Restons connectés

Un Parthénon constitué de 100 000 livres interdits pour protester contre la censure

Publié il y a

le

En Allemagne, l’artiste Marta Minujin a érigé une oeuvre d’art impressionnante pour protester contre la censure culturelle dans l’Histoire et dans le monde d’aujourd’hui.

En 1933, en Allemagne, le régime nazi a brûlé des dizaines de milliers de livres à Berlin et dans 21 autres villes du pays. L’objectif de ces autodafés : présenter la “culture interdite” et augmenter le sentiment d’insécurité des minorités avant les persécutions. Bien des années plus tard, l’artiste Marta Minujin a décidé de rendre hommage à la culture en protestant contre la censure.

Et pour parvenir à ses fins, elle a “tout simplement” imaginé un immense Parthénon constitué de 100 000 livres interdits à travers le monde sur les lieux d’un autodafé dans la ville de Cassel au centre de l’Allemagne. L’installation a vu le jour dans le cadre du festival Documenta 14. Elle a mobilisé le soutien de 19 étudiants de l’université de Cassel qui ont contribué à identifier les ouvrages censurés dans dans le monde  et à construire cet immense monument.

Parmi les ouvrages censurés dans le monde d’aujourd’hui ou dans l’Histoire, on découvre par exemple La BibleLes Fleurs du Mal de Baudelaire ou plus récemment encore… Cinquante nuances de Grey ! Une oeuvre architecturale surprenante et impressionnante qui s’érige comme un véritable symbole face à la censure culturelle. Et le fait d’avoir construit un Parthénon n’est pas anodin, puisqu’il s’agit en Grèce comme dans le monde du symbole de la démocratie.


Imaginé par : Marta Minujin
Source : dezeen.com

Advertisement

Pedigree détourne les chiens célèbres d’Instagram pour promouvoir l’adoption

Publié il y a

le

Idée détectée par

La marque Pedigree a eu l’idée de “hacker” les comptes Instagram des chiens les plus célèbres du web pour mettre en avant ceux qui sont en attente d’adoption.

Sur Instagram, n’importe qui peut se créer une communauté et devenir un influenceur… et même nos amis les chiens, à l’image par exemple de MJ The Beagle qui fédère, à l’heure où nous écrivons ces lignes, plus de 103 000 abonnés. Et oui, ils sont nombreux sur Instagram à fédérer leur petite communauté qui ne manque bien entendu aucune publication. Et si on se servait de la popularité de ces chiens pour favoriser l’adoption de ceux, qui ont eu beaucoup moins de chance dans la vie et qui ont malheureusement été abandonnés ?

C’est justement toute l’idée d’une belle opération digitale montée par l’agence CLM BBDO pour le compte de la marque Pedigree. Pour l’opération “Dogs For Dogs”, la célèbre marque de nourriture canine a eu l’idée de mettre à contribution la solidarité des chiens célèbres pour ceux qui sont plus démunis. La marque a tout simplement eu l’idée de “hacker” les comptes Instagram des chiens les plus populaires pour mettre en avant d’autres compagnons poilus en attente d’adoption.

“Hacker” est un grand mot, puisque ces influenceurs pas comme les autres ont accepté de leur propre chef de contribuer à cette belle cause. Chaque chien célèbre faisant partie de l’opération a donc accepté de laisser son compte Instagram à un autre de la même race. Les internautes ont ainsi liké les posts, comme ils le font chaque jour, avant de finalement se rendre compte que le chien mis en avant n’était pas celui qu’ils connaissaient mais un autre qui a été, malheureusement, abandonné.

Finalement, un lien renvoyait vers le site www.agirpourladoption.fr afin de permettre aux internautes d‘adopter le chien en question. Une belle opération de solidarité inédite et bien pensée sur Instagram, qui montre que l’influence et la popularité sur les réseaux sociaux doivent aussi être utilisées pour de belles causes. Bien joué Pedigree.

Crédits : Pedrigree

Crédits : Pedrigree

Crédits : Pedrigree

Crédits : Pedrigree

Crédits : Pedrigree

Crédits : Pedrigree

Crédits : Pedrigree

Crédits : Pedrigree

Crédits : Pedrigree


Imaginé par : Pedigree et CLM BBDO
Source : youtube.com

Découvrir cette idée

Il intègre à la perfection des personnages Disney sur les photos de célébrités

Publié il y a

le

Idée détectée par

Originaire de Jakarta en Indonésie, Andhika Muksin est un artiste qui a décidé de combiner ses deux passions : l’illustration et l’univers Disney. Du coup, il s’amuse tout simplement à incruster des personnages Disney dans des photos de célébrités… et c’est plutôt bien trouvé !

Andhika Muksin est un artiste d’origine indonésienne qui a deux passions : l’illustration et Disney. Du coup, il a décidé de combiner ces deux univers, et on doit avouer que ça colle plutôt bien. Sur son compte Instagram (qui fédère tout de même, à l’heure où nous écrivons ces lignes, plus de 60 000 followers), Andhika Muksin s’amuse à incruster des personnages Disney célèbres dans des photos de personnalités.

Ainsi, dans le petit monde imaginaire d’Andhika Muksin, c’est tout à fait normal de voir Ariel (La Petite Sirène) accrochée au bras de Kit Harrington (l’acteur qui joue Jon Snow dans Game of Thrones) ou encore de voir Aurore (La Belle au Bois Dormant) écroulée au sol sous les yeux de Kanye West et de Kim Kardashian.

Si vous aimez l’univers Disney et que vous êtes du genre à suivre la presse people, vous allez forcément apprécier ces mashups totalement improbables qui demandent quand même une bonne dose d’imagination. Pour en découvrir plus sur les détournements d’Andhika Muksin, on vous invite à vous rendre sans plus attendre sur son compte Instagram. Et dans un tout autre esprit, on vous propose également de découvrir le travail du papa créatif Shawn Coss qui s’amuse à transformer les princesses Disney en créatures effrayantes.

Crédits : Andhika Muksin

Crédits : Andhika Muksin

Crédits : Andhika Muksin

Crédits : Andhika Muksin

Crédits : Andhika Muksin

Crédits : Andhika Muksin

Crédits : Andhika Muksin

Crédits : Andhika Muksin

Crédits : Andhika Muksin

Crédits : Andhika Muksin

Crédits : Andhika Muksin

Crédits : Andhika Muksin

Crédits : Andhika Muksin

Crédits : Andhika Muksin

Crédits : Andhika Muksin

Crédits : Andhika Muksin

Crédits : Andhika Muksin

Crédits : Andhika Muksin

Crédits : Andhika Muksin

Crédits : Andhika Muksin


Imaginé par : Andhika Muksin
Source : boredpanda.com

Découvrir cette idée

Il crée des mélodies à partir de la forme des pays (et c’est génial de créativité)

Publié il y a

le

Idée détectée par

Sur YouTube, l’artiste John Keats réalise des compositions surprenantes. Il s’amuse en effet à reproduire des pays ou des continents à partir de mélodies MIDI créées de toutes pièces. Avez-vous déjà entendu ce que donne la France ou le Monde au piano ?

Ce qu’il y a de bien avec les artistes, c’est qu’ils ont chacun leur propre moyen d’expression créative. Certains sont doués en illustrations, d’autres en sculptures… Et puis il y a ceux qui pratiquent un art très particulier, voire même singulier. C’est le cas de John Keats, un artiste très discret que nous avons découvert par hasard sur YouTube et dont nous allons vous parler aujourd’hui.

Sa passion ? La musique tout simplement ! Mais John Keats n’est pas un compositeur comme les autres : il essaie de donner un vrai sens graphique à ses créations. Ainsi, cet artiste très particulier s’amuse à recréer des cartes de pays ou de continents sous forme de musiques MIDI. Pour les néophytes, le MIDI est un langage qui traduit les données en son. Ce format a la particularité d’être facile d’accès et de permettre aux férus d’informatique de composer des mélodies de toutes pièces.

Et c’est justement ce que fait John Keats. Sauf qu’en plus, il se donne pour contrainte de reproduire des formes très fidèles correspondant à des pays et continents… Pas facile comme exercice ! On vous laisse découvrir ci-dessous ses différentes compositions vraiment bien pensées, et on vous invite à vous rendre sur son compte YouTube pour en savoir plus sur son art.

Monde


France


Amérique du Sud


Royaume-Uni & Irlande


Afrique


Europe


États-Unis


Bonus : Donald Trump


Imaginé par : John Keats
Source : youtube.com

Découvrir cette idée