Les arbres sont de véritables témoins du temps qui passe, capables de franchir les siècles, les époques, tout en conservant leur majestuosité et leur beauté. Certains arbres sont de véritables symboles pour des pays et des villes et nourrissent les histoires et les légendes de ces derniers.

Derrière chaque arbre, se cache finalement une petite histoire et il existe justement une compétition qui récompense les plus belles d’entre elles. L’Arbre Européen de l’Année est un concours organisé par l’EPA (Environmental Partnership Association) qui récompense les arbres qui possèdent les plus belles histoires.

Ouvert aux votes du public, cette compétition s’est clôturée le 19 mars dernier à l’occasion d’une cérémonie de remise des prix au Parlement Européen. Cette année, c’est l’amandier des monts enneigés de Pécs en Hongrie qui a été élu Arbre Européen de l’Année. On vous laisse découvrir ci-dessous les 15 finalistes de ce très beau challenge qui rend un magnifique hommage aux arbres emblématiques qui peuplent notre belle Europe.

On souligne également le fait que pour une fois, un concours créatif ne s’intéresse pas à la beauté des photos mais à l’histoire qui se cache derrière chaque arbre. Vous trouverez également plus d’informations sur le site officiel de l’Arbre Européen de l’Année.

1ère Place · L’amandier des monts enneigés de Pécs

C’est en Hongrie, dans la ville de Pécs, que l’on retrouve ce magnifique amandier vieux de 135 ans. Il se tient devant l’église de la Sainte Vierge des neiges et il est considéré comme le symbole du renouveau éternel et de l’éducation, depuis un poème écrit en 1466 sur les amandiers en fleurs par l’évêque Janus Pannonius.
» En savoir plus sur cet arbre

Crédits : Svastits Krisztián

Crédits : Svastits Krisztián

Crédits : Mánfai György

2ème Place · Le chêne d’Abramtsevo

Ce puissant chêne que l’on retrouve en Russie, dans la région de Moscou, n’est plus tout jeune. Du haut de ses 248 ans, il pousse à proximité du musée d’histoire, d’art et de littérature d’Abramtsevo. Au cours de sa vie, cet arbre a connu de nombreux artistes russes, à l’image de Gogol, Vasnetsov ou encore Surikov. Une œuvre d’art lui rend d’ailleurs hommage : une peinture de Vasnetsov réalisée en 1883 et baptisée “Oak Grove in Abramtsevo”.
» En savoir plus sur cet arbre

Crédits : Oleg Listopadov

Crédits : Elena Sharykina

Crédits : Lubov Bessonova

3ème Place · Le chêne séculaire de Monte Barbeiro

C’est au Portugal que l’on peut retrouver le magnifique chêne séculaire de Monte Barbeiro, qui prend racine dans la ville de Mertola depuis maintenant 150 ans. Cet arbre, reconnaissable parmi tant d’autres, offre aux touristes et aux passants une ombre généreuse qui permet de se reposer quelques minutes en se préservant de la chaleur caniculaire de la région.
» En savoir plus sur cet arbre

Crédits : Nuno Sequeira

Crédits : Arquivo Câmara Municipal de Mértola

Crédits : Nuno Sequeira

4ème Place · L’arbre-oiseau « Arburacellu »

C’est en Corse que l’on retrouve ce magnifique “arbre-oiseau” vieux de 230 ans. Il porte ce nom à cause de son air de rapace protecteur. C’est un incendie qui aurait ainsi sculpté ce chêne liège situé à Ghisonaccia, en Corse du Sud. Ce chêne reste fragile face aux intempéries, mais il peut compter sur la bienveillance de tous ses protecteurs pour subsister et animer encore longtemps ce morceau de paysage corse.
» En savoir plus sur cet arbre

Crédits : Pierre Huchette

Crédits : Yves Goletto

Crédits : Pierre Huchette

5ème Place · Le tilleul de la liberté de Zádvoří

À la naissance de la Tchécoslovaquie, les habitants de la ville de Velké Opatovice ont planté 16 arbres, symboles de la liberté, de l’indépendance, de la démocratie et de la fin de la Première guerre mondiale. Ce tilleul de la liberté est l’un d’entre eux et il s’agit du seul à avoir survécu parmi les 16. Il fête cette année son centenaire.
» En savoir plus sur cet arbre

Crédits : Marek Olbrzymek

Crédits : Marek Olbrzymek

Crédits : Zdeněk Cápal

6ème Place · L’arbre à terre

C’est en Pologne, dans la ville de Krasnystaw, que l’on retrouve le fameux “arbre à terre”. Un arbre atypique qui porte ce nom à cause de son apparence disgracieuse et déformée, puisqu’il est littéralement couché. Destiné à l’abattage, il a finalement été sauvé au point de devenir aujourd’hui l’un des lieux emblématiques de la ville, adulé aussi bien par les artistes que par les enfants.
» En savoir plus sur cet arbre

Crédits : Tomasz Chuszcza

Crédits : Tomasz Chuszcza

Crédits : Tomasz Chuszcza

7ème Place · Le chêne bien-aimé

Avec 180 ans à son actif, le fameux “chêne bien-aimé” de la ville de Breda est une véritable icône aux Pays-Bas. Lors de la construction de l’autoroute A58 en 1986, de nombreux chênes ont dû être abattus. Il s’agit du seul à être encore debout, même s’il est aujourd’hui menacé par un projet d’élargissement d’autoroute.
» En savoir plus sur cet arbre

Crédits : Mark Kohn

Crédits : Hans Menop

Crédits : Henk Rijken_source_City Archives Breda

8ème Place · Le gardien des grands secrets moraves

C’est en Slovaquie que l’on retrouve ce tilleul vieux de 235 ans, en périphérie du village de Kopčany. Il est situé à proximité d’une vieille église et on peut dire qu’ils se protègent mutuellement depuis plus de deux siècles. L’église est l’un des bâtiments les plus anciens de la Grande Moravie en Slovaquie et forme, avec ce magnifique tilleul, l’un des couples sacrés typiques du pays.
» En savoir plus sur cet arbre

Crédits : Martin Babarík

Crédits : Martin Babarík

Crédits : Martin Babarík

9ème Place · L’arbre de Nellie

C’est à Leeds, dans le comté de York en Angleterre, que l’on retrouve ce hêtre de 100 ans. Et ce dernier est connu car il est associé à une vieille histoire romantique. Il y a près d’un siècle, Vic Stead se rendait souvent au village voisin pour fréquenter une jeune femme du nom de Nellie. Un jour, il remarqua sur son chemin trois pousses de hêtre, et il eut l’idée d’en greffer une en diagonale des deux autres pour former le “N” de Nellie. Depuis, cet arbre symbolise l’amour et il est également connu sous le nom de “Love Tree”. De nombreux amoureux s’y rendent pour faire leur demande en mariage.
» En savoir plus sur cet arbre

Crédits : Rob Grange

Crédits : Rob Grange

Crédits : Rob Grange

10ème Place · L’arbre de la vierge de Lummen

C’est en Belgique que l’on trouve ce hêtre pourpre monumental dressé sur un haut tertre, dans un parc forestier derrière la chapelle Notre-Dame du Hêtre à Lummen. S’il est si connu, c’est pour la légende qui accompagne les hêtres de cette région. Au XVIIème siècle, un vieux hêtre abritait une statue de la Vierge Marie en son creux. Il fut abattu lorsque la statue disparut mystérieusement en 1641 et une chapelle fut construite à sa place. Les croyants ont alors récupéré les morceaux de bois comme reliques, qui ont servi à sculpter des statues de Marie.
» En savoir plus sur cet arbre

Crédits : Wilfried Rentmeesters

Crédits : Gemeente Lummen

Crédits : Nicholas Buisseret

11ème Place · Le tilleul de Gubec

Localisé dans la ville de Gornja Stubica en Croatie, le vieux tilleul de Gubec est une vraie légende de la région, âgée de plus de 500 ans. Selon la tradition populaire, Matija Gubec y réunissait ses contemporains sous son houppier pour les mener à combattre afin de défendre leurs droits. Aujourd’hui, le tilleul a été classé comme monument naturel protégé et pour l’anecdote, l’Institut Croate de la Foresterie de Jasterbarsko a été chargé de pérenniser le patrimoine génétique en cultivant ses descendants par multiplication végétative.
» En savoir plus sur cet arbre

Crédits : Archive de l’institut public

Crédits : Archive de l’institut public

Crédits : Archive de l’institut public

12ème Place · L’orme de Navajas

Avec ses 382 ans, cet orme est l’une des plus grandes sources de fierté de Navajas, une petite ville de 750 habitants en Espagne. Sur sa plaque, qui rappelle son origine, on peut lire : “Cet orme a été planté par Roque Pastor en 1636”. À l’occasion de son 350ème anniversaire, les habitants ont chanté son hymne et l’ont célébré avec un programme d’animations tout au long de l’année.
» En savoir plus sur cet arbre

Crédits : Inconnu

Crédits : Inconnu

Crédits : Inconnu

13ème Place · Le platane séculaire de Câmpeni

C’est en Roumanie que s’illustre le platane de Câmpeni, vieux aujourd’hui de 200 ans. Début 2018, les autorités locales le destinaient à l’abattage. Mais c’était sans compter sur le soutien de la communauté qui s’est battue pour le sauver en le transformant en symbole d’amour pour la nature et d’unité pour la Roumanie.
» En savoir plus sur cet arbre

Crédits : Claudiu Druga

Crédits : Claudiu Druga

Crédits : Claudiu Druga

14ème Place · Le vénérable chêne lombard près du village de Rani Lug

Cet impressionnant chêne lombard vieux de 300 ans prend racine à proximité du village de Rani Lug, en Bulgarie. Il s’épanouit près de l’église St. Nicholas et les habitants de Rani Lug sont très fiers de ce bel arbre qui contribue au caractère unique de ce site religieux du XVème siècle. C’est aussi à proximité de ce vénérable chêne que la première école locale fut fondée en 1859.
» En savoir plus sur cet arbre

Crédits : Lyudmila Gyurova

Crédits : Lyudmila Gyurova

Crédits : Lyudmila Gyurova

15ème Place · Le tilleul du château de Raudoné

Notre dernier arbre se trouve en Lituanie et pousse dans la fort du château de Raudoné. On ne connaît pas son âge mais selon la légende, sept serfs y auraient été attachés et battus à mort. De douleur, l’arbre se serait alors scindé en sept troncs. Ce tilleul atypique à la forme étonnante possède des branches qui atteignent les 30 mètres de hauteur.
» En savoir plus sur cet arbre

Crédits : Darius Petrulis

Crédits : Darius Petrulis

Crédits : Darius Petrulis

Imaginé par : Environmental Partnership Association
Source : treeoftheyear.org

Vous aimerez aussi