En Croatie, le premier musée dédié à la gueule de bois ouvre ses portes

Pendant les fêtes, certains d’entre nous ont (sans doute) un peu forcé. Alors bien sûr, éviter les excès reste toujours la meilleure solution, afin de ne pas passer par la case “mal aux cheveux”. Sinon, pour mieux se sensibiliser aux dangers de l’alcool, on peut désormais s’éduquer au Musée de la Gueule de Bois !

Après tout, qui ne s’est jamais dit :”C’est vraiment la dernière fois que je bois” ? Avec ce drôle d’endroit, la promesse universelle de lendemain de soirée prend vraiment tout son sens. C’est au cœur de la capitale croate, Zagreb, que ce musée insolite a ouvert, le 1er décembre 2019. Le thème fait peut-être sourire, mais ce lieu existe vraiment : au programme, des histoires rocambolesques de nuits d’ivresse, auxquelles suivent les récits de lendemains déjantés.

À l’origine du projet, Rino Dubokovic, un étudiant local habitué des sorties alcoolisées entre amis. Une soirée, la joyeuse bande se rappelle des situations les plus folles leur étant arrivées. Et c’est là que Rino a eu le déclic : aménager un espace pour compiler la meilleure collection à ce sujet. Contextualisés par des récits, seront donc aussi exposés des objets symboliques de folles histoires. Et voilà : à peine six mois plus tard, le Musée ouvre ses portes.

Pour les visiteurs, quatre salles sont à disposition. Dans un ordre bien précis, on y suit le circuit habituel d’une nuit de beuverie : la “Rue” avec graffitis aux murs, où errent les fêtards ; les “Miroirs”,  où l’on voit le vrai visage de l’alcool, avant d’entrer en boîte ; le “Jardin”, où on se détend en after ; et enfin, la “Chambre” avec réveil difficile au beau milieu de bouteilles vides et de cendriers, pleins à ras bord.

Le petit plus ? Afin d’élargir sa collection d’histoires, le Musée propose à tous de partager leurs récits personnels sur le site officiel. Qui sait, vos nuits d’ivresse y figureront peut-être. Enfin, le musée ouvrira sous peu une “chambre noire”, qui sensibilisera le public aux dangers de l’alcool. Sinon, on vous parle également d’une autre bonne idée : à Bordeaux, des sucettes sont distribuées à la sortie des boîtes de nuit pour… faire taire les fêtards.

Crédits : Museum of Hangovers
Crédits : Museum of Hangovers
Crédits : Museum of Hangovers
Crédits : Museum of Hangovers

Avec plus de 4 millions d’abonnés sur les réseaux sociaux et 3 millions de visiteurs uniques par mois, Creapills est le site francophone de référence sur la créativité.

Pour tout savoir sur nos services d’accompagnements créatifs dédiés aux professionnels (médiatisation, inspiration, conception d’activations marketing), rendez-vous sur notre espace Creapills Pro.