Quand on voit des feuilles mortes, on a plus tendance à se jeter dedans ou à les piétiner qu’à les ramener à la maison. Mais tout le monde a un petit grain de folie et Susanna Bauer en est la preuve. Cette artiste d’origine allemande travaille différents matériaux éphémères tels que le bois ou plus étonnant : les feuilles mortes. Sa particularité est de broder au crochet de captivants embellissements sur ces feuilles qu’elle ramasse au gré de ses promenades.

Son art s’apparente véritablement à la méditation. Scott Rothstein, journaliste au Hand/Eye magazine, explique la beauté de l’art exercé par Susanna :”Bien que de petite taille, chaque feuille transformée devient une sculpture miniature attrayante. Il est difficile de regarder ces pièces et de ne pas être hypnotisé.” Ce matériau si petit et fragile devient une œuvre d’art qui défie les attentes des spectateurs et retient leur attention. “Les feuilles sont de puissants exemples de l’interface entre l’artiste et la nature. Beaucoup d’artistes sont inspirés par la nature et tentent d’imiter ce qu’ils voient dans le monde naturel. Bauer, par contre, intègre des éléments naturels dans son travail comme si elle collaborait avec la nature, explique le rédacteur. Dans ces pièces, la feuille n’est pas simplement une surface à travailler ou un morceau de matière première à utiliser à volonté. Pour Bauer, la feuille est un élément qui mérite le respect et la considération, et ce qu’elle y ajoute ou en soustrait est fait avec respect.

Lorsqu’elle a commencé ses broderies, l’artiste utilisait son crochet pour embellir sa création mais désormais, il s’agit plutôt de construire et de sculpter : “Il y a un équilibre fin dans mon travail entre la fragilité et la force ; littéralement, quand il s’agit de tirer un fil fin à travers une feuille cassante ou un morceau de bois sec mince, mais aussi dans un contexte plus large – la tendresse et la tension dans les connexions humaines, la beauté transitoire mais durable de la nature que l’on peut trouver dans les moindres détails, la vulnérabilité et la résilience qui pourraient être transférées à la nature dans son ensemble ou aux histoires d’êtres individuels.

Susanna présente ses œuvres lors d’expositions tous les ans aux quatre coins du monde : après les États-Unis, la Chine, l’Italie, le Japon et le Royaume-Uni (entre autres), elle exposait en Suisse jusqu’à la mi-juin. Quelle sera sa prochaine destination ? Pour ne rater aucunes des prochaines dates de la créatrice, rendez-vous sur son site web et retrouvez tout son travail sur son compte Instagram. Si vous aimez la broderie, découvrez les paysages vertigineux de Vera Shimunia ou encore les fabuleux tatouages “effet broderie” qui semblent cousus sur la peau.

Feuille brodée Susanna Bauer

Crédits : Susanna Bauer

Feuille brodée Susanna Bauer

Crédits : Susanna Bauer

Feuille brodée Susanna Bauer

Crédits : Susanna Bauer

Feuille brodée Susanna Bauer

Crédits : Susanna Bauer

Feuille brodée Susanna Bauer

Crédits : Susanna Bauer

Feuille brodée Susanna Bauer

Crédits : Susanna Bauer

Feuille brodée Susanna Bauer

Crédits : Susanna Bauer

Feuille brodée Susanna Bauer

Crédits : Susanna Bauer

Feuille brodée Susanna Bauer

Crédits : Susanna Bauer

Feuille brodée Susanna Bauer

Crédits : Susanna Bauer

Feuille brodée Susanna Bauer

Crédits : Susanna Bauer

Feuille brodée Susanna Bauer

Crédits : Susanna Bauer

Feuille brodée Susanna Bauer

Crédits : Susanna Bauer

Feuille brodée Susanna Bauer

Crédits : Susanna Bauer

Feuille brodée Susanna Bauer

Crédits : Susanna Bauer

Imaginé par : Susanna Bauer
Source : thisiscolossal.com

Vous aimerez aussi