Cet ancien champion de boxe est devenu le roi des pièces montées créatives

Rendez votre marque créative avec Creapills Lab. Découvrez nos solutions pour les entreprises en quête de créativité dans leur stratégie de communication & marketing. cliquez ici

Réaliser une reconversion professionnelle, beaucoup en rêvent mais peu osent vraiment sauter le pas. Mais lorsque l’on voit les merveilles de pâtisseries que réalise l’ancien boxeur Renat Agzamov, on se dit qu’il aurait été dommage de passer à côté d’un tel talent.

C’est une véritable star très convoitée par les entrepreneurs, hommes politiques et célébrités à Moscou en Russie. Ses gâteaux se démarquent des pâtisseries traditionnelles par leur apparence extravagante et démesurée ; une créativité très demandée à l’occasion de mariages, anniversaires et autres cérémonies.

Pour Renat Agzamov, la pâtisserie est une histoire de famille qu’il partage avec son frère et sa grand-mère. Il débute une école de cuisine à 15 ans avant d’arrêter subitement pour subvenir aux besoins de sa famille et se lance dans une carrière sportive. Ne délaissant pas pour autant son amour pour la pâtisserie, il fait plus tard le choix de se former en tant que pâtissier à Moscou, lui permettant de développer ses compétences et devenir le chef qu’il est aujourd’hui.

A ce jour, Renat dirige sa propre entreprise et est associé à Fili Baker, l’une des plus grandes sociétés de pâtisserie de Russie. Il est à la tête de plus de 100 personnes ayant des postes bien définis pour réaliser les plus belles et délicieuses sculptures possibles. Pour parfaire ses techniques, Renet se forme régulièrement en France aux côtés de grands noms du métier.

Avec un sens du détail et de l’esthétisme aussi aiguisé, ce pâtissier russe au parcours insolite réalise des prouesses pour lesquelles certains peuvent débourser plus de 180 000 € (et on ne parle pas des calories). Et si vous souhaitez en découvrir plus, rendez-vous sur le compte Instagram de Renat, déjà suivi par 2,6 millions d’abonnés.

Crédits : Renat Agzamov
Crédits : Renat Agzamov
Crédits : Renat Agzamov
Crédits : Renat Agzamov
Crédits : Renat Agzamov
Crédits : Renat Agzamov
Crédits : Renat Agzamov
Crédits : Renat Agzamov
Crédits : Renat Agzamov
Crédits : Renat Agzamov
Crédits : Renat Agzamov
Crédits : Renat Agzamov
Crédits : Renat Agzamov
Crédits : Renat Agzamov
Crédits : Renat Agzamov
Crédits : Renat Agzamov
Crédits : Renat Agzamov
Crédits : Renat Agzamov
Crédits : Renat Agzamov
Crédits : Renat Agzamov
Crédits : Renat Agzamov
Crédits : Renat Agzamov
Crédits : Renat Agzamov
Crédits : Renat Agzamov
Crédits : Renat Agzamov
Crédits : Renat Agzamov
Crédits : Renat Agzamov
Crédits : Renat Agzamov
Crédits : Renat Agzamov
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires