Utiliser un système de carrés coulissants et de personnages modulaires qui reproduisent le Kamasutra, il fallait y penser ! C’est l’idée de Laura Nicolas, 24 ans, une étudiante bruxelloise à l’école La Cambre. Son projet 69 secondes a déjà été projeté dans un grand nombre de festivals et en seulement 2 ans, a cumulé 56 500 lectures ! C’est brillant, c’est graphique, c’est osé et créatif ; bref, tout ce qu’on aime.

Parmi ses 3 films d’études, aucun ne se ressemble et ils sont tous très variés. Et bien sûr, son tout dernier, 69 secondes est celui qui plaît le plus. Son précédent film l’ayant beaucoup frustrée au niveau de la mécanique graphique, elle a conçu ce système de carrés, de modules, dans lesquels les animations pourraient coulisser et s’emboîter ; une référence à ses jeux d’enfance.

Traiter de ce sujet, sans doute tabou pour beaucoup de monde, n’était absolument pas un problème pour elle. L’étudiante a simplement trouvé que c’était l’idéal pour animer des formes qui s’imbriquent ! Logique, non ? À l’aide de formes vectorielles, elle a créé sa propre composition et a réussi (avec succès) à retranscrire son thème.

“Dans mon cerveau, j’ai gardé ce principe de mouvements coulissants, latéraux qui vont sur la verticale ou l’horizontale. J’en suis venu à me dire que ce serait génial de faire un projet qui serait fondé uniquement sur ce principe-là. Du coup, j’ai pensé à ces petits puzzles de mon enfance avec, dans un cadre, des carrés coulissants en plastique. Il y manquait une pièce, ce qui permettait de les faire bouger, et on devait reconstituer l’image en déplaçant les carrés horizontalement et verticalement. Et c’était tout à fait cela l’idée. En plus, à ce moment-là, j’abordais mes premières notions de Motion Design, et j’avais très envie d’approfondir assez vite. Je me suis dit “OK, lançons un projet là-dedans en gardant en tête l’idée du Kamasutra”, et c’est 69 secondes.”

Quant à la musique, elle a fait appel à un jeune compositeur expérimental, un étudiant du conservatoire de Mons. “La musique est très importante sur 69 secondes. Les mouvements doivent s’enchaîner sans temps mort dans un rythme constant et rien ne peut venir hors du tempo.” La conception de la vidéo a pris 2 mois. Mais pour ce qui s’agit de la penser, la concevoir avec des schémas, cela lui a pris le temps d’une année scolaire ! Et oui, le travail pour obtenir 69 secondes de motion design, n’a pas été une partie de plaisir !

En tout cas, respect à cette jeune fille talentueuse qui a encore tout son avenir devant elle. Fraîchement sortie des études, elle compte voyager avant de se remettre à expérimenter sur formats courts, et elle a bien raison ! Et si vous êtes dans la mood et que vous en voulez encore, on vous conseille ce court-métrage d’animation qui parodie Moby Dick en version adulte 😏

Crédits : Laura Nicolas

Crédits : Laura Nicolas

Crédits : Laura Nicolas

Crédits : Laura Nicolas

Crédits : Laura Nicolas

Crédits : Laura Nicolas

Crédits : Laura Nicolas

Crédits : Laura Nicolas

Crédits : Laura Nicolas

Crédits : Laura Nicolas

Imaginé par : Laura Nicolas
Source : vimeo.com

Vous aimerez aussi