Restons connectés

Les 28 photos lauréates de l’International Photographer of the Year 2017

Publié il y a

le

L’International Photographer of the Year est un concours qui récompense chaque année les meilleurs photographes à travers le monde, professionnels comme amateurs. Voici les gagnants de l’édition 2017.

Chaque année, l’International Photographer of the Year récompense les meilleurs photographes du moment à travers le monde. Un concours qui révèle des clichés sublimes et qui a également le mérite de récompenser aussi bien les talents professionnels qu’amateurs.

Les résultats de la nouvelle édition viennent de tomber et récompensent les meilleurs photographes de l’année 2017 dans différentes catégories : Architecture, Editorial, Beaux-Arts, Nature ou encore Individus. Des mentions d’honneur sont également attribuées pour départager les 4 000 contributions envoyées des quatre coins du monde.

Cette année, c’est la photographe américaine Sarah Blesener qui remporte la compétition avec les votes du jury. On vous laisse découvrir ci-dessous les gagnants des différentes catégories. Pour en savoir plus sur les concours et découvrir l’intégralité des photos gagnantes, on vous invite à vous rendre sans plus attendre sur le site de l’International Photographer of the Year.

Et si vous aimez les concours autour de la photographie, on vous recommande de consulter les 20 lauréats du concours de la plus belle photo de naissance en 2018 ou encore les lauréats du concours de la photo animale la plus amusante de 2017.

 

Grand Prix : Photographe International de l’Année 2017

Crédits : Sara Blesener (États-Unis) · Beckon Us From Home


Grand Prix : Découverte Internationale de l’Année 2017

Crédits : Jan Janssen (Pays-Bas) · Proud For One Second


Photographe de l’Année 2017 · Catégorie Architecture

1ère Place · Architecture / Buildings

Crédits : Florian W. Mueller (Allemagne) · Singularity

1ère Place · Architecture / Ponts

Crédits : Ahmed Thabet (Egypte) · Heart of Steel

1ère Place · Architecture / Paysages Urbains

Crédits : FeiFan Zhang (Chine) · No Man’s Land

1ère Place · Architecture / Intérieurs

Crédits : A. Tamboly (Allemagne) · Curvilinear

Prix Amateur 2017 · Architecture

Crédits : Ell Costi (Italie) · Abandoned Ell


Photographe de l’Année 2017 · Catégorie Éditorial

1ère Place · Editorial / Histoire

Crédits : Sara Blesener (États-Unis) · Beckon Us From Home

1ère Place · Editorial / Vie du Quotidien

Crédits : Oded Wagenstein (Israël) · The Void We Leave

1ère Place · Editorial / Documentaire

Crédits : David Denil (Belgique) · Let US Not Fall Asleep While Walking (2017)

1ère Place · Editorial / Environnement

Crédits : Pierpaolo Mittica · Karabash, the Dirty Blood of the Earth

1ère Place · Editorial / Sports

Crédits : Annick Donkers (Belgique) · Lucha Libre Extrema


Photographe de l’Année 2017 · Catégorie eaux-Arts

1ère Place · Beaux-Arts / Paysages

Crédits : Stefano Gardel (Suisse) · Neon Desert

1ère Place · Beaux-Arts / Abstrait

Crédits : David Esposito (Italie) · Sogno di un’ombra

1ère Place · Beaux-Arts / Conceptuel

Crédits : Marta Kochanek (Royaume-Uni) · Lovyer

1ère Place · Beaux-Arts / Nus

Crédits : Daniel Duart (Espagne) · UP

1ère Place · Beaux-Arts / Photomanipulation

Crédits : Greg Noblin (États-Unis) · Whimsical Photo Surrealism

Prix Amateur 2017 · Beaux-Arts

Crédits : Eunice Eunjin Oh (États-Unis) · Nature’s Jewel


Photographe de l’Année 2017 · Catégorie Nature

1ère Place · Nature / Vie Sauvage

Crédits : Philip Thurston (Australie) · Courtship

1ère Place · Nature / Aérien

Crédits : Emily Kaszton (États-Unis) · Wave Chasers

1ère Place · Nature / Paysages

Crédits : Florent Mamelle (Malaisie) · Steaming Ocean

1ère Place · Nature / Paysages Marins

Crédits : Erez Marom (Israël) · The Icebergs of Disko Bay

1ère Place · Nature / Arbres

Crédits : Maciej Nowacki (Pologne) · After Storm

Prix Amateur 2017 · Nature

Crédits : Patrick Ems (Suisse) · The Arctic Storm


Photographe de l’Année 2017 · Catégorie Individus

1ère Place · Individus / Portrait

Crédits : Isabela Pacini (Brésil) · The Hosts

1ère Place · Individus / Enfants

Crédits : Jeannette Gregori (France) · Gypsy Childhoods

1ère Place · Individus / Mode & Beauté

Crédits : Michal Baran (Irlande) · Monochromatic Hairscapes

1ère Place · Individus / Rue

Crédits : Cyril Abad (France) · AMERICA, Relax, everything is fine!

1ère Place · Individus / Voyages

Crédits : Danny Yen Sin Wong (Malaisie) · Waving Nets

Prix Amateur 2017 · Individus

Crédits : Jan Janssen (Pays-Bas) · Proud For One Second


Imaginé par : International Photographer of the Year
Source : designyoutrust.com

Advertisement

Ces sculptures en verre imitent à la perfection des sacs remplis d’eau

Publié il y a

le

Idée détectée par

L’artiste américain Dylan Martinez maîtrise la sculpture à la perfection. Une preuve ? Ces incroyables sacs plastiques remplis d’eau qui sont en réalité… des sculptures de verre réalisées avec une précision à couper le souffle.

Certains artistes sont particulièrement talentueux lorsqu’il s’agit de créer des illusions plus vraies que nature. Et le sculpteur que nous allons vous présenter aujourd’hui est un maître en la matière. Basé à White Salmon, dans l’état de Washington, Dylan Martinez jongle en permanence entre la réalité et l’illusion.

Et pour cause : les incroyables sacs remplis d’eau que vous pouvez découvrir ci-dessous sont issus des différents travaux de l’artiste et sont en réalité… des sculptures de verre saisissantes de réalisme. Un travail fascinant de précision qui demande une approche méthodique et créative. Pour donner vie à ses oeuvres, Dylan Martinez commence par sculpter le verre qui apparaît dans chaque sac, et qui donne l’illusion d’être de l’eau. Il ajoute ensuite une bulle de verre soufflée sur le haut qui est ensuite lissée et sculptée à la main pour donner l’illusion d’un sac fermé. Une fois le travail terminé, la sculpture est placée dans un four à plus de 500°C. La sculpture doit ensuite refroidir pendant 120 heures.

Dylan Martinez explique qu’il est né daltonien, ce qui lui permet de voir le monde d’une autre façon et, selon lui, de nourrir son esprit créatif. Enfin, si vous avez la chance de passer par Chicago, sachez qu’il ouvrira le 13 juillet prochain une exposition solo à la Echt Gallery où vous pourrez découvrir ses fascinantes sculptures. Pour en savoir plus sur Dylan Martinez et sur son art, rendez-vous sur son site web ou sur son profil Instagram.

Ces sculptures en verre imitent à la perfection des sacs remplis d'eau

Crédits : Dylan Martinez

Ces sculptures en verre imitent à la perfection des sacs remplis d'eau

Crédits : Dylan Martinez

Ces sculptures en verre imitent à la perfection des sacs remplis d'eau

Crédits : Dylan Martinez

Ces sculptures en verre imitent à la perfection des sacs remplis d'eau

Crédits : Dylan Martinez

Ces sculptures en verre imitent à la perfection des sacs remplis d'eau

Crédits : Dylan Martinez

Ces sculptures en verre imitent à la perfection des sacs remplis d'eau

Crédits : Dylan Martinez


Imaginé par : Dylan Martinez
Source : thisiscolossal.com

Découvrir cette idée

Cette auto-école a imaginé une méthode radicale pour réussir les créneaux

Publié il y a

le

Idée détectée par

En Chine, l’auto-école “Cheval de Jade” a mis au point une méthode originale et très efficace pour augmenter la concentration des conducteurs lors d’un créneau. L’idée ? Déposer les smartphones des candidats sur les lignes du parking et les laisser se garer… Insolite !

Quand on apprend à conduire, le créneau est sûrement l’une des épreuves les plus difficiles à surmonter. Alors, pour aider les futurs conducteurs à y parvenir, une auto-école chinoise a eu une idée originale et surprenante…

Basée à Dezhou, dans la province de Shadong en Chine, l’auto-école “Cheval de Jade” a donc mis au point une méthode efficace (quoiqu’un peu radicale) pour augmenter la concentration des conducteurs lors de la réalisation d’un créneau. Elle a eu l’idée de déposer les smartphones des candidats sur les lignes du parking et de les laisser se garer.

Vous l’avez compris : si le créneau est mal réalisé, le conducteur va écraser les smartphones présents sur la ligne. Par contre, s’il s’applique et fais attention à réaliser parfaitement la manoeuvre, ces derniers seront intacts. “J’en ai les jambes qui tremblent” explique aux médias l’un des candidats qui a réussi parfaitement l’exercice.

Et il semblerait d’ailleurs que cette méthode ait porté ses fruits : d’après ce que les dirigeants de l’auto-école auraient rapporté aux médias, aucun portable n’a été détruit pendant les exercices de conduite. Preuve, une fois de plus, que les méthodes les plus surprenantes sont souvent les meilleures…

En attendant, si vous avez toujours du mal avec les créneaux, vous pouvez toujours vous rabattre sur cette invention absolument géniale imaginée en 1950 par l’Américain Brooks Walker qui utilise une roue supplémentaire pour simplifier le stationnement.

Crédits : Beijing Time

Crédits : Beijing Time

Crédits : Beijing Time

Crédits : Beijing Time


Imaginé par : Auto-école du “cheval de Jade”
Source : observers.france24.com

Découvrir cette idée

Au Royaume-Uni, McDonald’s annonce la météo en détournant ses produits

Publié il y a

le

Idée détectée par

Au Royaume-Uni, McDonald’s a eu l’idée de créer une publicité originale en diffusant la météo en temps réel sur un immense panneau. L’idée originale ? La météo s’affiche en détournant les produits de la marque et c’est plutôt bien pensé.

En avril, ne te découvre pas d’un fil ! Si vous connaissez ce célèbre dicton, alors vous savez que la météo peut être extrêmement changeante au cours du mois. Il peut faire soleil le matin, pleuvoir l’après-midi et faire froid le soir. Et si les marques en profitaient en jouant sur la météo pour faire parler d’elles ?

C’est de ce constat que McDonald’s est parti pour mettre en place une campagne d’affichage plutôt originale au Royaume-Uni. En collaboration avec l’agence Leo Burnett, la chaîne de fast-food la plus célèbre au monde a eu l’idée de détourner ses emblématiques produits pour annoncer la météo à venir. Des panneaux digitaux ont donc été installés dans les principales villes du Royaume-Uni, comme Londres ou Leeds. Ces derniers ont pour vocation d’informer les passants de la météo du jour et de celle à venir pour toute la semaine… à la seule différence que les emblématiques icônes de soleil, de nuage et de pluie ont été remplacées par des produits bien connus des aficionados de chez McDo.

Par exemple, le soleil devient un burger et la pluie est illustrée par une barquette de frites incurvée. Le froid est quant à lui montré par une glace et la grêle par une pluie de nuggets. Enfin, le thermomètre est remplacé par une frite trempée dans du ketchup. Les prévisions météorologiques sont ainsi illustrées en temps réel sur 5 jours et interagissent avec celles de Met Office (l’équivalent de notre Météo France).

Vous l’avez compris, McDonald’s fait ici sa pub en détournant un sujet d’actualité qui sera toujours au coeur des discussions : la météo. Et qu’on aime ou qu’on déteste McDonald’s, ils faut avouer que ce genre de pub est toujours très efficace pour marquer les esprits… avec pour le coup une bonne dose de créativité !

Crédits : McDonald’s et Leo Burnett

Crédits : McDonald’s et Leo Burnett

Crédits : McDonald’s et Leo Burnett


Imaginé par : McDonald’s et Leo Burnett
Source : adsoftheworld.com

Découvrir cette idée