Restons connectés

Cet étudiant a photographié en secret des inconnus dans la rue… en 1890

Publié il y a

le

Carl Størmer a photographié en secret des gens dans la rue... en 1890

Il y a plus de 128 ans, un étudiant norvégien a photographié en secret des inconnus, nous livrant un témoignage rare de la vie à la fin du XIXème siècle.

Étudiant en mathématiques et féru de technologies, Carl Størmer nous a laissé un témoignage assez incroyable de la vie à la fin du XIXème siècle. Guidé par sa passion pour la photographie, il s’est procuré en 1893 une veste d’espion équipée d’un appareil photo.

Évidemment, on est loin des gadgets sophistiqués de James Bond : il s’agissait d’une boîte métallique circulaire (de la marque C.P. Stirn) qui se plaçait dans la veste laissant juste dépasser une petite lentille faisant croire à un bouton du vêtement. L’appareil photo était relié à une petite ficelle qui, à l’aide d’un trou dans sa poche, permettait d’activer l’appareil photo en toute discrétion.

Carl Størmer a photographié en secret des gens dans la rue... en 1890

Carl Størmer et son appareil photo C.P. Stirn

Équipé de cette veste d’espion, Carl Størmer a parcouru les rues d’Oslo pour capturer des inconnus de son temps. Plus de 500 images ont été prises au total. Au maximum, il pouvait prendre 6 photographies avant de rentrer chez lui pour changer de “plateau”.

Ses photos, elles sont ressorties sur internet il y a peu et on vous les partage car ce sont de véritables trésors d’histoire. On y découvre les tenues vestimentaires à la fin du XIXème siècle, l’architecture, les moyens de transport… mais aussi une étonnante et étrange modernité dans certaines photographies.

Quand à Carl Størmer, il est décédé en 1957 à l’âge de 82 ans et fut un éminent mathématicien et physicien connu notamment pour son étude des mouvements des particules électrisées dans la magnétosphère et la formation des aurores polaires.

Carl Størmer a photographié en secret des gens dans la rue... en 1890

Crédits : Carl Størmer

Carl Størmer a photographié en secret des gens dans la rue... en 1890

Crédits : Carl Størmer

Carl Størmer a photographié en secret des gens dans la rue... en 1890

Crédits : Carl Størmer

Carl Størmer a photographié en secret des gens dans la rue... en 1890

Crédits : Carl Størmer

Carl Størmer a photographié en secret des gens dans la rue... en 1890

Crédits : Carl Størmer

Carl Størmer a photographié en secret des gens dans la rue... en 1890

Crédits : Carl Størmer

Carl Størmer a photographié en secret des gens dans la rue... en 1890

Crédits : Carl Størmer

Carl Størmer a photographié en secret des gens dans la rue... en 1890

Crédits : Carl Størmer

Carl Størmer a photographié en secret des gens dans la rue... en 1890

Crédits : Carl Størmer

Carl Størmer a photographié en secret des gens dans la rue... en 1890

Crédits : Carl Størmer

Carl Størmer a photographié en secret des gens dans la rue... en 1890

Crédits : Carl Størmer

Carl Størmer a photographié en secret des gens dans la rue... en 1890

Crédits : Carl Størmer

Carl Størmer a photographié en secret des gens dans la rue... en 1890

Crédits : Carl Størmer

Carl Størmer a photographié en secret des gens dans la rue... en 1890

Crédits : Carl Størmer

Carl Størmer a photographié en secret des gens dans la rue... en 1890

Crédits : Carl Størmer

Carl Størmer a photographié en secret des gens dans la rue... en 1890

Crédits : Carl Størmer

Carl Størmer a photographié en secret des gens dans la rue... en 1890

Crédits : Carl Størmer

Carl Størmer a photographié en secret des gens dans la rue... en 1890

Crédits : Carl Størmer

Carl Størmer a photographié en secret des gens dans la rue... en 1890

Crédits : Carl Størmer

Carl Størmer a photographié en secret des gens dans la rue... en 1890

Crédits : Carl Størmer

Carl Størmer a photographié en secret des gens dans la rue... en 1890

Crédits : Carl Størmer

Carl Størmer a photographié en secret des gens dans la rue... en 1890

Crédits : Carl Størmer

Carl Størmer a photographié en secret des gens dans la rue... en 1890

Crédits : Carl Størmer

Carl Størmer a photographié en secret des gens dans la rue... en 1890

Crédits : Carl Størmer

Carl Størmer a photographié en secret des gens dans la rue... en 1890

Crédits : Carl Størmer

Carl Størmer a photographié en secret des gens dans la rue... en 1890

Crédits : Carl Størmer

Carl Størmer a photographié en secret des gens dans la rue... en 1890

Crédits : Carl Størmer

Carl Størmer a photographié en secret des gens dans la rue... en 1890

Crédits : Carl Størmer

Carl Størmer a photographié en secret des gens dans la rue... en 1890

Crédits : Carl Størmer

Carl Størmer a photographié en secret des gens dans la rue... en 1890

Crédits : Carl Størmer

Carl Størmer a photographié en secret des gens dans la rue... en 1890

Crédits : Carl Størmer

Carl Størmer a photographié en secret des gens dans la rue... en 1890

Crédits : Carl Størmer

Carl Størmer a photographié en secret des gens dans la rue... en 1890

Crédits : Carl Størmer

Carl Størmer a photographié en secret des gens dans la rue... en 1890

Crédits : Carl Størmer

Carl Størmer a photographié en secret des gens dans la rue... en 1890

Crédits : Carl Størmer

Carl Størmer a photographié en secret des gens dans la rue... en 1890

Crédits : Carl Størmer

Carl Størmer a photographié en secret des gens dans la rue... en 1890

Crédits : Carl Størmer


Imaginé par : Carl Størmer
Source : boredpanda.com

Suite du challenge Crédit Agricole d’Ile-de-France : votez pour votre CB préférée

Publié il y a

le

Idée détectée par

Suite au challenge que nous vous avons proposé avec le Crédit Agricole d’Ile-de-France pour illustrer leur carte “Globe-Trotter” : l’heure des votes a sonné ! 10 de vos créations ont été retenues et c’est à vous de les départager.

Il y a quelques semaines, nous vous proposions de participer à notre challenge créatif imaginé avec le Crédit Agricole d’Ile-de-France pour mettre en avant son offre “Globe-Trotter” dédiée aux jeunes adultes qui voyagent. Le brief : illustrer la nouvelle carte bancaire du Crédit Agricole d’IDF pour tenter de gagner un superbe voyage d’une valeur de 2 000€.

Après deux semaines de compétition et plus d’une centaine de créations reçues, le jury a tranché et a sélectionné les 10 créations gagnantes. Le pouvoir est désormais entre les mains des internautes, c’est à dire vous, qui pourrez choisir à l’aide de votre vote, le grand gagnant du challenge créatif. Bonne nouvelle : les participants à ce vote vont également remporter des cadeaux par tirage au sort (drone, GoPro, …).

Vous avez donc jusqu’au 1er juillet 2018 pour voter pour votre création préférée. On vous laisse découvrir ci-dessous les 10 finalistes (affichés ci-dessous par ordre alphabétique) et on vous invite bien entendu à voter pour votre carte bancaire préférée en cliquant ici !

 

 

Carmen Botet

Crédits : Carmen Botet


Clara Bouguéon

Crédits : Clara Bouguéon


Jolan Yon

Crédits : Jolan Yon


Margaux Crahay

Crédits : Margaux Crahay


Margot Castan

Crédits : Clara Bouguéon


Marie Femenia

Crédits : Marie Femenia


Mylène Maguelonne

Crédits : Mylène Maguelonne


Pauline Levoyer

Crédits : Pauline Levoyer


Svetlana Naydenova

Crédits : Svetlana Naydenova


Théo Vigneres

Crédits : Théo Vigneres

Découvrir cette idée

Lime : les trottinettes électriques en libre service débarquent à Paris

Publié il y a

le

Idée détectée par

La société américaine Lime lance son offre de location à Paris. À partir du 22 juin, les citadins vont pouvoir bénéficier du transport en trottinettes électriques en libre service.

Quand on habite dans une ville comme Paris, on a le choix en matière de transports : utiliser sa propre voiture, prendre les transports en commun ou encore utiliser les transports en libre-service. Et dans cette dernière catégorie, encore une fois, le choix est conséquent : voitures, scooters, vélos… et maintenant trottinettes électriques.

Alors que le service Autolib’ devrait être arrêté dans les prochains jours, c’est un tout autre service qui débarque aujourd’hui à Paris. La société américaine Lime lance la location en libre service de trottinettes électriques. Pour seulement 1 euro puis 15 centimes la minute, les Parisiens vont pouvoir louer, directement avec leur smartphone, une trottinette électrique pour leurs déplacements du quotidien.

Tout fonctionne à travers le téléphone : les trottinettes électriques Lime se déverrouillent en scannant un simple QR Code. En ce qui concerne le modèle en question, il s’agit du “Lime-S”, qui possède une autonomie de 50 km et qui a été développé en partenariat avec Segway. Elles seront bridées à 24 km/h et ne seront, dans un premier temps, accessibles que dans le centre de Paris, dans les 1er et 6ème arrondissements. Une initiative originale et créative qui devrait faire le bonheur des citadins parisiens, à découvrir plus en détails sur le site officiel de la société Lime.

Crédits : Lime

Crédits : Lime

Crédits : Lime

Crédits : Lime

Crédits : Lime

Crédits : Lime

Crédits : Lime

Crédits : Lime

Crédits : Lime


Imaginé par : Lime

Découvrir cette idée

En Bulgarie, ce chat a défrayé la chronique à cause de son pelage… vert

Publié il y a

le

Idée détectée par

En Bulgarie, dans la ville de Varna, un étrange chat errant a attiré l’attention des passants. Et pour cause : il a la particularité d’avoir un pelage vert ! Voici son histoire.

Derrière chaque mystère de la vie, se cache une explication. Et justement, nous tenions à vous raconter une histoire insolite qui s’est déroulée il y a quelques années en Bulgarie. Un beau jour de 2014, dans la ville de Varna, de nombreux passants sont tombés nez à nez avec un mystérieux chat qui a la particularité… d’avoir le poil vert.

Les spéculations n’ont pas tardé quant à l’origine de cette couleur de pelage surprenant. Est-ce une mutation génétique ? Un fake imaginé par des petits malins ? Une opération de communication pour faire parler de la ville ? Quoi qu’il en soit, le chat était bel et bien réel et des curieux de tout le pays sont venus rencontrer ce charmant “Hulk à 4 pattes” et bien sûr en prendre quelques photographies.

Mais comme souvent, la vérité est bien moins poétique que ce que l’on attendait. En effet, rien de fantastique dans cette histoire, car en réalité, les curieux qui ont enquêté sur le félin se sont rendu compte qu’il avait pour habitude de dormir dans un garage désaffecté où traînent des pots de peinture verte inutilisée et dont le contenu fuit sur le sol. Et à force de se lécher pour faire sa toilette il a lui même fini par se “peindre en vert”.

Évidemment, lécher de la peinture ne peut pas faire de bien à un chat mais rassurez-vous : en changeant d’endroit où dormir il a fini par retrouver sa couleur originale : un magnifique pelage roux sans doute beaucoup plus conventionnel dans la communauté des chats ! Une histoire des plus insolites qu’aucun créatif n’aurait osé imaginer et qu’on avait envie de vous partager, malgré qu’elle ne soit plus d’actualité, par pure curiosité !

Crédits : Getty Images

Crédits : Getty Images

Crédits : Getty Images

Crédits : Getty Images

Crédits : Getty Images


Source : youtube.com

Découvrir cette idée