Cette campagne intelligente joue avec l’origami pour sensibiliser à la dyslexie

La dyslexie est l’un des troubles les plus communs liés à l’apprentissage et toucherait environ 1 personne sur 10 dans le monde. Afin de sensibiliser le public vis-à-vis de la dyslexie et de lui faire prendre conscience de la difficulté qu’elle peut représenter au quotidien, trois créatifs ont conçu une série d’affiches en origami illustrant de façon créative ce que représentent les mots pour les personnes qui en sont atteintes.

Pour rappel, la dyslexie est un trouble du langage écrit qui se caractérise par une confusion et une inversion des sons et des lettres. Elle se détecte généralement dès les premiers moments d’apprentissage de l’écriture et de la lecture et peut se corriger à l’aide de méthodes de stimulation visuelle, spatiale et tactile.

Intitulée “Making Sense of Dyslexia”, la campagne a été mise en place par l’association australienne Sydney Dyslexia et l’agence BBDO Dubai qui ont fait appel aux graphistes Mohamed Samir, Rijin Kunnath et Ryan Atkinson. En s’inspirant des techniques de stimulation d’apprentissage, les créatifs ont alors imaginé des posters qui, à première vue, ne contiennent que des bribes de lettres et de syllabes coupées.

Toutefois en suivant les marques et indications dissimulées sur les affiches, elles vont petit à petit prendre du sens grâce à la technique de l’origami. Ainsi lorsque les images auront été pliées correctement, elles vont chacune représenter un animal où son nom sera également inscrit. Une façon originale d’apprendre aux personnes souffrant de dyslexie à retenir certains mots, leur prononciation, tout en étant capable de les distinguer plus facilement.

Pour donner plus de visibilité à ce projet insolite ainsi qu’à la plateforme Sydlexia développée par l’association proposant de nouvelles méthodes de soutien, les multiples affiches avaient été placardées sur plusieurs panneaux publicitaires de la ville de Sydney en Australie en 2017. En seulement une semaine, 11 000 personnes s’étaient rendues sur le site Internet dédié à l’opération et les affiches avaient été téléchargées 34 000 fois.

Cette initiative innovante nous rappelle d’ailleurs sensiblement celle de la marque Nestlé au Brésil qui a créé des biscuits permettant d’apprendre la langue des signes mais aussi celle de quatre étudiants de la Miami Ad School qui ont imaginé des Oreo en braille pour faciliter son apprentissage à tous les âges.

Crédits : Sydney Dyslexia
Crédits : Sydney Dyslexia
Crédits : Sydney Dyslexia
Crédits : Sydney Dyslexia
Crédits : Sydney Dyslexia
Crédits : Sydney Dyslexia
Crédits : Sydney Dyslexia
Crédits : Sydney Dyslexia
Crédits : Sydney Dyslexia
Crédits : Sydney Dyslexia
Crédits : Sydney Dyslexia
Crédits : Sydney Dyslexia
Crédits : Sydney Dyslexia
Crédits : Sydney Dyslexia
Crédits : Sydney Dyslexia

Aperçu des différentes affiches

Crédits : Sydney Dyslexia
Crédits : Sydney Dyslexia
Crédits : Sydney Dyslexia
Crédits : Sydney Dyslexia
Crédits : Sydney Dyslexia
Crédits : Sydney Dyslexia
S’abonner
Notifier de
guest

0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires