n’est pas tellement le plastique en lui même mais plutôt l’humain qui en… Lire la suite »

Last edited 5 jours il y a by Fancho76
Fancho76
Fancho76
5 jours il y a

Belle invention, mais ne serait-il pas aussi nécessaire d’arrêter tous les packaging en plastique, qui pour la plupart partent en container d’Europe vers les pays d’Asie… Et finissent à la mer…ramasser 90% des plastiques pour les renvoyer au même endroit n’as pas tellement de sens, tant que les modes de consommation n’auront pas changés cela ne semble que peu efficaces et même si on y met toute la volonté, tant que nos têtes bien pensante n’auront pas comprises le problème la situation perdurera. Au final le problème n’est pas tellement le plastique en lui même mais plutôt l’humain qui en… Lire la suite »

Last edited 5 jours il y a by Fancho76
trackback

[…] Source : Ce « filet de pêche » veut éliminer 100 000 kg de plastiques des océans […]