À Bilbao, une sculpture immergée pour sensibiliser au réchauffement climatique

Rendez votre marque créative avec Creapills Lab. Découvrez nos solutions pour les entreprises en quête de créativité dans leur stratégie de communication & marketing. cliquez ici

Le 23 septembre dernier, les habitants de Bilbao en Espagne ont fait une étrange découverte dans le fleuve Nervion qui traverse la ville. Une sculpture représentant le visage triste d’une jeune fille est apparue à travers les eaux troubles du fleuve.

Elle est l’œuvre de l’artiste hyperréaliste mexicain Ruben Orozco Loza. Sa particularité : en fonction des marées, son visage se retrouve plus ou moins enseveli sous l’eau donnant l’affreuse impression qu’elle se noie.

Baptisée “Bihar” (traduisez “Demain” en basque), cette œuvre en fibre de verre pesant 120 kilos a demandé 3 mois de travail à l’artiste pour sa fabrication.Elle a été réalisée dans le cadre d’une campagne orchestrée par la fondation BBK (Bilbao Bizkaia Kutxa) ayant pour but de sensibiliser face aux changements climatiques.

On vous laisse découvrir cette initiative choc, en images et vidéo ci-dessous, qui a pour but d’éveiller les consciences à travers l’art. Et dans un contexte similaire, souvenez-vous de cette sensibilisation créative orchestrée en 2019 par le musée du Prado et WWF qui ont détourné 4 tableaux célèbres pour sensibiliser au réchauffement climatique.

L’oeuvre de Ruben Orozco Loza sur le fleuve Nervión à Bilbao

Crédits : Ruben Orozco Loza
Crédits : Ruben Orozco Loza
Crédits : Ruben Orozco Loza
Crédits : Ruben Orozco Loza
Crédits : Ruben Orozco Loza
Crédits : Ruben Orozco Loza
Crédits : Ruben Orozco Loza
S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
Newest
Oldest Most Voted
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
trackback

[…] L’artiste mexicain Ruben Orozco Loza peaufinant sa sculpture Bihar (source © Ruben Orozco Loza / Creapills) […]