Des chercheurs japonais ont créé un jeu vidéo qui détecte le glaucome

Depuis des années, de nombreux médecins et scientifiques nous rappellent que passer trop de temps devant les écrans peut avoir, à terme, un impact considérable sur notre vue. Mais il est parfois difficile de faire autrement dans une ère dominée par le numérique. Alors afin de détecter au plus tôt les problèmes oculaires, des chercheurs japonais ont eu l’idée de créer un jeu vidéo capable de déterminer si les personnes sont atteintes de glaucome.

Au Japon, le glaucome est la principale cause de cécité irréversible touchant environ 4,65 millions de personnes. Pour rappel, il s’agit d’une maladie chronique de l’œil liée à la destruction progressive du nerf optique dont les personnes ne soupçonnent que rarement en être atteintes avant qu’il ne soit développé à un point de non-retour.

En collaboration avec le groupement télévisuel Sendai Broadcasting, les chercheurs de la Graduate School of Medicine de l’Université de Tohoku ont développé un jeu de tir intitulé Meteor Blaster. Sa particularité ? Détecter les premiers signes de glaucome chez les joueurs en seulement 5 minutes.

Le jeu, disponible gratuitement sur mobile, se passe dans l’espace où le but est de faire exploser des météoroïtes avec un canon laser central, tout en capturant des points blancs qui apparaissent à l’écran. Pour que les résultats soient optimums, les joueurs sont invités à tenir leur smartphone à distance d’environ 30 cm.

Crédits : Université de Tohoku

Après avoir passé les 4 niveaux avec brio, le jeu va évaluer les réactions des joueurs face aux objets et établir un rapport basé sur 16 critères de performance notés de 1 à 5, dont 1 est le score idéal. Breveté en juillet dernier, le jeu mobile pourrait être une première approche accessible et ludique pour détecter les glaucomes et pousser les personnes à consulter un médecin avant qu’il ne soit trop tard. Pour en savoir plus, vous pouvez vous rendre sur le site officiel en japonais de Meteor Blaster.

Une initiative éducative qui nous rappelle d’ailleurs l’application Phobys qui peut guérir la phobie des araignées grâce à la réalité augmentée.

Crédits : Université de Tohoku

Aperçu de l’interface et des résultats

Crédits : Université de Tohoku
Crédits : Université de Tohoku
Crédits : Université de Tohoku
S’abonner
Notifier de
guest

0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires