Au Japon, ce village transforme ses rizières en œuvres d’art géantes

C’est un rituel créatif et plutôt surprenant qui se déroule chaque année dans le village d’Inakadate situé au nord du Japon. La commune qui ne compte que 7000 habitants bénéficie d’une certaine renommée à l’international pour une raison très particulière. La cause ? Un événement baptisé Tambo art et qui consiste à faire de l’art avec des rizières.

Si on vous avait déjà présenté les créations de 2017 dans cet article, le festival se poursuit chaque année et 2022 nous offre un hommage à deux monuments féminins de l’art : “La Joconde” peint par Léonard de Vinci en 1503 et “Lakeside” peint par l’artiste japonais Seiki Kuroda en 1897.

Les deux œuvres ont été représentées à l’aide de différentes variétés de riz qui, en fleurissant, produisent ces couleurs différentes. Une mission qui, vous l’imaginez bien, a demandé des semaines d’études et de réflexion. Déjà pour répartir les différentes semences qui vont faire les couleurs, mais aussi pour jouer avec la perspective afin d’offrir une parfaite vision des œuvres sous un angle précis. Vous trouverez ci-dessous différentes vues des rizières ainsi qu’un schéma présentant la conception de la mise en scène pour créer cet effet en anamorphose.

Chose amusante, ce n’est pas la première fois que le village d’Inakadate recrée La Joconde dans ses rizières. Dans une précédente édition remontant à 2003, le tableau de Léonard de Vinci avait également inspiré les artistes mais vous noterez par vous même (voir l’image en fin d’article) que la technique utilisée rendait le résultat moins réaliste. 20 ans plus tard, il faut croire que les participants à cet événement créatif ont bien développé leurs compétences !

Crédits : Inakadate
Crédits : Inakadate
Crédits : Inakadate
Crédits : Inakadate
Crédits : Inakadate

Le village d’Inakadate avait déjà réalisé La Joconde en 2003

Crédits : Inakadate
S’abonner
Notifier de
guest

0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires