À 17 ans, Stanley Kubrick photographiait le New York des années 40 avec talent

Rendez votre marque créative avec Creapills Lab. Découvrez nos solutions pour les entreprises en quête de créativité dans leur stratégie de communication & marketing. cliquez ici

Avant d’être un réalisateur de renom, Stanley Kubrick exprimait son art, non pas à travers une caméra mais un appareil photo. Durant les années 40, il a sillonné les rues de New York afin d’immortaliser des moments de vie. Âgé à l’époque de 17 ans, il est évident que son génie artistique était déjà bien présent.

En 1945, adolescent à la recherche d’un emploi, Stanley Kubrick tente sa chance auprès du magazine américain de l’époque, Look, en envoyant un de ses clichés. Cet instant marquera le début de sa carrière et il deviendra leur photojournaliste. Par la suite, il réalisa plus de 300 reportages sur les lieux célèbres et habitants de New-York pour le magazine. Dans le métro, à l’Université de Colombia ou dans la célèbre boîte de nuit Copacabana… tout passe à travers son objectif.

Autant que ses films des années plus tard, son travail surprend et épate par sa facilité à transmettre une histoire à travers des images. D’après lui, pour capturer le moment opportun en photographie, nul besoin de poser devant l’objectif. Une action spontanée se suffit à elle-même pour faire briller son travail. Une chose est sûre : dès son plus jeune âge, Stanley Kubrick avait décelé la recette du succès.

Considéré comme l’un des réalisateurs les plus perfectionnistes, il avait fait le choix d’exercer un contrôle artistique total et définissait avec soin et précision la façon dont se déroulaient les tournages, ne lui valant pas que des amis. Cependant, plus de 20 ans après sa disparition, Stanley Kubrick reste une des personnalités les plus talentueuses du cinéma dont le travail rayonne encore à ce jour.

Une femme dans les rues de New York (1946)

Crédits : Stanley Kubrick

Un couple dort dans le bus (1940)

Crédits : Stanley Kubrick

Une étudiante à l’Université Columbia (1948)

Crédits : Stanley Kubrick

Un cireur de chaussures (1940)

Crédits : Stanley Kubrick

La femme au rouge à lèvres (1940)

Crédits : Stanley Kubrick

Un homme change ses pneus (1946)

Crédits : Stanley Kubrick

Les danseuses de la boîte de nuit Copacabana se préparent (1948)

Crédits : Stanley Kubrick

Des chiens dans un cabriolet (1949)

Crédits : Stanley Kubrick

Un homme patiente chez le dentiste (1940)

Crédits : Stanley Kubrick

Autoportrait avec Rosemary Williams (1948)

Crédits : Stanley Kubrick

Un couple (1940)

Crédits : Stanley Kubrick

À l’équilibre (1948)

Crédits : Stanley Kubrick

Des femmes devant un cinéma (1940)

Crédits : Stanley Kubrick

Un cireur de chaussures (1940)

Crédits : Stanley Kubrick

Un couple joue avec leurs pieds dans le métro (1946)

Crédits : Stanley Kubrick

Un cireur de chaussures (1940)

Crédits : Stanley Kubrick

L’actrice Betsy von Furstenberg (1949)

Crédits : Stanley Kubrick

Des usagers du métro dans l’escalator (1940)

Crédits : Stanley Kubrick

Une jeune fille dans un parc d’attractions (1946)

Crédits : Stanley Kubrick

Au laboratoire de l’Université Columbia  (1949)

Crédits : Stanley Kubrick

Un artiste de cirque (1948)

Crédits : Stanley Kubrick

Une petite fille et sa poupée (1947)

Crédits : Stanley Kubrick

Des étudiants de l’Université Columbia dessinent un modèle nu (1948)

Crédits : Stanley Kubrick

Deux hommes dorment dans le bus (1946)

Crédits : Stanley Kubrick

Des passagers dans le bus (1940)

Crédits : Stanley Kubrick

L’actrice Rosemary Williams au restaurant (1944)

Crédits : Stanley Kubrick

Un portier d’hôtel promène un chien (1949)

Crédits : Stanley Kubrick

Femmes dans le bus (1946)

Crédits : Stanley Kubrick

Une femme sur le quai (1948)

Crédits : Stanley Kubrick

Une famille somnole dans le bus (1940)

Crédits : Stanley Kubrick

Le général Dwight D. Eisenhower à l’Université Columbia (1948)

Crédits : Stanley Kubrick

Un couple dans le bus (1946)

Crédits : Stanley Kubrick

Des passagers lisent dans le bus (1946)

Crédits : Stanley Kubrick
S’abonner
Notifier de
guest
2 Commentaires
Newest
Oldest Most Voted
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Hemayed
Hemayed
14 jours il y a

Furtives ou arrangées,ces photos nostalgiques sont exceptionnelles.Bravo Stanley

cedric stoecklin
1 mois il y a

Connaissant un peu la rigueur et la volonté de tout controler de Kubrick je pense que pas mal de ces clichés sont mises en scène et non en streetphotography ! Ca n’en reste pas moins de très bonnes photographies !