Restons connectés

14 idées d’étiquettes créatives qui rendent les produits plus intelligents

Publié il y a

le

Creapills poursuit ses chroniques avec le salon ALL4PACK Paris et vous propose de découvrir 14 exemples d’étiquettes créatives qui rendent les produits “plus intelligents”.

Lorsqu’un consommateur se rend dans un rayon de supermarché quelconque, il se retrouve face à une multitude de produits. Pour choisir celui qu’il lui faut, il va bien sûr privilégier la fourchette de prix, mais il va également regarder son apparence esthétique, représentée globalement par le packaging et l’étiquette. Ces deux facteurs permettent tout naturellement de rendre le produit plus attractif aux yeux du consommateur et favorisent donc l’intention d’achat.

Si on se penche par exemple sur le vin, une étude menée pour le compte du groupe Barat par la Wine Intelligence révèle qu’une étiquette peut améliorer les intentions d’achat de 10%. Le sujet n’est donc pas à prendre à la légère quand on lance un nouveau produit, et ça, de nombreux industriels l’ont bien compris.

En collaboration avec ALL4PACK Paris, le salon international de Paris dédié à l’innovation packaging, nous vous proposons de découvrir aujourd’hui une série de tendances qui viennent révolutionner l’univers de l’étiquetage et qui prouvent que la créativité est une valeur fondamentale qui s’inscrit dans chaque étape de la conception d’un produit… jusqu’à son étiquette.

À propos d’ALL4PACK Paris : organisé tous les deux ans, ALL4PACK Paris est le salon de référence en France dédié aux professionnels de l’emballage. Il couvre les secteurs clés du packaging, du process, de l’impression et de l’intralogistique. Les dernières innovations de la filière emballage pour l’agro-alimentaire, les boissons et liquides, les cosmétiques, la beauté, le luxe, la santé, l’e-commerce et la distribution ou encore les biens industriels y sont révélés, auprès de professionnels venus d’Europe et d’Afrique. Rendez-vous du 26 au 29 novembre 2018 pour la prochaine édition.


Créer un effet visuel

Ce gimmick paraît évident, mais malheureusement, on retrouve beaucoup trop d’étiquettes classiques qui se ressemblent entre elles (souvent pour des questions budgétaires). Il est important de savoir détourner ses étiquettes pour créer un effet visuel et attirer l’attention du consommateur par l’esthétisme. Mais attention : cet accent mis sur le graphisme ne doit pas être dénué de sens et doit parfaitement coller avec l’image du produit.

Prenons l’exemple ci-dessous de cette bouteille de bière imaginée par la créative Clara Lindsten. Pour cette marque fictive baptisée “Origami”, cette designeuse a imaginé une étiquette conçue pour être manipulée et transformée en origami, ces fameux jeux de pliages japonais.

Crédits : Clara Lindsten

Un autre exemple marquant : celui de l’étiquette créative imaginée par le créatif russe Yevgeny Razumov. Pour illustrer une marque d’absinthe, ce designer a eu l’idée de détourner sa bouteille avec une étiquette (et une forme de bouteille) volontairement floutée. L’idée : jouer sur l’illusion d’optique et donner l’impression… du résultat recherché par la consommation du produit.

Crédits : Yevgeny Razumov

Un dernier exemple d’étiquette créative et visuelle avec ce concept imaginé par le studio T&E Polydorou Design Ltd. Ici, les créatifs ont tout simplement eu l’idée de jouer sur l’étiquette et sur la notion d’espace négatif pour illustrer cette bouteille d’huile d’olive. L’étiquette a été retravaillée pour illustrer une goutte d’huile qui semble perler le long de la bouteille. C’est tout simple, mais ça suffit pour que le consommateur identifie le produit au premier coup d’œil et le privilégie parmi ceux de la concurrence.

Crédits : T&E Polydorou Design Ltd


Créer une expérience utilisateur : quand l’étiquette devient un produit

Au delà de l’aspect esthétique d’une étiquette, qui reste primordial pour marquer les esprits, la créativité peut permettre de créer une vraie expérience utilisateur. Détourner l’utilisation classique d’une étiquette pour en faire un véritable produit à part entière, c’est le genre d’expérience qui permet à des marques de rester ancrées de manière durable dans l’esprit du consommateur.

Le premier exemple qui nous vient en tête lorsqu’on parle de détournement d’étiquette reste cette idée de la chaîne de librairies 100 000 Books en Russie. Partant du constat que de nombreuses personnes lisent tout ce qui est à leur portée aux toilettes, cette marque a eu l’idée de créer des désodorisants dont l’étiquette cache en réalité de courtes histoires à lire… et la suite se trouve évidemment chez votre libraire ! Simple et plutôt bien vu.

Crédits : 100 000 Books

Dans un registre assez similaire, on retrouve cette superbe idée de la marque italienne Librottiglia qui a su se différencier de ses concurrents avec audace. Pour “upgrader” l’étiquette qui accompagne ses bouteilles, la marque Librottiglia a eu l’idée de la transformer en mini-guide qui raconte l’histoire et les caractéristiques du vin en question. Une excellente expérience de marque pour le consommateur qui peut se plonger dans l’histoire de ses crus préférés.

Crédits : Librottiglia

Dans un tout autre genre, on retrouve également la très bonne idée de Coca-Cola en Roumanie qui a décidé de transformer les étiquettes de ses bouteilles en bracelets pour aller dans des festivals. Afin de séduire de nouveaux jeunes consommateurs, Coca-Cola a donc transformé ses étiquettes en bracelets détachables qui permettent d’accéder à des festivals durant l’été. Un parfait exemple qui prouve que l’étiquette peut avoir une seconde vie et un nouvel usage qui améliore l’expérience de marque.

Enfin, nous vous proposons de revenir de nouveau sur la thématique du vin pour découvrir ce superbe détournement d’étiquette. La marque Taylors Wines a décidé d’offrir une “réelle utilité” aux étiquettes de ses bouteilles en les rendant thermosensibles. Ainsi, en fonction du code couleur affiché, le consommateur peut savoir s’il va ou non consommer le vin à la bonne température. Une idée intelligente qui montre que l’étiquette peut avoir un usage interactif qui améliore l’usage du produit.


Rendre intelligent le plus simple des produits grâce à une étiquette

Parfois, il n’est pas nécessaire d’avoir recours à la technologie ou à des installations complexes pour rendre une étiquette intelligente. Une simple étiquette placée sur le bon produit et avec le bon visuel (ou le bon wording) peut parfois suffire à rendre ce dernier bien bien plus intelligent.

Prenons l’exemple de cette marque d’avocats (inconnue) commercialisés en Nouvelle-Zélande. Parce qu’il n’est pas toujours facile de savoir quel avocat choisir, cette marque a tout simplement eu l’idée de créer une petite étiquette avec un code couleur qui permet au consommateur de savoir lorsque l’avocat est mûr. Un parfait exemple qui montre qu’une simple étiquette, certes utilisée avec génie, peut contribuer à la satisfaction du consommateur.

Dans le même esprit, on vous propose de découvrir l’exemple ci-dessous imaginée par la Canadian Breast Cancer Foundation et l’agence Rethink. Pour sensibiliser à l’importance du dépistage du cancer du sein, l’association a eu l’idée d’utiliser de simples étiquettes collées sur des melons. En jouant sur l’analogie qui fait qu’on tâte un melon pour savoir s’il est mûr avant de l’acheter, cette association détourne avec brio des fruits pour sensibiliser au dépistage du cancer du sein… le tout avec une simple étiquette.

Crédits : Canadian Breast Cancer Foundation


Faire de l’étiquette un levier de gamification

Au delà de la simple personnalisation graphique, l’étiquette peut donner lieu à une vraie logique de gamification pour marquer toujours plus l’esprit des consommateurs. C’est une tendance qui s’affirme notamment au niveau des marques d’alcool qui n’hésitent pas à transformer leurs étiquettes en véritables terrains de jeu. Une manière originale et créative de capter l’attention du consommateur.

Partons par exemple en Argentine pour découvrir l’idée totalement insolite de l’agence Estudio. Elle a eu l’idée de détourner l’étiquette d’une bouteille de vin pour la transformer en véritable jeu du Morpion. Avec des pions magnétiques, l’agence a donc trouvé une seconde vie à cette bouteille de vin qui paraissait pourtant très classique au premier abord.

Crédits : Estudio

Rendez-vous maintenant en Allemagne pour découvrir l’idée très originale de la marque de bière Beck’s. Pour challenger ses consommateurs les plus créatifs, cette marque a eu l’idée de transformer ses étiquettes en support d’expression artistique. Comment ? En utilisant tout simplement la même matière que les jeux à gratter qui permet donc, de donner vie à ses dessins, en grattant l’étiquette. Cerise sur le gâteau : les illustrations deviennent encore plus visibles dans le noir !


Quand l’étiquette joue la carte de l’humour

L’humour et l’émotion sont également au cœur d’une bonne stratégie d’étiquetage. 70% des consommateurs considèrent que les émotions comptent pour 50% de leurs décisions d’achats. Et s’il est facile de faire transparaître des émotions dans un spot publicitaire, le packaging et les étiquettes peuvent également être un très beau support de communication sur le sujet… en jouant notamment avec l’humour.

Prenons l’exemple de Monoprix, l’enseigne de distribution qui est désormais célèbre grâce à ses packagings et ses étiquettes qui jouent la carte de l’humour. Jeux de mots et clins d’œil contextualisés font partie du quotidien de Monoprix. La clé du succès : une charte graphique reconnaissable parmi des dizaines, un ton propre à la marque et de la récurrence. Chez Monoprix, l’humour retranscrit sur les étiquettes des produits s’inscrit dans une vraie logique de production de contenus.

Crédits : Monoprix

Un autre exemple marquant en la matière est sans aucun doute la marque de jus de fruits et de smoothies Innocent. La marque a su développer un vrai territoire de communication axé sur l’humour, qui se ressent sur chacune des étiquettes des bouteilles. Et si vous prenez même le temps de lire les informations produits au dos de la bouteille, vous y verrez très souvent des jeux de mots et des touches d’humour qui font tout le succès de la marque.

Crédits : Innocent

 


L’avenir de l’étiquette : la disparition de l’étiquette ?

Et si finalement, la tendance ultime en matière d’étiquetage, était tout simplement de faire disparaître l’étiquette ? Sur le plan environnemental et écologique, le packaging et les étiquettes sont souvent sujets à débats et les industriels réfléchissent de plus en plus aux moyens de réduire la production plastique… et donc de déchets.

Prenons l’exemple de cette étiquette créative de bananes imaginée par le studio créatif Nendo au Japon. Ici, l’étiquette et le packaging s’effacent au profit de l’expérience consommateur. L’étiquette est finalement très discrète et se colle sur une des bananes. Elle s’épluche à la manière d’une banane pour révéler les informations produit. En bref, l’étiquette devient ici presque invisible car parfaitement intégrée au produit, de la manière la plus discrète possible.

Crédits : Nendo


Nous vous avons présenté ici différents gimmicks qui prouvent qu’une étiquette peut également s’inscrire dans le processus créatif d’un produit. Du simple détournement à la transformation complexe qui ouvre la voie à un nouvel usage, l’étiquette est finalement une composante marketing bien plus complexe et intéressante que l’on imagine au premier abord. À vous maintenant de trouver de nouveaux usages aux étiquettes créatives pour rendre l’expérience consommateur encore plus inoubliable !

Pour tout savoir des tendances printing et des innovations liées à l’étiquetage, nous vous invitons à vous inscrire dès maintenant au salon ALL4PACK Paris qui aura lieu du 26 au 29 novembre prochain au parc des expositions de Paris-Nord-Villepinte.

Advertisement

Suite du challenge Crédit Agricole d’Ile-de-France : votez pour votre CB préférée

Publié il y a

le

Idée détectée par

Suite au challenge que nous vous avons proposé avec le Crédit Agricole d’Ile-de-France pour illustrer leur carte “Globe-Trotter” : l’heure des votes à sonné ! 10 de vos créations ont été retenues et c’est à vous de les départager.

Il y a quelques semaines, nous vous proposions de participer à notre challenge créatif imaginé avec le Crédit Agricole d’Ile-de-France pour mettre en avant son offre “Globe-Trotter” dédiée aux jeunes adultes qui voyagent. Le brief : illustrer la nouvelle carte bancaire du Crédit Agricole d’IDF pour tenter de gagner un superbe voyage d’une valeur de 2 000€.

Après deux semaines de compétition et plus d’une centaine de créations reçues, le jury a tranché et a sélectionné les 10 créations gagnantes. Le pouvoir est désormais entre les mains des internautes, c’est à dire vous, qui pourrez choisir à l’aide de votre vote, le grand gagnant du challenge créatif. Bonne nouvelle : les participants à ce vote vont également remporter des cadeaux par tirage au sort (drone, GoPro, …).

Vous avez donc jusqu’au 1er juillet 2018 pour voter pour votre création préférée. On vous laisse découvrir ci-dessous les 10 finalistes (affichés ci-dessous par ordre alphabétique) et on vous invite bien entendu à voter pour votre carte bancaire préférée en cliquant ici !

 

 

Carmen Botet

Crédits : Carmen Botet


Clara Bouguéon

Crédits : Clara Bouguéon


Jolan Yon

Crédits : Jolan Yon


Margaux Crahay

Crédits : Margaux Crahay


Margot Castan

Crédits : Clara Bouguéon


Marie Femenia

Crédits : Marie Femenia


Mylène Maguelonne

Crédits : Mylène Maguelonne


Pauline Levoyer

Crédits : Pauline Levoyer


Svetlana Naydenova

Crédits : Svetlana Naydenova


Théo Vigneres

Crédits : Théo Vigneres

Découvrir cette idée

Lime : les trottinettes électriques en libre service débarquent à Paris

Publié il y a

le

Idée détectée par

La société américaine Lime lance son offre de location à Paris. À partir du 22 juin, les citadins vont pouvoir bénéficier du transport en trottinettes électriques en libre service.

Quand on habite dans une ville comme Paris, on a le choix en matière de transports : utiliser sa propre voiture, prendre les transports en commun ou encore utiliser les transports en libre-service. Et dans cette dernière catégorie, encore une fois, le choix est conséquent : voitures, scooters, vélos… et maintenant trottinettes électriques.

Alors que le service Autolib’ devrait être arrêté dans les prochains jours, c’est un tout autre service qui débarque aujourd’hui à Paris. La société américaine Lime lance la location en libre service de trottinettes électriques. Pour seulement 1 euro puis 15 centimes la minute, les Parisiens vont pouvoir louer, directement avec leur smartphone, une trottinette électrique pour leurs déplacements du quotidien.

Tout fonctionne à travers le téléphone : les trottinettes électriques Lime se déverrouillent en scannant un simple QR Code. En ce qui concerne le modèle en question, il s’agit du “Lime-S”, qui possède une autonomie de 50 km et qui a été développé en partenariat avec Segway. Elles seront bridées à 24 km/h et ne seront, dans un premier temps, accessibles que dans le centre de Paris, dans les 1er et 6ème arrondissements. Une initiative originale et créative qui devrait faire le bonheur des citadins parisiens, à découvrir plus en détails sur le site officiel de la société Lime.

Crédits : Lime

Crédits : Lime

Crédits : Lime

Crédits : Lime

Crédits : Lime

Crédits : Lime

Crédits : Lime

Crédits : Lime

Crédits : Lime


Imaginé par : Lime

Découvrir cette idée

En Bulgarie, ce chat a défrayé la chronique à cause de son pelage… vert

Publié il y a

le

Idée détectée par

En Bulgarie, dans la ville de Varna, un étrange chat errant a attiré l’attention des passants. Et pour cause : il a la particularité d’avoir un pelage vert ! Voici son histoire.

Derrière chaque mystère de la vie, se cache une explication. Et justement, nous tenions à vous raconter une histoire insolite qui s’est déroulée il y a quelques années en Bulgarie. Un beau jour de 2014, dans la ville de Varna, de nombreux passants sont tombés nez à nez avec un mystérieux chat qui a la particularité… d’avoir le poil vert.

Les spéculations n’ont pas tardé quant à l’origine de cette couleur de pelage surprenant. Est-ce une mutation génétique ? Un fake imaginé par des petits malins ? Une opération de communication pour faire parler de la ville ? Quoi qu’il en soit, le chat était bel et bien réel et des curieux de tout le pays sont venus rencontrer ce charmant “Hulk à 4 pattes” et bien sûr en prendre quelques photographies.

Mais comme souvent, la vérité est bien moins poétique que ce que l’on attendait. En effet, rien de fantastique dans cette histoire, car en réalité, les curieux qui ont enquêté sur le félin se sont rendu compte qu’il avait pour habitude de dormir dans un garage désaffecté où traînent des pots de peinture verte inutilisée et dont le contenu fuit sur le sol. Et à force de se lécher pour faire sa toilette il a lui même fini par se “peindre en vert”.

Évidemment, lécher de la peinture ne peut pas faire de bien à un chat mais rassurez-vous : en changeant d’endroit où dormir il a fini par retrouver sa couleur originale : un magnifique pelage roux sans doute beaucoup plus conventionnel dans la communauté des chats ! Une histoire des plus insolites qu’aucun créatif n’aurait osé imaginer et qu’on avait envie de vous partager, malgré qu’elle ne soit plus d’actualité, par pure curiosité !

Crédits : Getty Images

Crédits : Getty Images

Crédits : Getty Images

Crédits : Getty Images

Crédits : Getty Images


Source : youtube.com

Découvrir cette idée

Creapills s'associe à ALL4PACK Paris, le salon référence de l'emballage et de la manutention, pour vous faire découvrir le meilleur des packagings créatifs.

Vous voulez en savoir plus sur ALL4PACK Paris ?