Une campagne choc pour sensibiliser au sort des sans-abris à l’heure du couvre-feu

Depuis samedi dernier, les grandes villes françaises font l’objet d’un couvre-feu historique interdisant les populations à se déplacer entre 21h et 6h du matin avec pour objectif de limiter la propagation du Covid-19. Une décision qui a visiblement inspiré une étudiante en communication pour une campagne simple mais efficace.

Imaginée pour la Fondation Abbé-Pierre, cette campagne sauvage (dans le sens où elle a été faite sans l’accord de la fondation) met en scène des sans-abris qui, passé l’heure du couvre-feu, sont toujours dehors : “À 21h, tout le monde ne rentre pas à la maison.” L’occasion de mettre en lumière les conditions des sans-abris, oubliés de cette crise et dont le couvre-feu rend la prise en charge encore plus difficile.

Une campagne minimaliste et impactante imaginée par Eden Bouaziz, étudiante en publicité à l’école LE QUATRE à Paris, dont voici le profil Behance. Pour en savoir plus sur la Fondation Abbé-Pierre, rendez-vous sur leur site.

Une campagne choc imaginée par l'étudiante en communication Eden Bouaziz en lien avec le couvre-feu pour la Fondation Abbé Pierre
Crédits : Eden Bouaziz
Une campagne choc imaginée par l'étudiante en communication Eden Bouaziz en lien avec le couvre-feu pour la Fondation Abbé Pierre
Crédits : Eden Bouaziz
Une campagne choc imaginée par l'étudiante en communication Eden Bouaziz en lien avec le couvre-feu pour la Fondation Abbé Pierre
Crédits : Eden Bouaziz

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires